Nick Harris

Illustrateur britannique, il travaille notamment pour la littérature jeunesse. J’ai découvert son travail dans deux ouvrages publiés par les Éditions Usborne, des livres jeux où il faut retrouver des objets dans une grande image. Son trait méticuleux et fin m’a beaucoup plu sans compter que son travail semble en dehors des inspirations habituelles. Il travaille maintenant à l’ordi et je trouve ça moins intéressant.

derrière l’arbre
la quête du dragon

c’est chaud
la quête du dragon

tout vert
la quête de l’étoile

quête de l’étoile quête du dragon

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

5 commentaires

  • Bonjour
    J’ai découvert votre site en faisant des recherches sur Leyendecker. Cette trouvaille m’a occupé la soirée d’hier et une partie d’aujourd’hui puisque allant de découvertes en souvenir j’ai parcouru les 142 pages de votre promenade admirative dans le monde des illustrateurs. Notant les titres des albums (dont les votres)livres et revues que je découvrait pour une prochaines razzia chez les libraires (une ruine en perspective!). Dorénavant vous pourrez me compter parmi vos fidèles lecteurs. Je me suis permis d’indiquer votre site avec images et lien sur mon blog (bien différent du votre) si cela vous dérange indiquez le moi je supprimerais cet envoi. avec toute mon admiration et encore merci pour cette promenade dans les images.

    Bernard Alapetite

  • Bon, je n’ai comme référence que Heath Robinson qui aime lui aussi les petits détails…
    Et puis, ici, c’est quand même le concept du livre: retrouver des trucs dans une marée de bidules :-)

  • Alala, on est bien peu de choses. Seulement 1 journée et demi de surf ? :-)
    Merci pour ces encouragements. J’ai bien peur que beaucoup des références citées soient épuisées. Pour ce qui est de Leyendecker, il n’existe malheureusement rien de bien passionnant sur le sujet…
    Et merci pour le lien :-)

  • Bernard a absorbé du X4 du comte de Champignac (le repaire de la murène), ce qui lui a permis de surfer aussi vite, console-toi Li-An… :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *