Constantine Rotova

Konstantin Rotov (1902–1959) est un illus­tra­teur russe très influent à son époque et qui a prin­ci­pa­le­ment publié dans le maga­zine humo­ris­tique Krokodil . Il est arrê­té en 1940, soup­çon­né d’espionnage en faveur des Allemands. On res­sort un vieux des­sin de 1934 consi­dé­ré comme anti-soviétique qui lui vaut d’être envoyé en camp d’où il n’en sor­ti­ra qu’en 1948 (la légende veut qu’il des­si­nait sur son pan­ta­lon, faute de papier). Il est réha­bi­li­té en 1954 (le des­sin en ques­tion repré­sen­tait un che­val efflan­qué sur lequel étaient posés une ligne de petits oiseaux fai­sant la queue devant la queue de che­val, en attente de sor­tie de crot­tins à pico­rer, sur laquelle est accro­chée une pan­carte: “Fermé pour le déjeu­ner”. Montré à Staline, le des­sin l’aurait beau­coup fait rire. Il meurt en 1959, après qu’une para­ly­sie du bras droit l’ait obli­gé à apprendre à des­si­ner de la main gauche.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *