Joseph Noel Paton

Joseph Noel Paton était un peintre et illus­tra­teur anglais (1821–1901). Il annonce les Préraphaëlites.

paton01

paton02

Ces illus­tra­tions ont été réa­li­sées pour le fameux Coleridge’s Rime of the Ancient Mariner en 1863. Je dis fameux parce que je croise régu­liè­re­ment des illus­tra­tions réa­li­sées par des grands noms consa­crées à ce poème.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

30 commentaires

  • Il n’y avait rien d’indiqué dans le bou­quin d’où c’est extrait. Mais je pen­che­rais pour de la gra­vure.

  • le trait est encore une fois très moderne ! comme quoi la ligne clair comme tu disais lors d’un ancien post ça ne vieillit pas ( enfin il y a peut etre des contres exemples :-)

  • étrange cette quête de la moder­ni­té; je ne trouve pas ça par­ti­cu­lié­re­ment moderne intem­po­rel peut-être.

  • C’est moderne parce que ça fonc­tionne encore sur des bases artis­tiques dif­fé­rentes que celles uti­li­sées pour créer l’image. Mais je ne quête pas par­ti­cu­liè­re­ment la moder­ni­té.

  • Et pour en reve­nir à l’explication de gra­vure, bien sou­vent , le des­si­na­teur et le gra­veur fai­saient deux, et les planches pou­vaient por­ter les deux signa­tures.

  • J’ai l’impression que c’est très varié cette his­toire de signa­tures sur les gra­vures. Mais il est vrai que le des­si­na­teur et le gra­veur étaient sou­vent deux per­sonnes dif­fé­rentes.

  • Souvent les repro­duc­tions de des­sins d’artistes étaient faites par des gra­veurs avec appro­ba­tion des­dits artistes, comme “bon à tirer”.

  • Pour reve­nir à ce que je disais hier à pro­pos de la ligne clair, je crois que c’est parce que l’image du haut (sur­tout le per­son­nage) me fait pen­ser à du Jacobs, et puis pour conti­nuer dans l’univers de la BD, com­ment ne pas pen­ser éga­le­ment au démon des glaces de Tardi, dans laquelle la repré­sen­ta­tion des ice­bergs s’inspirée jus­te­ment des repré­sen­ta­tions que l’on se fai­sait de l’époque (fin 19 ème) du pole nord, pas encore explo­ré ou très peu; Un monde étrange de glaces flot­tantes aux aretes saillantes et cou­pantes. On peut voir cette repré­sen­ta­tion du pole nord éga­le­ment dans cer­taines planches de Little Némo.

  • Oui, c’est une repré­sen­ta­tion très cou­rante du Pôle que l’on doit retrou­ver dans Jules Vernes et d’autre livres d’exploration/aventures.

  • On ne va pas com­men­cer le débat sur la ligne claire :-). Ce n’est pas de la ligne claire telle qu’elle est défi­nie en BD actuel­le­ment on va dire.

  • Réponse à Totoche. Qui a par­lé de Hergé? j’ai dis que ça me rap­pe­lais le trait de Jacobs, et meme tiens de jacques Martin “Alix”. La sil­houette du geant en pre­miere image est quand meme bien cer­née par un trait bien net. c’est clair, sans mau­vais jeu de mots.

  • @Doc Mars : Iron Maiden… Il va fal­loir poser la ques­tion à Philippe Manœuvre :-)

    @fan­to­mas : on est en effet dans une “ligne claire réa­liste” telle que Moebius a pu la déve­lop­per. Mais les Amis de Chaland (“amis par­tout tou­jours enfin”) sont très poin­tilleux sur ce concept de “ligne claire”.

  • @fan­to­mas :
    Je vois bien le trait mais je trou­vais que toutes ces ombres hachu­rées pour per­mettre d’imiter le gris, tous ces fins traits per­met­tant de don­ner du relief ne “fai­saient pas très “ligne claire””.
    Sinon, il y a aus­si de la ligne (plus) claire dans les tom­beaux égyp­tien.
    Et puis, sauf erreur de ma part, c’est bien jus­te­ment Hergé qui a deman­dé à Jacobs et à Martin de “cla­ri­fier” leur ligne, non ?
    Enfin…, c’est ma vision de la ligne claire, je conçois tout à fait que tu n’aies pas la même défi­ni­tion.

  • La réfé­rence à Iron Maiden est très judi­cieuse : non seule­ment il y a effec­ti­ve­ment un album où on trouve The Ancient Mariner en ver­sion hard-rock, mais en plus les des­sins de Paton, d’une lai­deur pom­pière rare­ment atteinte, auraient très bien illus­tré n’importe quel album du groupe de Metal anglais.

  • Je suis déso­lé Appo mais tu es à côté de la plaque pour le coup: ces des­sins ne peuvent pas être qua­li­fiés de pom­pier (seule la pein­ture est pom­pier à ma connais­sance). Comme on est dans le sym­bo­lisme, on échappe par défi­ni­tion au pom­pier (qui se veut his­to­rique). Mais ils auraient pro­ba­ble­ment pu illus­trer une pochette de métal sans pro­blème :-)

  • Désolé, j’ai fait un peu de ménage dans les com­men­taires: un visi­teur qui se per­met un seul com­men­taire désa­gréable ne mérite pas qu’on lise sa petite prose …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *