Gustav Tenggren (3) – Illustration magazine

tenggrencouvillustr

J’ai déjà parlé de Gustaf Tenggren plusieurs fois et il est très à la mode puisque on retrouve beaucoup de ses illustrations sur le site de l’ASIFA ou de Golden Age Comic. Cette reconnaissance tardive n’est pas étonnante: il a été longtemps dans l’ombre de ses Maîtres (Bauer, Rackham ou Dulac) et il a ensuite développé un style qui doit ravir Hobopok mais que je ne goûte guère. Le numéro 21 d’ Illustration Magazine revient sur son travail de manière très poussée (ses déboires avec l’alcool, les jeunes femmes et Disney) et on peut retrouver d’autres dessins dans le Images n°6.

 

méchant pirate

méchant pirate
coq en pâte

coq en pâte
quatuor

quatuor

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

18 commentaires

  • Superbes illustrations. C’est vraiment un dessinateur à découvrir.

    Ma bibliothèque est malheureusement devenue trop petite pour accumuler aussi ce genre de livre. C’est que cela prend de la place, les BD !

  • Là, on dirait quand-même une roccatisation de Dulac et de Rackham

    Je crois que je vais me me replonger dans mon « Paperdreams » de John Canemaker, ce soir …

    Hey-Oh ! Hey-Oh ! Je retourne au boulot.

  • Ben non, une roccatisation signifie une repompe complète d’un dessin . Ici, même si on reste dans une inspiration très forte, ce sont des dessins complètement originaux. D’ailleurs les visages un peu ahuris des caricatures n’ont rien à voir avec du Dulac ou du Rackham. Le travail plus « original » qu’il développe dans les années 50 et 60 cf ici http://cgi.ebay.fr/GRAND-LIVRE-D-OR-ALLONS-A-LA-FERME-TENGGREN-1967_W0QQitemZ260159478925QQihZ016QQcategoryZ151066QQcmdZViewItem

  • Même si j’aime beaucoup ce style, j’ai une tendresse particulière pour tous les petits « golden books » qu’il a illustrés.
    Il y a travaillé dans des registres assez variés, très souvent inventifs et graphiques, et bien plus aérés que ces images très XIX e siècle finalement.
    On peut regretter qu’il n’ait pas un peu plus affirmé son style dans cette voie classique, mais moi je ne regrette pas du tout qu’il se soit « modernisé » dans ces petits albums pour (petits) enfants.

  • C’est un genre de dessin qui ne me plaît pas du tout… C’est plat et d’une naïveté artificielle. Enfin, c’est ce que je ressens.

  • Ouais, c’est un peu dur d’être aussi catégorique avec un dessinateur aussi polyvalent.
    J’ai chez moi quelques contes qu’il a illustrés dans des styles qui n’ont rien de mièvres, mais c’est vrai qu’il a fait des petites choses gentillettes et kitsch.
    Cet article montre un peu son évolution :
    http://www.animationarchive.org/2008/03/illustration-genesis-of-golden-book.html

    Ici un album dans un autre style :
    http://www.realread.com/pageview/browse.cgi?site=06172708&book=037582636X

    Là j’ai cet album et je trouve ça plutôt pas mal :
    http://illusstation.blogspot.com/2008/04/gustaf-tenggren.html

    et là c’est pas mal vraiment de la daube tout de même :
    http://illusstation.blogspot.com/2007/12/gustaf-tenggren.html

    et là deux autres albums encore un peu différents :
    http://goldengems.blogspot.com/search/label/Gustaf%20Tenggren

    Et puis a également fait des choses plutôt humoristiques (que j’ai en magasin mais que je ne trouve pas sur le net), qui ne sont à mon avis ni « naïve ni artificielle ».

  • C’est parce que mon antispam ne supporte pas l’afflux de liens dans les commentaires. J’ai modifié ça :-)
    Oui, bon, on voit qu’il évolue vers son style « enfantin ». Je ne connais pas assez bien tous ses Golden Books mais ce que j’en ai vu ne m’a pas enthousiasmé. Il y a un côté Mary Blair là-dedans :-)))

  • Je ne connais pas trop son histoire, mais s’étant orienté vers un public plus jeune il a certainement été amené à simplifier son dessin.
    Toutefois, je ne trouve pas de vrai ressemblance avec ce que faisait Mary Blair, lui est moins décoratif et schématique et surtout pas gentillet.
    Il reste toujours de l’obscur, et de l’inquiétant, même quand il fait dans l’humoristique ou le « mièvre ».

  • J’oubliai, c’est dans le numéro 21 (et non 22) d' »illustration magazine » qu’on le trouve.
    Et je voulais savoir si tu leur avais déjà commandé des numéros de « IM » et d' »images » ? et si oui, est-ce que ça se passe bien, et la qualité est-elle vraiment au rendez-vous ?

  • Oups en effet, twenty-one. Qu’est-ce que tu appeles IM ? Si tu parles d’Images de Vadeboncoeur, j’en ai commandé. Ma soeur habite aux States ce qui m’a permis d’économiser le port sur les deux premiers numéros. J’ai ensuite acheté jusqu’au numéro 7 en profitant d’une solde Budplant.com. Les scans sont réalisés à partir de vieux magazines et le rendu est très moyen mais la plupart des images sont de vrais trésors. L’essort des sites consacrés à l’illustration relativise la rareté des images proposées, du coup, le rapport qualité/prix est vraiment difficile à avaler (sans compter qu’il y a peu de pages). La version N&B de la revue est plus abordable.

  • Ca alors, j’avais chez moi du Tenggren et je l’ignorais: en l’occurence, « L’ours brun », en condensé par rapport à l’album complet, visible sur le dernier lien donné par Vasco. J’étais ridiculement petit quand on m’a offert ce « petit livre d’or ». Il est présenté avec les textes de Georges Duplaix. Un américain? Quand à mes gamins, ils ont eu le leur aussi: Pouf-Patapouf (ben oui)l’éléphant, avec K. et B. Jackson aux textes, là ça fait plus américain. Bon, tout ça c’est assez gentillet par rapport aux illustrations de toute beauté visible dans le billet…

  • Donc oui, Li-An, le Tenggren des Little Golden Books me ravit, et aura intérêt à ravir ma fille, sinon, pas de Fort Boyard ! Merci Vasco.

    Et merci Totoche (et Google) de nous avoir rappelé sa collaboration aux premiers longs de Disney, Blanche-Neige et Pinocchio, dont le style n’est pour le coup pas sans rappeler les images soumises par le sagace Li-An.

  • @Boyington : L’Ours Brun est un énorme classique aux États-Unis. J’imagine que tous les gamins des années 60 l’ont lu là-bas.

    @Hobopok : on peut rajouter que Tenggren n’a jamais été crédité au générique des films sur lesquels il a travaillé. Il s’est fait plus ou moins virer comme un malpropre pour abus d’alcool et draguage de minette en bas âge. Il avait un énorme problème d’alcool.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *