John La Gatta

John La Gatta (1894 – 1977) est né en Italie mais sa carrière d’illus­tra­teur et de peintre s’est faite aux USA où il a squat­té les magazines presti­gieux avec ses demoi­selles soigneu­se­ment habillées, ses pubs pour les cigarettes et autres travaux dans les années 1920 à 40. Son travail à l’huile est fasci­nant de légère­té et de sponta­néi­té. Ça me donne envie de m’y mettre à chaque fois. Et il peint les dos des dames comme pas deux. Lui aussi, après avoir connu la gloire des grandes années de l’illus­tra­tion US, s’est résigné à ensei­gner dans les écoles d’art pour survivre.

clic l’image

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

10 commentaires

  • Estima­do LI.AN :
    Las ilustra­ciones de John La Gatta son extra­or­di­na­ria­mente buenas popr su gracia y elegan­cia ; viéndo­las se comprende por qué fueron inspi­ra­ción y modelo para Alex Raymond (sobre todo en ”Flash Gordon”).
    Supon­go que conocerás la obra de Andrew Loomis, dentro de esa escue­la elegante de figura femeni­na ; por otra parte, los libros de Loomis son verda­de­ras acade­mias del arte de dibujar.
    Tema aparte : ¿tu pseudo proven­drá de la expre­sión ”lianhuan­hua” para definir a la histo­rie­ta en lenguaje chino ?
    Hasta la próxi­ma vez y que 2007 sea un buen año.

  • Bon c’est le dernier commen­taire sur le patro­nyme de La Gatta avant censure. Pauv’ gars…il peut même pas se défendre…

  • Dans un autre genre, mais toujours dans le droit fil de cet acadé­misme rétro hyper-léché, il ne faut pas négli­ger l’art d’Had­don Sundblom à qui l’on doit, juste­ment, les nombreuses illus­tra­tions publi­ci­taires de Noël pour Coca-Cola. Celles-là mêmes qui ont inspi­rées mon dessin du calen­drier de l’avent.

  • Merci Robetor. Non, mon pseudo ne vient pas de ”lianhua­hua” (il va falloir que je m’informe là-dessus) même si c’est bien d’ori­gine chinoise :-) J’igno­rais qu’Alex Raymond avait été inspi­ré par La Gatta (je ne sais pas grand chose sur Raymond de toute manière).

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec Pierre : le travail de La Gatta est intéres­sant parce qu’il est très relâché avec des effets simples. Ce n’est pas du tout ”hyper léché”. Et c’est quand même plus classieux qu’un père Noël :-)))

  • Autant pour moi ! N’ayant pas cliqué sur l’image pour l’aggran­dir, son aspect plaisam­ment pocha­dé m’avait totale­ment échap­pé … Existent-ils des ouvrages consa­crés à l’art de ce monsieur ?

  • Oui, le livre dont je donne la couver­ture en première image. Visible­ment, il est passé en mode ”indis­po­nible” et il faudra bien des recherches pour le trouver à prix correct…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *