Golden Age Comic Book Stories

Il est de bon ton dans cer­tains cercles de se moquer d’un gra­phisme contem­po­rain ”à la Dis­ney” où la tech­nique serait trop visible, la vir­tuo­si­té un peu vaine et le talent au ser­vice d’histoires mièvres. Je dois recon­naître que ces cri­tiques ne sont pas toutes sans fon­de­ment (si vous êtes un mâle moyen­ne­ment consti­tué, essayez de tenir plus de 10 minutes devant Rai­ponce avec son héroïne au manié­risme qua­si hys­té­rique…) mais confondre la forme et le fond me semble une approche pas très futée quelque soit le gra­phisme. Bon, je ne vais pas par­ler du gra­phisme Dis­ney d’aujourd’hui mais celui des années 30 qui me ravit les yeux. Il y a une ron­deur et une bon­hom­mie réjouis­sante, de l’énergie rigo­larde et atten­drie. Car­tonn­re­tro vient de mettre en ligne les pages de Dis­ney Annual 1937 et c’est un régal pour les yeux.

elles n'étaient que trois
elles n’étaient que trois
miam miam, du poulet fermier
miam miam, du pou­let fer­mier
  • le site a fer­mé depuis…

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

7 commentaires

  • Dom­mage que la col­lec Dis­ney de chez Glé­nat soit aus­si peu lisible (je ne parle pas du let­trage mais de la pré­sen­ta­tion).

    Et j’aime bien en effet ce Donald allon­gé.

  • ABBEVILLE PRESS avait sor­ti en 1980 un album grand for­mat ”ANIMATED FEATURES AND SILLY SYMPHONIES” repre­nant les planches domi­ni­cales des années 30 – 40 : une mer­veille !

    Ma petite fille Camille adore les SILLY SYMPHONIES, sor­ties il y a quelques années en double DVD. Elle a trés bon goût.

  • Per­son­nel­le­ment j’ ai tenu devant Rai­ponce, et j’ ai même bien aimé en plus . Par contre j’ ai souf­fert devant les pas­sages musi­caux, ça c’ est évident .

    Mais je trouve qu’ il est quand même super bien fou­tu .
    Apres, y a un blog tres inté­res­sant, d’ un mec qui à été sto­ry­boar­der pour Rai­ponce et qui raconte quelques étapes et choix qui ont été fait pour le film .
    Et notam­ment pour la construc­tion de per­son­nage . Et jus­te­ment, on voit qu’ ils ont quand même essayé de ne pas faire des per­son­nages tout plat gen­tils ou mau­vais, tout en fai­sant un truc qui reste ”public jeune” .

    Enfin vous connais­sez peut-être déjà le blog, il y a beau­coup d’ autres articles inter­es­sants, concer­nant sur­tout l’ ani­ma­tion, le des­sin, le sto­ry­board et le scé­na­rio, par contre c’ est en anglais .
    Un lien concer­nant Rai­ponce (y en a d’ autres):
    http://​seven​ca​mels​.blog​spot​.com/​2​0​1​1​/​0​7​/​j​u​s​t​i​f​y​-​y​o​u​r​-​v​i​l​l​a​i​n​s​.​h​tml

  • Je ne sais pas pour la ges­tion des per­son­nages, je n’ai pas réus­si à aller très loin. Ma remarque por­tait sur la ges­tuelle de l’héroïne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *