Jose Luis Moro, illustrateur et auteur de BD espagnol

J’ai déjà parlé du travail de José Luis Moro briève­ment ici, illus­tra­teur et homme d’ani­ma­tion espagnol très connu dans son pays. Voilà d’autres images de lui.
Il paraît qu’il existe un livre sur son travail mais impos­sible de trouver des références sur le Web.

cantinflasshow30-moro

01-TOTAL01-23-2013

Moro2B4

jose-luis-moro-02

jose-luis-moro-09

jose-luis-moro-12

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

12 commentaires

  • Très joli dessin, post plein de choses. Ça me fait un peu penser à Claude Marin, surtout pour la couver­ture de My Chicas (et les autres couv que j’ai pu voir sur la toile)

    • C’est évidem­ment la même école mais Marin est moins dans l’éner­gie. C’est un post-Barks et surtout un dessi­na­teur de BD alors que Moro est plus un illus­tra­teur.

    • Je ne connais­sais pas du tout son travail ”d’avant” – j’igno­rais même qu’il avait eu une telle longé­vi­té. En effet, c’est plus proche.

      • Des références communes sans doute ; Fred Moore pour les jolies filles, Ward Kimball & co pour les person­nages fantai­sistes. Et cela quelques décen­nies avant de pouvoir nommer les intéres­sés…

          • Gottfred­son peut-être (oui – l’ours de la dernière couv en parti­cu­lier), mais à part ça pas telle­ment. (Les Silly Sympho­nies était avant tout une série de court-métrages animés, même s’il y a eu quelques adapta­tions en strip sous la même appel­la­tion)
            Le style Marin s’est claire­ment forgé autour des films animés ; il n’a qu’un lointain rapport avec Barks & co.

            • Au départ, j’en suis certain mais j’ima­gine que ça a pu influen­cer par la suite – le type qui parle sans savoir.

    • Plus qu’à trouver une bonne inter­view où un livre détaillé sur la vie, l’œuvre et l’ins­pi­ra­tion de Moro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *