Inka Essenhigh

Une jeune peintre new yor­kaise. C’est doux et léger, c’est oni­rique. C’est ven­dre­di.

inka-essenhigh_02

pêche aux moules

grève des éboueurs

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

6 commentaires

  • C’est bon le cho­co­lat. Mais je ne les achète pas en super­mar­ché (c’est peut-être pour ça que je n’ai pas vu le rap­port tout de suite :-)).

  • Et c’est injuste pour l’amie Inka!Et pour Claire Wendling avec qui elle par­tage cette auda­cieuse mais trés sty­lée patte chromatique(Ouais la couleur,donc.)Superbe pre­mière illustration.(Cela dit il y a de FORTS BELLES boites de chocolat.Mais ils puisent sur­tout dans le Manet ou le Toulouse-Lautrec;je cherche encore du cho­co­lat avec du Nicolas de Stael dessus,mais…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *