Poe illustrated

poecouv

Jeff A. Menges conti­nue son tra­vail de béné­dic­tin gros doigts, c’est à dire la publi­ca­tion des grands illus­tra­teurs de manière com­pul­sive, un peu dans le désordre (livre pré­cis, com­pile, etc…) et avec une qua­li­té de repro­duc­tion très moyenne. Ce “Poe illus­tra­ted” reprend donc des illus­tra­tions de textes du grand Edgar Allan Poe, le seul roman­cier fan­tas­tique dont j’ai dû lire toute l’oeuvre roman­cée, réa­li­sées par Arthur E. Becher, E.L. Blumenschein, Harry Clarke (qui mérite que je me penche sur son cas), Darley, McCutcheon, Fredericks, Perkins, Riordan, Gustave Doré, Edmund Dulac, Édouard Manet, Arthur Rackham, et G.C. Widney (ouf).

 

Esmeraldaaaa !

pas ce soir, chéri

escalator man

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

7 commentaires

  • Génial, Harry Clarke!!!

    Normal que je flashe des­sus : son tra­vail semble assez proche de celui d’Aubrey Bradley.

    Tiens, je m’aperçois qu’il a illus­tré _The Rime of the ancient Mariner_ de Samuel Taylor Coleridge, comme Hunt Emerson !

  • Non mais il se fout de ma gueule ou quoi ?
    Je reteste pour voir si c’est pas les majus­cules qui le per­turbent. The Rime of the ancient Mariner

  • Ah bah non, ça le per­turbe pas, puisqu’il met tout en minus­cule auto­ma­ti­que­ment, le gars !!!
    Mystère …
    Bon, déso­lé d’avoir pour­ri les com­men­taires, c’était pour la bonne cause.

  • Oui, ce n’est pas “ita­lique” mais la balise “em” qui est uti­li­sée. Or elle est défi­nie dans mon fichier d’affichage (.css pour les connois­seurs) comme cas­sant les majus­cules. Je vais peut-être chan­ger ça, tiens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *