René Follet illustre une Petite histoire des guerres de Vendée

follet-histoire-vendee-couv

En déplacement à Chinon, je suis passé par la brocante du dimanche et je suis tombé sur une Petite histoire des guerres de Vendée d’Henri Servien publié aux éditions du Chiré et abondamment illustrée par René Follet. Avec quasiment une illustration en grisaille par page et quatre belles illustrations couleurs, on en a pour son argent. Enfin, si on n’est pas trop regardant sur le texte qui est un hymne aux combattants vendéens, soldats de la Foi et du bon Roi – un vrai père pour eux. C’est bourré d’anecdotes passionnantes et pittoresques, on retrouve les échos de la Résistance et de tous ces bons petits gars menés par de grands chefs qui luttent contre un oppresseur cruel et fourbe – et en plus diabolique si j’en crois la préface – mais je pense qu’il me faudrait un texte qui ait un peu plus de recul pour me faire une vraie idée des guerres de Vendée. Dans la même collection, on trouve une Petite Histoire de France et une Petite Histoire des Colonies et Missions françaises qui sent bon son aspect positif de la colonisation et qui me tente fort puisque ces deux ouvrages sont aussi illustrés par Follet.

vendee-follet-3

vendee-follet-2

vendee-follet-1

vendee-follet-4

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

12 commentaires

  • Admirable.Dans le genre,je possède son fameux « cordées souterraines »(texte de Fernand Lambert)dont le texte et le sujet ne m’ont pas enthousiasmé…Mais Follet transcende le sujet,multiplie les techniques;et son travail surtout,respire,explose pleinement.Je me permets de supposer que son intérêt pour la matière première,disposer d’un texte,reste trés évasif et suppose sa possiblité d’entrevoir de nouveaux thémes,paysages…Autant que la liberté d’interpréter le document.

    • @julien: ici, il y a quand même une maison d’édition engagée. On se retrouve avec la même ambigüité que pour Joubert: à quel point Follet partage-t-il ces convictions politiques et religieuses ?

      Il y a beaucoup d’images couleurs dans le Cordées ?

  • Ah oui dite donc, avec son grognard, il se hisse presque au niveau d’un Édouard Detaille, d’un Ernest Meissonier (bien que d’un point de vue idéologiquement tout opposé). Du grand art.

  • cet ouvrage est disponible régulièrement sur eBay et sur priceminister. Il faut en profiter, FOLLET n’est plus tous jeune et il ne réalisera sans doute plus d’illustrations de cette qualité

  • pour aller plus loin dans l’histoire des guerres de Vendée, il faut lire « Vendée, du génocide au mémoricide » (prix littéraire des droits de l’homme) de Raynald Secher, un travail d’historien qui s’appuie sur les archives nationales. On y apprend que ce que que l’on nomme pudiquement « la Terreur » n’était qu’une volonté d’épuration décidée par Robespierre et la Convention et appuyée par les tristement célèbres « colonnes infernales ». Mais comme ce sont les gagnants qui écrivent l’histoire…

    • Je ne vais pas rentrer dans un débat historique que je ne maîtrise pas. J’ai revu il y a peu Mon oncle d’Amérique de Resnais où Laborit disait la même chose de cette guerre. J’aurai été curieux d’entendre la « vérité » si les Chouans avaient été vainqueurs – sauvés par le Christ et la Foi, dévoués au Roi seul pilier de la France éternelle. Je ne sais pas s’il y avait des solutions moins violentes – du genre constituer un groupe de réflexion sur le problème avec des psys – mais j’ai bien peur qu’à l’époque toute « solution » aurait été bâtarde et de toute manière pleine de morts. Dans cette guerre, deux conceptions de la France s’opposaient violemment et il n’y avait pas de terrain d’entente possible. Enfin, je dis ça, je parle sans savoir, c’est histoire de causer. Et en même temps, je relativise aussi. Je viens de travailler sur la Guerre de Trente Ans où les troupes du très catholique Roi de France ont participé très activement au ravage de la Lorraine et l’Alsace de fond en comble. Il y a beaucoup moins de littérature là-dessus… Le vainqueur a écrit encore une fois l’Histoire :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *