La vie des très bêtes (Marion Montaigne – Bayard BD)

La dernière fois que je me suis retrou­vé dans une librai­rie, j’ai longue­ment hésité entre ce magni­fique album de Corné­lius (nominé à Angou­lême), ce comics pointu si bien dessi­né et un album muet hors normes. Devant tant de talent, je me suis rabat­tu sur une petite BD très con mais très drôle aussi de Marion Montaigne. Prépu­bliés dans Dlire, cette suite de gags tente de décrire la vie intime des bêtes. Autant dire que c’est assez ravagé : l’ori­gine de la corne des rhino­cé­ros ou les parties de foot pigeon­nesques vous laisse­ront baba. Le dessin et l’humour déjan­té de l’auteur rappel­le­ront peut-être à certains la folie furieuse de Lisa Mandel (déjà évoquée ici) avec le même genre de dessin un peu crade mais très expres­sif et un humour très allumé. Un petit regret : les couleurs très basiques assom­brissent pas mal le dessin (à moins que ce ne soit l’impres­sion).

le pigeon est rancunier

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

4 commentaires

  • Je ne l’avais pas ouvert à la librai­rie, sans doute ”démoti­vé” par le label Bayard, mais à cause de toi, je pense que je vais retour­ner y jeter un coup d’œil.
    Tudieu ! Voilà que Bayard se met à éditer des BD décon­nantes … Ah la la, et oui, on ne sait plus à quel saint se vouer, ma bonne dame !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *