John La Gatta

John La Gatta (1894 – 1977) est né en Italie mais sa carrière d’illustrateur et de peintre s’est faite aux USA où il a squatté les magazines prestigieux avec ses demoiselles soigneusement habillées, ses pubs pour les cigarettes et autres travaux dans les années 1920 à 40. Son travail à l’huile est fascinant de légèreté et de spontanéité. Ça me donne envie de m’y mettre à chaque fois. Et il peint les dos des dames comme pas deux. Lui aussi, après avoir connu la gloire des grandes années de l’illustration US, s’est résigné à enseigner dans les écoles d’art pour survivre.

clic l’image

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

10 commentaires

  • Estimado LI.AN:
    Las ilustraciones de John La Gatta son extraordinariamente buenas popr su gracia y elegancia; viéndolas se comprende por qué fueron inspiración y modelo para Alex Raymond (sobre todo en "Flash Gordon").
    Supongo que conocerás la obra de Andrew Loomis, dentro de esa escuela elegante de figura femenina; por otra parte, los libros de Loomis son verdaderas academias del arte de dibujar.
    Tema aparte: ¿tu pseudo provendrá de la expresión "lianhuanhua" para definir a la historieta en lenguaje chino?
    Hasta la próxima vez y que 2007 sea un buen año.

  • Bon c’est le dernier commentaire sur le patronyme de La Gatta avant censure. Pauv’ gars…il peut même pas se défendre…

  • Dans un autre genre, mais toujours dans le droit fil de cet académisme rétro hyper-léché, il ne faut pas négliger l’art d’Haddon Sundblom à qui l’on doit, justement, les nombreuses illustrations publicitaires de Noël pour Coca-Cola. Celles-là mêmes qui ont inspirées mon dessin du calendrier de l’avent.

  • Merci Robetor. Non, mon pseudo ne vient pas de "lianhuahua" (il va falloir que je m’informe là-dessus) même si c’est bien d’origine chinoise :-) J’ignorais qu’Alex Raymond avait été inspiré par La Gatta (je ne sais pas grand chose sur Raymond de toute manière).

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec Pierre: le travail de La Gatta est intéressant parce qu’il est très relâché avec des effets simples. Ce n’est pas du tout "hyper léché". Et c’est quand même plus classieux qu’un père Noël :-)))

  • Autant pour moi ! N’ayant pas cliqué sur l’image pour l’aggrandir, son aspect plaisamment pochadé m’avait totalement échappé … Existent-ils des ouvrages consacrés à l’art de ce monsieur ?

  • Oui, le livre dont je donne la couverture en première image. Visiblement, il est passé en mode "indisponible" et il faudra bien des recherches pour le trouver à prix correct…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *