Julius Klinger, un affichiste autrichien de génie

Ça fait tou­jours un peu étrange de décou­vrir un illus­tra­teur bien recon­nu qui soit pas­sé entre les mailles de mon filet de pêche pas aux normes qui racle le fond de l’océan jusqu’à là couenne. Julius Klinger (1876–1942) est un affi­chiste et illus­tra­teur autri­chien qui a tra­vaillé pour les célèbre impri­meurs d’affiche Hollerbaum und Schmidt et divers fameux maga­zines de l’époque. Son tra­vail visuel est d’une ligne très simple – école ger­ma­nique – avec une grande qua­li­té d’invention et de cou­leurs.
J’avais croi­sé son tra­vail pour un port­fo­lio éro­tique un peu trop arty pour me faire une grande impres­sion – Sodom: Ein Spiel sur un texte de Earl of Rochester. Tout récem­ment, c’est le recueil 12 Plakate qui m’a don­né envie de refaire des recherches sur son tra­vail. Et quelle belle suprise !

Klinger, juif, a été dépor­té en 1942 et a trou­vé la mort dans les camps. Les Nazis ont tou­jours eu un goût de chiotte en ce qui concerne l’Art.

julius-klinge-br_89

julius-klinge-br_70

julius-klinge-br_78

julius-klinge-br_55

julius-klinge-br_24

julius-klinge-br_58

julius-klinge-br_52

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

4 commentaires

  • L’art l’a ven­gé de l’horreur:ses tra­vaux semblent avoir dépas­sé la guerre;on les croi­rait (aus­si) des années 50–60.

    • Voire 60. Et même d’aujourd’hui avec la mode rétro-graphique. C’est aus­si propre que du vec­to­riel :-)

    • Très “chic” comme tu dis. Ça m’étonne encore de ne pas l’avoir croi­sé réel­le­ment plus tôt dans mes bou­quins d’affiches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *