René Follet en espagnol

Étiquettes
,

36 commentaires

  • Ah non, on ne va pas reprendre ce débat stérile, Provi­sus. Reporte toi aux commen­taires du précé­dent billet portant sur son travail…

  • Ho, mais si c’est comme ça, je m’en vais. Tiens, chez Oslav par exemple. Il est gentil, lui, il me donne des points, lui…
    (”stérile”, non mais je t’en foutrais…)

  • Ben oui, stérile puisque j’ai un avis bien tranché sur la question (mauvais choix de scéna­rios, pas de bol, éparpille­ment…) :-)) Tu peux relire la discus­sion, je ne vois pas ce que l’on pourra rajou­ter là-dessus… Pour ce qui est de la recon­nais­sance de la profes­sion, elle est acquise. Seul le grand public l’ignore.

  • En anglais, Li-An se dit ”Li-Year” et en espagnol ”Li-Uno”. Par contre, en espagnol, ”René Follet” se dit ”René Follet”. Dingue ! Non ?

  • J’aurais dû m’appe­ler ”Grand Public”. Hier j’ai trouvé dans une brocante un livre pour gosses au format BD (Data Base) illus­tré par Follet, et je ne l’ai pas acheté, et n’ai même pas deman­dé le prix que faisait le gars ! Faut dire qu’à côté y avait aussi plein de BD sympas… J’ai peut-être fait un complexe d’âge sous-jacent… Je vais essayer de rembo­bi­ner.

  • Bah, je n’ai pas tant de Follet que ça à la maison. Les Zinga­ros par exemple, me laissaient perplexe quand j’étais gamin et j’ai été horri­ble­ment déçu de son travail avec Makyo.

  • Pour mettre les choses au point, môsieur Li-An, je ne désirais point lancer un quelconque débat (stérile ou non ;), mais, n’aillant pas eu l’occa­sion de parti­ci­per à cette fameuse discus­sion (de haute tenue), unique­ment expri­mer un avis person­nel (et toc).

  • Ho là là, ça devient chaud par ici ! Ca, quand on commence à parler de stéri­li­té, y en a que ça vexe, et qui pour le coup (si puis-je dire) deviennent tout feu (Follet) tout flamme :-) Hum…

  • Romae aut circa urbem multa ea hieme prodi­gia facta aut, quod euenire solet motis semel in religio­nem animis, multa nuntia­ta et temere credi­ta sunt, in quis ingenuum infan­tem semens­trem in foro holito­rio trium­phum clamasse, et in foro boario bouem in tertiam conti­gna­tio­nem sua sponte escen­disse atque inde tumul­tu habita­to­rum terri­tum sese deiecisse, et nauium speciem de caelo adful­sisse, et aedem Spei, quae est in foro holito­rio, fulmine ictam, et Lanuui hastam se commouisse et coruum in aedem Iunonis deuolasse atque in ipso pului­na­ri conse­disse et in agro Amiter­ni­no multis locis hominum specie procul candi­da ueste uisos nec cum ullo congres­sos, et in Piceno lapidi­bus pluuisse, et Caere sortes extenua­tas, et in Gallia lupum uigili gladium ex uagina raptum abstu­lisse. ob cetera prodi­gia libros adire decemui­ri iussi ; quod autem lapidi­bus pluuis­set in Piceno, nouen­diale sacrum edictum.

  • Il faut vite que je regarde ce que j’ai prévu comme billet pour demain parce que le week end va être chaud ici si on ne change pas de sujet. Quoique…la météo a prévu du beau temps, vous allez tous faire un petit tour à la campagne pour vous changer les idées.

  • Hé voilà, j’en étais sûr, Provi­sus s’est lâché. Rhaa, j’enrage, moi qui n’ai pas fait de latin parce que j’étais un gros pares­seux, et que je préfé­rais lire des BD plutôt que me perdre dans les arcanes du Gaffiot. S’ils se mettent tous à parler latin, je vais avoir l’air fin ! J’aurais plus qu’à aller sur le blog d’Apol­lo.

    *(Provi­sus serait un curé…)

    Li-An > Comment veux-tu que j’aille à la campagne ? J’y suis déjà ! Tiens, j’irais bien faire un tour en ville, par contre.

  • batte­ment d’ailes du papillon…C’est drole,j’ai juste écrit ce(trés inspiré)”MERCI!”et pourtant j’ai le senti­ment d’avoir foutu la merde.Oh,culpabilité !

  • T’inquiètes Julien, même sans toi on l’aurait foutue, la merde… Quand Follet est là on s’affole.

  • En plus, je lutte contre cette idée fausse du ”batte­ment d’aile de papillon”.

    Et le latin de Provi­sus ne me semble pas si épatant que ça puisque ça ressemble fort à du copié collé d’un texte sur la religion :-)

  • Li-An > C’est de Tite-Live, ignare ! (Les prodiges de l’année/​Ab Vrbe condi­ta, XXI, 62)

    Révise tes classiques…

  • Provi­sus > Déjà que Li-An a du mal à recon­naitre Chaland, alors pour recon­naitre Follet, c’est pas gagné !
    :-)

  • Li-An, un conseil, si tu permets. Au cas où tu trouves du Follet en allemad, en chinois ou en aztèque, n’en fais surtout pas un billet ;-)

  • C’est pas lui qui a écrit :
    « Y a une façon d’être jeune, puis une manière d’uti­li­ser les restes. L’âge faut ”faire avec”. C’est tout. » ?

  • On dirait du Blueber­ry chez les russes… Pas mal quand même, finale­ment, Follet. (Y’a pas Totoche qui a re-soufflé sur les braises, là?) ;-)

  • Tu n’aurais pas vu mon jerry­can par hasard, Boying­ton ? Il me semblait pourtant l’avoir rangé ici …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *