Henri Rivière

Cela faisait quelques temps que je désirais faire un billet sur le beau travail d’Henri Rivière (1864 – 1961). Inspi­ré par les estampes japonaises, il réalise plusieurs séries de litho­gra­phies magni­fiques sur la Bretagne et Paris notam­ment. On peut trouver facile­ment des ouvrages consa­crés à son travail et même une biogra­phie.

après la pluie
après la pluie
vue imprenable
vue impre­nable
un nuage passe
un nuage passe
noir sur blanc
noir sur blanc

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

34 commentaires

  • Trés beau;mélancolique mais avec une espèce d’espérance,d’enthousiasme furtif par son choix des cadrages…”Enchanter le monde”…Il y réussi fort bien;parfois à rappro­cher des travaux photo­gra­phiques de Eugène Atget(décédé en 1927),mais je n’ai jamais eu le moindre bout de piste sur les(éventuels)liens,interférences,approches entre illus­tra­teurs et photo­graphes de cette généra­tion en particulier;c’est-à-dire celle qui ne bénéfi­ciait d’aucune recon­nais­sance véritable…Un peu hors cadre,mon propos…

  • Ce que je connais de Adget est quand même très diffé­rent. En règle générale, les artistes de l’époque travaillaient sur croquis. La photo n’était pas assez souple pour ce genre de chose très sophis­ti­quée.

  • En fait, un célèbre auteur BD a repris le concept des vues de la tour Eiffel en clin d’oeil à Rivière. À vous de deviner qui :-)

  • @Li-An : Les 36 vues de la Tour Eiffel d’André Juillard consti­tuent, en effet, un clin d’œil à Henri Rivière qui lui même, dans son ouvrage homonyme, rendait hommage à Hokusai auteur des 36 vues du mont Fuji… J’ai gagné quoi ?

  • Le bouquin de Rivière fut réédi­té en 1989. D’après Juillard, il s’est rapide­ment retrou­vé chez les soldeurs pour cause de mévente. Quelqu’un a‑t-il mit la main dessus à l’époque ?

  • Merci, cher Maître.

    Il s’agit d’une musique.

    Extraits ici

    René Aubry a écrit entre autres la musique du film ”Malabar Princess” passé sur TF1 il y a pas longtemps.

    On entend aussi souvent d’autres morceaux en accom­pa­gne­ment musical de repor­tages télé.

  • Rhhaaa, j’aime tout cela, Rivière, Juillard, Hokusaï, allez, et même Malabar Princess… Merci Li-An pour ces belles images à contem­pler. Un peu de poésie dans ce monde de brutes.

  • C’est ici que j’ai décou­vert Henri Rivière. Et aujourd’­hui je me délecte par avance de l’expo­si­tion qui lui est consa­crée à la BNF Riche­lieu. Merci li-an !

  • Li-an, sans doute as-tu déjà pris connais­sance de cet ouvrage, mais j’ai pensé à toi l’autre jour en feuille­tant une très belle réédi­tion des trente-six vues de la tour Eiffel paru au Seuil. Les repro­duc­tions sont de toute beauté (comme les estampes).

  • C’est très agaçant : je ne vois qu’un aperçu de ta réponse dans ”commen­taires récents” mais rien quand je vais sur la page. Je réponds donc à l’aveugle ! L’édi­tion que j’ai compul­sée est de 2011 et elle a une allure de fac-smile. Et le prix est abordable (une vingtaine d’euros de mémoire). Désolé si mon commen­taire tombe à côté de la plaque (c :

    • @Pierre : j’ai des problèmes sur le site en ce moment mais tu ne vois pas les commen­taires ici ? Merci pour l’info. Ça peut être intéres­sant en mode ”bouqui­niste”.

  • Moi aussi j’ai le même problème (et je l’avais déjà dit)… Je dois taper ctrl+F5 pour rafraî­chir la page et que ça m’affiche les nouveaux commen­taires.

  • Visible­ment c’est un ”problème” Firefox que je soupçonne lié à la gestion du cache… mais j’uti­lise moi même Firefox sous Windows et je n’ai pas le problème :-( Pour l’ins­tant, la solution (un peu lourdingue), c’est de faire Ctrl+F5 sur la page pour voir apparaître les nouveaux commen­taires. Je vais essayer de creuser mais là, c’est très flou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *