Spaceway

à la recherche de Don Juan
clic

Ah, une fille, un octopattes, un désert, que demander de plus… Désolé, j’ignore le nom de l’artiste. Si quelqu’un a une idée ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

19 commentaires

  • La monture des deux cavaliers est un thoat martien qui a huit pattes! Ce n’est pas très visible.
    J’ignore le nom de l’auteur de cette illustration burroughsienne mais je vais essayer de trouver.
    Spaceway n’a eu que 5 numéros de paru, celui-ci est le dernier.

  • J’avais oublié de dire que pour diriger la bête, il suffit de crier "En avant Thoat!" ;o)

    Emil Petaja cité sur la couv. a commis un roman martien à la burroughs "the Caves of mars" (1965), grand copain d’Hannes Bok ( lien mort ) il crea une fondation consacrée à ce talentueux illustrateur.

  • Thoat, prononcez Toute ;o)
    C’est bien le nom que Burroughs donne à ses bestioles à 8 pattes, le Banth, le lion martien, lui en a 6 (pattes).
    J’ai un lexique quelque part dans mon site.
    Bok c’était le mois dernier, ce mois-ci dossier spécial navets "chicanos contra los marcianos" ;o)
    http://www.sfmars.com

  • Je sais, ça n’a (encore) rien à voir à priori, mais je ne peux m’empêcher de conseiller vivement aux amateurs d’illustration "fantastique" (je pense quand même qu’il y en a pas mal de passage sur ce blog) de se précipiter, si ce n’est déjà fait, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris pour halluciner devant les illustrations d’ALFRED KUBIN (quelques images pour vous convaincre sur laboiteaimages). Avantage collatéral des grèves : quasiment personne au musée samedi : conditions de visite idéales !!!)

  • Kubin… Perso, j’hésite. Il y a des images que je trouve très intéressantes mais il est déjà un pas plus loin que ce que je recherche en ce moment… Tardi notamment en est fan.

  • !!!! : j’ai imaginé des rapprochements avec plusieurs "dessinateursdebandesdessinées", et pas seulement de SF ou de Fantasy, mais à aucun moment avec Jacques Tardi : comme quoi j’y connais vraiment rien. Re- !!!!

  • Euh, z’êtes pas en train de mélanger Kubin et Klinger ?
    Tous les deux sont admirés par Tardi : le ptérodactyle est une allusion à Klinger.
    Pouvez vous me dire où il fait référence à Kubin dans ses bd ? (hormis dans des pages de recherches publiées dans "mine de plomb" chez Futuropolis)
    (Et méfiez vous de "la boîte à images" c’est parfois très approximatif dans son contenu, et douteux dans ses méthodes.)

  • Bon, ça va, y’en a UN qui suit !!!
    C’était pour voir qui dormait … (hum! hum ! Le fond de l’air est frais …)
    La page est là, Vasco :
    laboiteaimages.hautetfort…
    2 images de Klinger et 1 de Tardi sont interposées parmi toute une série d’illustrations de Kubin, d’où la méprise ! Y’avait qu’à bien lire !!! En plus, le ptéro "fait" vraiment Kubin, non ?
    Ça m’apprendra à envoyer un commentaire en vitesse depuis le boulot où je suis à la méga-bourre !

  • Je n’ai pas tout lu sur le blog en question mais le ptérodactyle est directement responsable de la première histoire d’Adèle Blanc-Sec.

  • Totoche : j’ai eu quelques démêlées avec le tenancier de la "boite" en question.
    Sous des atours bien séduisants il rameute la foule dans son estaminet pour lui fourguer, à l’occasion et sans aucun scrupule, de la bibine frelatée qu’il vent pour le meilleur whisky.
    On sait ce que ça lui coûterait dans notre Far-West : du goudron et des plumes !
    En attendant, ami cow-boy qui dégaine plus vite que son ombre, je boycotte !

  • Décidément, ce soir je comprends rien !!?!
    Bon j’vais m’coucher, ça sera p’têt + lumineux demain.
    Réveillez moi si y’a des danseuses et du rhum (j’aime pas le whisky), rascals !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *