Henry Sebastian

Dessins tirés du Sourire, revue glamour, en 1932. Je n’ai pas réussi à trouver d’infor­ma­tions sur ce mysté­rieux Henry Sebas­tian.

Mise à jour du 14 janvier 2020

Finale­ment, un des mes visiteur (à l’étrange pseudo­nyme) a résolu d’énigme Henri Sebas­tian. Il s’agit un fait de Ludwig Lutz Ehren­ber­ger (1878 – 1950), un artiste né en Autriche, formé à Berlin et qui a travaillé à Paris où il a pris le pseudo­nyme que l’on connait. Visible­ment, il a eu une belle carrière en tant qu’affichiste notam­ment. Je rajoute quelques images qui n’ont malheu­reu­se­ment pas la classe des premiers (et qui m’ont fait douter un moment que ce soit le même artiste).

m33-sebastian_1932_hommage

m33-sebastian_1932_roitelet

m33-sebastian_1933_hercule

majorité rouquine
majori­té rouquine
Nabila peut aller se rhabiller
Nabila peut aller se rhabiller
il est caché derrière le rideau
il est caché derrière le rideau
danse danse danse
danse danse danse
symbolisme érotique
symbo­lisme lourde­ment érotique
zut, encore ratée
zut, encore ratée
une bonne année pour le Parti
une bonne année pour le Parti
et hop !
et hop !
et on appellerait ça Le grand blond avec une chaussure noire
et on appel­le­rait ça Le grand blond avec une chaus­sure noire
moins drôle que du Blotch
moins drôle que du Blotch

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *