Rafael de Penagos (Fundacion Mafpre Vida)

penagos-couv

Je n’avais jamais enten­du par­ler du tra­vail de Rafael de Penagos (1889 -1954) qui n’a droit qu’à un petit article dans le Wikipedia espa­gnol. Chef de file de l’Art Moderne espa­gnol, il semble pour­tant avoir été pro­li­fique, mul­ti­pliant affiches, cou­ver­tures de maga­zines et de livres,illustrations enfan­tines ou coquines. Engagé du côté Républicain pen­dant la Guerre Civile, il est contraint de quit­ter l’Espagne avant de reve­nir y mou­rir. Son tra­vail est extra­or­di­nai­re­ment varié, s’adaptant avec faci­li­té à la com­mande et pro­po­sant des solu­tions visuelles tou­jours ori­gi­nales. Dans sa ligne claire, il annonce une cer­taine école espa­gnole dont Torrès serait l’héritier.
L’ensemble des images du cata­logue pré­sen­té ici sont dis­po­nibles sur le Web notam­ment sur le site de l’association cultu­relle Mapfre Vida qui l’a publié en 1991 à l’occasion d’une grande rétros­pec­tive à Madrid. J’ai décou­vert son nom en tom­bant sur des cou­ver­tures consa­crées au Sherlock Holmes de Conan Doyle qui ne res­semblent abso­lu­ment pas au tra­vail mon­tré dans le livre. Très éloi­gné de la repré­sen­ta­tion clas­sique anglo-saxonne, elles ont une force d’évocation impres­sion­nante et prouvent qu’il y a des facettes du tra­vail de Penagos à redé­cou­vrir.

rafael-de-penagos_02
grande classe rouge
vacances pour toutes
vacances pour toutes
rafael-de-penagos
mon coeur som­bre­ro
penagos-sherlock-holmes1
rou­main à votre porte
assez gentleman dans son genre
assez gent­le­man dans son genre

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

9 commentaires

  • Safari a pour lui une ou deux fonc­tions bien pra­tiques comme
    Le mode lec­teur qui enlève d une page tout ce quo est pub ban­deau etc et qui la pré­sente avec du plus hrps texte sur fond blanc .
    Salvateur pour des yeux fati­gués et ideal pour enre­gis­trer un article en pdf.
    Meilleure ges­tion de l his­to­rique que fire­fox.

    Firefox a pour lui une meilleure ges­tion des cookies (alertes) et des téle­char­ge­ments et quelques exten­sions bien pra­tiques.
    J alterne selon es besoins entre ces deux navi­ga­teurs.
    Navré de pol­luer cet excellent post artis­tique et cultu­rel avec des consi­dé­ra­tions de geelk !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *