Kupka – vers des temps nouveaux (Réunion des Musées Nationaux)

coup de soleil à l'envers

J’ai déjà parlé de Kupka sur ce blog mais je suis loin d’avoir épuisé le sujet. Voilà donc un très riche catalogue consa­cré à son œuvre figura­tive suite à une exposi­tion de 2002 à Orsay que je n’ai malheu­reu­se­ment pas vue. On y suit, par thème, son travail de peintre illumi­né et d’illus­tra­teur engagé (de livres, de revues) avec comme sous enten­du, les germes de son travail. On ne sait pas trop où donner de la tête vu l’exhaus­ti­vi­té du livre mais la contre­par­tie, ce sont des images tendances vignettes. Ce monde n’est pas parfait…

un peu de fantasy

kupka-nouveau1

une fille à poil

kupka-nouveau2

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

10 commentaires

  • Alors que c’est un des premiers peintres non figura­tifs, l’His­toire a eu du mal à retenir son nom du fait de son refus d’être associé à une quelconque école.

  • Le probleme de la dilettante…Sauf pour Kupka lui m^me,libre et qui n’a pas du se sentir tourner en rond;merci de cet éclai­rage !

  • Je crois qu’il n’avait surtout pas envie d’être à l’ombre de noms plus média­tiques (ne citons personne) alors qu’il savait que son travail ne devait rien aux autres (dans ”La main coupée” que j’ai chroni­qué par là).

  • Je n’avais pas acheté ce catalogue à l’époque parce que j’avais trouvé que les dessins qui m’avaient le plus intéres­sés n’étaient pas repro­duits ou bien alors en tout petit. Du coup je ne parviens pas à retrou­ver le titre d’une série que j’aime­rais revoir : c’était de petites estampes en noir et blanc à thème mytho­lo­gique, graphi­que­ment à mi-chemin entre le réalisme de l’homme et la terre et le cantique des cantiques, manifes­tant un effort de schéma­ti­sa­tion … Or les Lysis­tra­tè, Érinnyes, et autres Prome­theus m’ont l’air d’être en couleurs. Mais peut-être s’agis­sait-il de premiers états ?

    Quelqu’un à une idée ?

  • Je pense que tu parles des illus­tra­tions tirées de L’Homme de la Terre d’Élisée Reclus qui sont en noir et blanc. Comme je n’arrive pas mettre la main sur ce !%&? de bouquin, je ne peux pas scanner ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *