Heath Robinson

William Heath Robin­son (1872 – 1944) est un illus­tra­teur anglais fort connu outre manche. Il a par­ti­ci­pé à la grande vogue des ouvrages riche­ment illus­trés du début du XX° siècle en Angle­terre avec des col­lègues aus­si esti­mables que Dulac ou Rack­ham puis s’est adap­té au goût du public en réa­li­sant des des­sins humo­ris­tiques très popu­laires et à la limite du non­sense so bri­tish.

Plu­sieurs de ses ouvrages sont presque dis­po­nibles sur le Net (je ne vous racon­te­rai pas mes déboires à ce sujet) et je conseille le très joli ”Heath Robin­son” de Geof­frey Beare édi­té par Dul­wich Pic­ture Gal­le­ry (un cata­logue d’expo ?).

Les édi­tions du Chêne qui ont fait dans les années 60/​70 un magni­fique tra­vail sur les illus­tra­teurs du début du siècle pré­cé­dent avaient publié un livre consa­cré à Robin­son que j’ai eu l’occasion de feuille­ter dans ma jeu­nesse. On y voyait des loco­mo­tives des­si­nées à la ligne claire avec un ciel noir et, pen­dant long­temps, j’ai cru que c’était Moe­bius qui les avait des­si­nées (il a repris le concept visuel à l’identique).

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *