Quelques raretés Beuville

Glanées sur le Web ou gracieu­se­ment envoyées par un amateur compa­tis­sant, voici quelques travaux peu connus de Beuville.

Ah ! La langue française

Trois pages parues dans Pilote n°611(1971) où Beuville s’amuse genti­ment des expres­sions de la langue française.

beuville-pilote-611

beuville-pilote-611-01

beuville-pilote-611-02

Le mystère du 57,3H

Plaquette publi­ci­taire de 16 pages pour l’hebdomadaire Radar (1952) conte­nant une nouvelle de Léo Malet illus­trée par Beuville. Je n’en ai croisée qu’une seule sur le Web propo­sée à un prix prohi­bi­tif.

beuville-malet

beuville-malet-01

Nos plaisirs

Une couver­ture de 1927 pour une revue grand public.
beuville-nos-plaisirs

Les casse-pieds

Affiche promo­tion­nelle pour le film de Jean Dréville de 1948 aussi titré Parade du temps perdu.
beuville-casse-pieds-noel-noel-dreville

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

2 commentaires

  • Oh,j’en connais­sais deux trois seulement.Un régal,ces pages pour Pilote.On sent que l’ajout de phylac­tères lui donnait de l’urticaire.Pas loin du massacre,hein..?Un dessin vache,sec,chaleureux et enthou­siaste à la fois.Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *