Henry Fournier

les encombrements à la campagne

Impossible de trouver des informations sur cet illustrateur français des années 20/30 qui aurait pu signer « Blotch » si j’en crois les quelques œuvres qui traînent par ci par là sur le Net.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

7 commentaires

  • En cherchant sur Internet, je n’ai trouvé que des gags "amusants" dignes du Roi de Paris. En tous les cas, rien de ce niveau graphique.

    • Bonjour,

      Je recherche des renseignements généalogiques sur un peintre appelé Henri ou Henry Fournier ; lieu de naissance, mariage et plus si possible. C’est peut-être celui dont vous parlez et malgré l’ancienneté de votre article j’ose espérer une réponse. Par avance, merci

      Bien cordialement

      Dominique Beretti

  • Pour qui s’intéresse un peu aux années 30 et à l’art qui les caractéristique, un détour s’impose au musée de Boulogne-Billancourt qui leur est consacré. Et pour ceux qui trouvent un intérêt particulier aux arts graphiques, il y a là un cabinet de dessins tout à fait intéressant. Deux noms retiennent l’attention, ceux pourtant obscurs de Georges Lepage et d’Elisabeth Branly (oui, comme le quai où nous habitions des gîtes infâmes). Ces deux illustrateurs donnèrent des dessins à Vogue, des aquarelles gracieuses où des femmes aux silhouettes élancées se propulsent au volant de Panhar-Levassor ou de Delahaie racées, au nez et la barbe de vieux messieurs ridicules. D’autres dessins, d’un intérêt moindre, sont disposés horizontalement dans des tiroirs qu’on peut ouvrir au petit bonheur. De quoi occuper l’après-midi d’un dimanche pluvieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *