René Follet en espagnol

Étiquettes
,

36 commentaires

  • Ah non, on ne va pas reprendre ce débat sté­rile, Pro­vi­sus. Reporte toi aux com­men­taires du pré­cé­dent billet por­tant sur son tra­vail…

  • Ho, mais si c’est comme ça, je m’en vais. Tiens, chez Oslav par exemple. Il est gen­til, lui, il me donne des points, lui…
    (« sté­rile », non mais je t’en fou­trais…)

  • Ben oui, sté­rile puisque j’ai un avis bien tran­ché sur la ques­tion (mau­vais choix de scé­na­rios, pas de bol, épar­pille­ment…) :-)) Tu peux relire la dis­cus­sion, je ne vois pas ce que l’on pour­ra rajou­ter là-des­sus… Pour ce qui est de la recon­nais­sance de la pro­fes­sion, elle est acquise. Seul le grand public l’ignore.

  • En anglais, Li-An se dit « Li-Year » et en espa­gnol « Li-Uno ». Par contre, en espa­gnol, « René Fol­let » se dit « René Fol­let ». Dingue ! Non ?

  • J’aurais dû m’appeler « Grand Public ». Hier j’ai trou­vé dans une bro­cante un livre pour gosses au for­mat BD (Data Base) illus­tré par Fol­let, et je ne l’ai pas ache­té, et n’ai même pas deman­dé le prix que fai­sait le gars ! Faut dire qu’à côté y avait aus­si plein de BD sym­pas… J’ai peut-être fait un com­plexe d’âge sous-jacent… Je vais essayer de rem­bo­bi­ner.

  • Bah, je n’ai pas tant de Fol­let que ça à la mai­son. Les Zin­ga­ros par exemple, me lais­saient per­plexe quand j’étais gamin et j’ai été hor­ri­ble­ment déçu de son tra­vail avec Makyo.

  • Pour mettre les choses au point, môsieur Li-An, je ne dési­rais point lan­cer un quel­conque débat (sté­rile ou non ;), mais, n’aillant pas eu l’occasion de par­ti­ci­per à cette fameuse dis­cus­sion (de haute tenue), uni­que­ment expri­mer un avis per­son­nel (et toc).

  • Ho là là, ça devient chaud par ici ! Ca, quand on com­mence à par­ler de sté­ri­li­té, y en a que ça vexe, et qui pour le coup (si puis-je dire) deviennent tout feu (Fol­let) tout flamme :-) Hum…

  • Romae aut cir­ca urbem mul­ta ea hieme pro­di­gia fac­ta aut, quod eue­nire solet motis semel in reli­gio­nem ani­mis, mul­ta nun­tia­ta et temere cre­di­ta sunt, in quis inge­nuum infan­tem semens­trem in foro holi­to­rio trium­phum cla­masse, et in foro boa­rio bouem in ter­tiam conti­gna­tio­nem sua sponte escen­disse atque inde tumul­tu habi­ta­to­rum ter­ri­tum sese deie­cisse, et nauium spe­ciem de cae­lo adful­sisse, et aedem Spei, quae est in foro holi­to­rio, ful­mine ictam, et Lanuui has­tam se com­mouisse et coruum in aedem Iuno­nis deuo­lasse atque in ipso pului­na­ri conse­disse et in agro Ami­ter­ni­no mul­tis locis homi­num spe­cie pro­cul can­di­da ueste uisos nec cum ullo congres­sos, et in Pice­no lapi­di­bus pluuisse, et Caere sortes exte­nua­tas, et in Gal­lia lupum uigi­li gla­dium ex uagi­na rap­tum abs­tu­lisse. ob cete­ra pro­di­gia libros adire dece­mui­ri ius­si ; quod autem lapi­di­bus pluuis­set in Pice­no, nouen­diale sacrum edic­tum.

  • Il faut vite que je regarde ce que j’ai pré­vu comme billet pour demain parce que le week end va être chaud ici si on ne change pas de sujet. Quoique…la météo a pré­vu du beau temps, vous allez tous faire un petit tour à la cam­pagne pour vous chan­ger les idées.

  • Hé voi­là, j’en étais sûr, Pro­vi­sus s’est lâché. Rhaa, j’enrage, moi qui n’ai pas fait de latin parce que j’étais un gros pares­seux, et que je pré­fé­rais lire des BD plu­tôt que me perdre dans les arcanes du Gaf­fiot. S’ils se mettent tous à par­ler latin, je vais avoir l’air fin ! J’aurais plus qu’à aller sur le blog d’Apollo.

    *(Pro­vi­sus serait un curé…)

    Li-An > Com­ment veux-tu que j’aille à la cam­pagne ? J’y suis déjà ! Tiens, j’irais bien faire un tour en ville, par contre.

  • bat­te­ment d’ailes du papillon…C’est drole,j’ai juste écrit ce(trés ins­pi­ré) »MERCI ! »et pour­tant j’ai le sen­ti­ment d’avoir fou­tu la merde.Oh,culpabilité !

  • T’inquiètes Julien, même sans toi on l’aurait fou­tue, la merde… Quand Fol­let est là on s’affole.

  • En plus, je lutte contre cette idée fausse du « bat­te­ment d’aile de papillon ».

    Et le latin de Pro­vi­sus ne me semble pas si épa­tant que ça puisque ça res­semble fort à du copié col­lé d’un texte sur la reli­gion :-)

  • Li-An > C’est de Tite-Live, ignare ! (Les pro­diges de l’année/Ab Vrbe condi­ta, XXI, 62)

    Révise tes clas­siques…

  • Pro­vi­sus > Déjà que Li-An a du mal à recon­naitre Cha­land, alors pour recon­naitre Fol­let, c’est pas gagné !
    :-)

  • Li-An, un conseil, si tu per­mets. Au cas où tu trouves du Fol­let en alle­mad, en chi­nois ou en aztèque, n’en fais sur­tout pas un billet ;-)

  • C’est pas lui qui a écrit :
    « Y a une façon d’être jeune, puis une manière d’utiliser les restes. L’âge faut « faire avec ». C’est tout. » ?

  • On dirait du Blue­ber­ry chez les russes… Pas mal quand même, fina­le­ment, Fol­let. (Y’a pas Totoche qui a re-souf­flé sur les braises, là?) ;-)

  • Tu n’aurais pas vu mon jer­ry­can par hasard, Boying­ton ? Il me sem­blait pour­tant l’avoir ran­gé ici …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *