Le Cantique des Cantiques par Kupka (Musée d’art et d’histoire du Judaïsme/Éditions Cercle d’Art)

J’avais repé­ré le nom de Kup­ka (1871-1957) dans plu­sieurs livres consa­crés au sym­bo­lisme. Son « Idole noire » (1902) me fas­ci­nait : elle aurait pu appa­raître dans Métal Hur­lant sans pro­blème. J’achetai donc sans hési­ta­tion ce livre lorsqu’il est sor­ti en 2005. Il reprend l’exposition du Musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris avec les aqua­relles de pré­pa­ra­tion réa­li­sées par Kup­ka pour son pro­jet de Can­tique des Can­tiques illus­tré et prê­tées au Musée par la famille Waldes (Jin­drich Waldes a été le prin­ci­pal mécène de Kup­ka jusqu’à sa mort). Kup­ka était fas­ci­né par ce texte biblique qu’il a illus­tré plu­sieurs fois dans sa vie. Cette ver­sion lui a pris plus de vingt ans à concré­ti­ser à une période où son tra­vail était com­plè­te­ment abs­trait.

derrière la porte verte
clic
aqua­relle de pré­pa­ra­tion

à poil
clic
extrait du livre tel qu’il a été publié

vieillesse indigne
clic
illus­tra­tion pour Lysis­tra­té d’Aris­to­phane. Ça ne vous rap­pelle pas un auteur de BD très côté actuel­le­ment ?

L’article de Wiki­pe­dia France étant pour­ri pour ne pas chan­ger, je vous envoie vers la ver­sion english http://en.wikipedia.org/wiki/Franti%C5%A1ek_Kupka

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

12 commentaires

  • J’aime aus­si ce style, on le décor­tique en sui­vant les traits avec les yeux pour lui piquer un peu de sa tech­nique, mais je ne vois pas à quel « auteur de BD très côté actuel­le­ment » cela fait pen­ser?… à qui penses-tu en par­ti­cu­lier ? parce que les goûts et les cou­leurs… ;-))

  • Je vois pas bien l’auteur très côté…peut-être Blutch, ou Gui­bert…
    Par contre dans ce registre des can­tiques, Kup­ka me fais son­ger (allez savoir pour­quoi) à une BD superbe et unique en son genre : "la saga de Vam" des­si­née par Igor Kor­dey.
    N’empêche que ce kup­ka c’est une sacrée tête à claques, du genre qui sait tout faire, dans tous les genres, avant tout le monde et avec arro­gance… est-ce bien utile de saper le moral des visi­teurs de blogs avec ce genre de publi­ca­tion ?

  • Bah oui, c’était Gui­bert à l’époque de son contour cou­leur (en fait, ça se voit mieux sur l’autre par­tie du des­sin que j’ai décou­pé parce que ça fai­sait vrai­ment trop petit).
    Je connais très mal la saga de Varn mais d’après ce dont je me sou­viens, je crois com­prendre ce que tu veux dire.
    Je ne sais pas si Kup­ka était arro­gant, en tous les cas il était indi­vi­dua­liste. Dans le genre, sapeur de moral, j’ai pire que je met­trai bien­tôt en ligne.

  • Ah mer­ci pour le lien. Un petit peu "claus­tro" dans le cadrage, c’est ce qui m’avait pro­ba­ble­ment fait pas­ser à côté.
    Quant à Gui­bert, ça va, moi ça ne me gêne pas, je ne suis pas du tout fan. Trop propre pour moi (à part ça il est très très fort) et j’ignore encore pour­quoi. Tous ses albums com­mencent bien (je ne dirai rien sur le Pho­to­graphe que je n’ai pas lu) et puis ça devient très ligne claire. Et du coup, je me contente d’admirer sans véri­table émo­tion (mais cha­cun son truc).

  • À vrai dire je ne connais qua­si­ment pas ses BD, je pen­sais au des­si­na­teur ; ses cro­quis, ses illus­tra­tions jeu­nesse ou docu­men­taire sont brillan­tis­simes, même si on peut par­fois y trou­ver de la froi­deur à force d’habileté (on pour­rait par­fois dire la même chose d’un Mœbius). À mes yeux il y a dans son des­sin une qua­li­té "à l’ancienne" (peut-être un peu à l’américaine genre Pyle, Wyeth…) qui force mon admi­ra­tion mais qui ne colle sans doute pas bien à la BD.

  • Ah non, il a de vrais qua­li­tés BD, c’est juste que je n’accroche pas com­plè­te­ment. La justesse/précision de son trait rap­pelle en effet la grande tra­di­tion (Mat­thieu Bon­homme a le même genre de qua­li­tés).

  • Tiens c’est Gui­bert (Emma­nuel) ?! Je ne connais que ces textes pour "Sar­dine" et "Ariol", mais c’est "mar­rant" j’ai ache­té un son bou­quin "d’occase" « La cam­pagne à la mer » ce week-end, sans faire le moindre rap­pro­che­ment. Et voi­là que le lun­di, sur ce blog… Sapris­ti !
    …c’est tout ! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *