Gael Bertrand dit Synthezoide

Aujourd’­hui, on rajeu­nit l’âge moyen des visiteurs avec un dessi­na­teur qui travaille plutôt pour les comics – je suis dans une période ”no-comics”. Mais comme les quelques illus­tra­tions visibles sur son Devian­tart ont un petit quelque chose d’accro­cheur, ça va nous changer agréa­ble­ment des vieux machins poussié­reux dont je vous inonde d’habi­tude. Et je suis en manque de robots et de vaisseaux qui font vroum dans l’espace.

gael-bertrand
ça ne peut-être qu’une aventure géniale
Zut, me voilà réincarné en vaisseau spatial
Zut, me voilà réincar­né en vaisseau spatial
gael-bertrand_03
L’assas­sin habite au 22

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

5 commentaires

  • Le temps d’épous­se­ter mes épaules (de poussière,donc)et de saisir surtout la jubila­tion qui carac­té­rise ses illustrations:On sent le plaisir du bonhomme;prolongement du jeu par une science maîtrisée.Mais justement,avec ce petit plus,plaisir éclatant,qui conserve formi­da­ble­ment vivante cette machi­ne­rie
    (”Formidablement”;c’est jeune,ça?)
    (Le dernier rappelle Krassins­ky)

  • Belles illus­tra­tions, qui révèlent effec­ti­ve­ment la jubila­tion d’un jeune créateur, pas encore étouf­fé par l’iné­vi­table routine d’un beau métier certes, mais oh combien fasti­dieux et répéti­tif, qui, nous poussant à user et abuser de recettes graphiques,nous conduit parfois vers l’ennui. Merci Li-An, ce dessi­na­teur me fait penser à celui que j’étais il y a quelques années. Finale­ment, ça donne la pêche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *