Naïade

En sur­fant – oula, atten­tion la vague – sur le site de Bruno Faidutti (http://www.faidutti.com/), un concep­teur de jeux sur table qui a le bon goût de par­ler aus­si des jeux des autres, je suis tom­bé sur des illus­tra­tions des­ti­nées à une de ses pro­chaines créa­tions. Réalisées par Naïade, elles ont une séduc­tion indé­niable même si on s’éloigne de ma phi­lo­so­phie du des­sin. Naïade est aus­si colo­riste pour Zbluecops de Bill et Gobi dont j’ai dû par­ler quelque part. Évidemment, c’est cou­leurs pétard ten­dance jeux vidéos trop mignons mais faut de tout pour faire un monde.

trop chou

le gorille a une mine de plomb

pygme-couleur
bon­jour le tor­ti­co­lis

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

15 commentaires

  • Bien de ton avis: c’est par­fait, trop… Ca “res­pire” la tech­nique infor­ma­tique (c’est le cas?). Alors cha­peau bas, bra­vo à ce mon­sieur (cette dame?), on ne peut pas mieux domi­ner son sujet et sa tech­nique, mais per­so je ne reçois favo­ra­ble­ment son bou­lot que dans le cadre de jeux vidéo ou animes), comme tu en parles. Je ne le(la) connais pas. Il(elle?) fait de la BD entre autre? Certains des­sins aper­çus sont très stan­dard man­ga, si je puis aus­si me per­mettre.
    Bref, comme j’aimerais savoir en faire autant,… pour faire autre chose :-)

  • Le der­nier fait pen­ser au style Dofus.
    Je trouve que les gra­phistes de cet uni­vers ont inven­té (syn­thé­ti­sé ?) un style d’une beau­té et d’une effi­ca­ci­té impa­rable !

  • Oui, je pense que c’est un peu le même état d’esprit. C’est, comme tu le dis, un syn­thé­tisme hyper effi­cace. Mais ça me pose quand même des pro­blèmes phi­lo­so­phiques, ces des­sins proches du vir­tuel le plus com­plet.

  • @ Boyington
    L’informatique n’est qu’un outi, tout dépend la façon dont on l’utilise.
    La colo­ri­sa­tion à l’aide de l’outil pho­to­shop de la la serie B.D pro­phet*,
    réa­li­sée par Matthieu Lauffray, donne des cou­leurs et des matières qu’ont jure­rait faites avec
    de la pein­ture acry­lique.…
    Je m’y suis lais­sé prendre.…

    *Oui, sa série Long john sil­ver est colo­ri­sée sur bleus tra­di­tion­nels, mais ceci n’empêche pas cela…

    http://3.bp.blogspot.com/_dbCsS3ZbOIs/SdTrVpeO_zI/AAAAAAAAADQ/FzJgvkU2xtc/s1600-h/Luuna%2Bfougères5.jpg

    Je pense qu’on peut obte­nir des cou­leurs contras­tée et vives en tra­di­tion­nel (C.F Frédéric Pillot pour le meilleur)
    http://imagiervagabond.fr/expos/lulu-vroumette
    ;et qu’on peut trou­ver bien pire en tra­di­tion­nel pas maî­tri­sé qu’en info­gra­phie (pas d’exemple) et des cou­leurs plus douces en “vir­tuel”.

  • Oui, mais en même temps, Matthieu Laufray :-) (je blague). Perso je pré­fère le tra­di­tion­nel parce que la mise en dan­ger me parait plus grande. L’artiste confor­table Ctrl+Z (ou Pomme Z) ne me fait pas fan­tas­mer.

  • @ kris: tout à fait d’accord avec toi, je le dis qu’il domine sa tech­nique. Ca n’empêche pas mon res­sen­ti dif­fé­rent pour ce qu’il fait, vis-à-vis de celui que j’éprouve pour d’autres des­si­na­teurs plus tra­di­tion­na­listes, comme euh… au hasard, ben Li-An par exemple.
    @ Li-An: par contre, je n’y connais pas grand chose en la matière, mais je doute que ce soit si aisé que cela, même avec le Ctrl+Z :-)

  • Ben c’est moins dif­fi­cile que les tech­niques clas­siques sinon pour­quoi s’enquiquiner avec ça ? Et le Ctrl+Z, j’suis déso­lé mais ça n’a rien à voir avec juste un coup de crayon sur une feuille.
    Pour ce qui est de la poli­tique, faut bien aller voter. Pour l’ordi, faut juste se faire plai­sir.

  • J’ai sûre­ment un pro­blème de pou­mons, je ne parle que de res­pi­ra­tion par­tout. J’fume pas pour­tant.

  • Ou le metro, ou …( tiens une bonne ques­tion ça : ” qu’est ce ki sent ton cla­vier ? )

    Sympa les illus­tra­tions qui me font pen­ser à du Yoann Chivard ( tra­di ).

    Vive la lumière !

  • Je me deman­dais qui était ce Yoann Chivard :-) Pour moi, c’est assez dif­fé­rent. Yoann est encore dans une tra­di­tion années 70/80.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *