Nathan Fox

Nathan Fox est un jeune illus­tra­teur US dans l’esprit de James Jean et d’autres: un tra­vail très ins­pi­ré par les uni­vers Z et le comics, un trait épais qui rap­pelle le pin­ceau, un goût du cadrage dyna­mique et de l’accumulation, des affiches rock, du skate, toute un uni­vers tee­na­ger qui est une vraie niche pour de nom­breux artistes amé­ri­cains avec un côté un peu crade. Il fait aus­si du comics, un truc gore et sombre, qua­si gra­phique. J’aime bien cette école qui garde un côté très rugueux, très éloi­gné des elfes et super héros body­buil­dés pas très sexués.

déglingue

Ça roule, poupée ?

Esprit de Tarantino, es-tu là ?

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

14 commentaires

  • La 3 elle est top’ Ca m’fait pen­ser à du Maténa en plus raf­fi­né (mais aus­si effec­ti­ve­ment au grand James Jean).
    Sinon, effec­ti­ve­ment, marre de ces albums HF à la chaîne. Quand j’fais l’effort de les ouvrir mon regard flotte, ébloui par tant de vacui­té…

  • Exactement ! On peut pas mieux dire.
    Matena moins rock n’roll ? Mouais… un peu moins effectiv’ment. Mais c’est vrai qu’j’faisais sur­tout réfé­rence à la troi­sième illu. Quand on voit le site, c’est sûr, ça dépote !
    L’utilisation judi­cieuse qu’il fait du bleu et du rouge avec ce déca­lage (l’exploitation d’un acci­dent ini­tial je sup­pose) est vrai­ment per­cu­tante et inter­es­sante ! Ca m’plait bien.
    C’est sur que, comme on l’a sou­vent dit ici, des mecs comme lui, Jean ou Ryden par ex. sont de vrais illus­tra­teurs MODERNES et mal­heu­reu­se­ment on en est loin sous nos lati­tudes ou d’honteuses resu­cées de vieux maîtres (fort légi­times par ailleurs) usurpent le qua­li­fi­ca­tif d’artistique…

  • @oli­vier :
    à Olivier : excuse-moi, la flemme d’écrire le mot en entier (même pas l’aversion pour l’ensemble du genre vu qu’j’suis un fan de Tolkien ou Frazetta qui sont sen­sés en faire par­tie) : je vou­lais dire (puisque pour écrire de longues phrases j’ai pas la flemme n’est-ce-pas ; putain, on dirait du “Achille Talon” la vul­ga­ri­té et l’talent en moins !)
    HEROIC FANTASY
    Shame on me…
    Sinon ça m’fait plai­sir d’parler avec d’autres affi­cio­na­dos.

  • Mais c’est bien sur “Heroic fan­ta­sy”…
    Mais je ne voyais pas le rap­port avec les images ci des­sus en fait , alors j’imaginais un truc genre ” Hors for­mat ” … :-)

  • Merdalor !
    En voyant des gars avec des lunettes 3D sur l’crane j’viens d’comprendre qu’si ça s’trouve cette uti­li­sa­tion du Cyan/ Magenta (j’voulais pas uti­li­ser cette ter­mi­no­lo­gie tout à l’heure pour pas paraître pédant mais là pour le coup c’est jus­ti­fié, le contraire serait bête et puis c’est comme “RVB” ou autres, autant uti­li­ser les bons termes)correspond tout sim­ple­ment à de la 3D… C’est ça ?

  • Ben, bon, si c’est Smolderen qui le dit, je suis a prio­ri dubi­ta­tif :-). Plus qu’un pro­blème de cer­veau, c’est aus­si un rap­port aux sen­sa­tions don­nées par le des­sin dans son enfance (Chris Ware explique ça très bien), un besoin de s’oublier. Après, il y a l’intuition qui fonc­tionne qui amène à l’idée visuelle mar­quante et le talent inné aus­si. Tout le monde ne part pas à éga­li­té et le che­min lui-même est impor­tant.

  • J’reviens encore d’son blog. Sacré artiste !
    Ce qui m’impressionne le plus -et m’interroge- c’est sa capa­ci­té à repré­sen­ter cer­taines choses un peu par­ti­cu­lières (je trouve même pas le terme adé­quat) telles des objets cas­sés, en les ren­dant cré­dibles, voire cette voi­ture qui explose en vol !
    Je (tente de) m’explique® :
    repré­sen­ter des visages, des pay­sages… ça fait par­tie de notre uni­vers men­tal alors que là, à moins qu’il uti­lise des arrêts sur images, casse réel­le­ment cer­tains (simu­lacres d’) objets ou se serve d’une ico­no­gra­phie j’imagine dif­fi­cile à trou­ver, je me demande com­ment il fait ! (tous ceux qui se sont essayés au des­sin me com­pren­dront je pense).
    Je ne vois qu’un (sic) truc. La patience dans l’exécution (ver­tu ma foi fort utile que j’ai décou­verte assez tard et qui me semble par ailleurs reliée à l’utilisation du cer­veau droit dans le sens de se fondre et de se perdre dans le des­sin), l’utilisation prio­ri­taire du CERVEAU DROIT -mer­ci Smolderen- ou alors (mais n’est-ce pas la même chose ?)un don hors du com­mun et inex­pli­cable à l’instar des des­sins d’un Doré, d’un Picasso( ou du Séverin de “Gratin”)) ado­les­cents ou de l’incroyable facul­té qu’avait Gir dès ses débuts de sug­gé­rer le réel, le mou­ve­ment et qui stu­pé­fiait Jijé pour qui cela n’était pos­sible qu’après avoir lon­gue­ment étu­dié sur le motif.
    Li-An (et autres), qu’en penses-tu ?
    PS : peut-être semblé-je gon­flant avec mon his­toire de cer­veau droit mais c’est un concept qui, il y a quelques années, m’a impres­sion­né et vis à vis duquel je m’étonne tou­jours du peu d’intéret et de curio­si­té de la com­mu­nau­té artis­tique, des fans ou du grand public pour qui cela devrait être une révé­la­tion, tout ébau­bis­se­ment naïf mis à part.

  • Oui, Paul Pope effectiv’ment… Qu’est-ce qui m’a pris d’parler de Maténa ??? J’ai bien peur d’être mau­dit jusqu’à la sep­tième gégé­ra­tion (mais est-ce une puni­tion ?)pour cet acte irré­flé­chi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *