Nathan Fox

Nathan Fox est un jeune illustrateur US dans l’esprit de James Jean et d’autres: un travail très inspiré par les univers Z et le comics, un trait épais qui rappelle le pinceau, un goût du cadrage dynamique et de l’accumulation, des affiches rock, du skate, toute un univers teenager qui est une vraie niche pour de nombreux artistes américains avec un côté un peu crade. Il fait aussi du comics, un truc gore et sombre, quasi graphique. J’aime bien cette école qui garde un côté très rugueux, très éloigné des elfes et super héros bodybuildés pas très sexués.

déglingue

Ça roule, poupée ?

Esprit de Tarantino, es-tu là ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

14 commentaires

  • La 3 elle est top’ Ca m’fait penser à du Maténa en plus raffiné (mais aussi effectivement au grand James Jean).
    Sinon, effectivement, marre de ces albums HF à la chaîne. Quand j’fais l’effort de les ouvrir mon regard flotte, ébloui par tant de vacuité…

  • Exactement ! On peut pas mieux dire.
    Matena moins rock n’roll ? Mouais… un peu moins effectiv’ment. Mais c’est vrai qu’j’faisais surtout référence à la troisième illu. Quand on voit le site, c’est sûr, ça dépote !
    L’utilisation judicieuse qu’il fait du bleu et du rouge avec ce décalage (l’exploitation d’un accident initial je suppose) est vraiment percutante et interessante ! Ca m’plait bien.
    C’est sur que, comme on l’a souvent dit ici, des mecs comme lui, Jean ou Ryden par ex. sont de vrais illustrateurs MODERNES et malheureusement on en est loin sous nos latitudes ou d’honteuses resucées de vieux maîtres (fort légitimes par ailleurs) usurpent le qualificatif d’artistique…

  • @olivier :
    à Olivier : excuse-moi, la flemme d’écrire le mot en entier (même pas l’aversion pour l’ensemble du genre vu qu’j’suis un fan de Tolkien ou Frazetta qui sont sensés en faire partie) : je voulais dire (puisque pour écrire de longues phrases j’ai pas la flemme n’est-ce-pas ; putain, on dirait du « Achille Talon » la vulgarité et l’talent en moins !)
    HEROIC FANTASY
    Shame on me…
    Sinon ça m’fait plaisir d’parler avec d’autres afficionados.

  • Mais c’est bien sur « Heroic fantasy »…
    Mais je ne voyais pas le rapport avec les images ci dessus en fait , alors j’imaginais un truc genre  » Hors format  » … :-)

  • Merdalor !
    En voyant des gars avec des lunettes 3D sur l’crane j’viens d’comprendre qu’si ça s’trouve cette utilisation du Cyan/ Magenta (j’voulais pas utiliser cette terminologie tout à l’heure pour pas paraître pédant mais là pour le coup c’est justifié, le contraire serait bête et puis c’est comme « RVB » ou autres, autant utiliser les bons termes)correspond tout simplement à de la 3D… C’est ça ?

  • Ben, bon, si c’est Smolderen qui le dit, je suis a priori dubitatif :-). Plus qu’un problème de cerveau, c’est aussi un rapport aux sensations données par le dessin dans son enfance (Chris Ware explique ça très bien), un besoin de s’oublier. Après, il y a l’intuition qui fonctionne qui amène à l’idée visuelle marquante et le talent inné aussi. Tout le monde ne part pas à égalité et le chemin lui-même est important.

  • J’reviens encore d’son blog. Sacré artiste !
    Ce qui m’impressionne le plus -et m’interroge- c’est sa capacité à représenter certaines choses un peu particulières (je trouve même pas le terme adéquat) telles des objets cassés, en les rendant crédibles, voire cette voiture qui explose en vol !
    Je (tente de) m’explique(r) :
    représenter des visages, des paysages… ça fait partie de notre univers mental alors que là, à moins qu’il utilise des arrêts sur images, casse réellement certains (simulacres d’) objets ou se serve d’une iconographie j’imagine difficile à trouver, je me demande comment il fait ! (tous ceux qui se sont essayés au dessin me comprendront je pense).
    Je ne vois qu’un (sic) truc. La patience dans l’exécution (vertu ma foi fort utile que j’ai découverte assez tard et qui me semble par ailleurs reliée à l’utilisation du cerveau droit dans le sens de se fondre et de se perdre dans le dessin), l’utilisation prioritaire du CERVEAU DROIT -merci Smolderen- ou alors (mais n’est-ce pas la même chose ?)un don hors du commun et inexplicable à l’instar des dessins d’un Doré, d’un Picasso( ou du Séverin de « Gratin »)) adolescents ou de l’incroyable faculté qu’avait Gir dès ses débuts de suggérer le réel, le mouvement et qui stupéfiait Jijé pour qui cela n’était possible qu’après avoir longuement étudié sur le motif.
    Li-An (et autres), qu’en penses-tu ?
    PS : peut-être semblé-je gonflant avec mon histoire de cerveau droit mais c’est un concept qui, il y a quelques années, m’a impressionné et vis à vis duquel je m’étonne toujours du peu d’intéret et de curiosité de la communauté artistique, des fans ou du grand public pour qui cela devrait être une révélation, tout ébaubissement naïf mis à part.

  • Oui, Paul Pope effectiv’ment… Qu’est-ce qui m’a pris d’parler de Maténa ??? J’ai bien peur d’être maudit jusqu’à la septième gégération (mais est-ce une punition ?)pour cet acte irréfléchi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *