Gael Bertrand dit Synthezoide

Aujourd’hui, on rajeunit l’âge moyen des visiteurs avec un dessinateur qui travaille plutôt pour les comics – je suis dans une période « no-comics ». Mais comme les quelques illustrations visibles sur son Deviantart ont un petit quelque chose d’accrocheur, ça va nous changer agréablement des vieux machins poussiéreux dont je vous inonde d’habitude. Et je suis en manque de robots et de vaisseaux qui font vroum dans l’espace.

gael-bertrand
ça ne peut-être qu'une aventure géniale
Zut, me voilà réincarné en vaisseau spatial
Zut, me voilà réincarné en vaisseau spatial
gael-bertrand_03
L'assassin habite au 22

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

5 commentaires

  • Le temps d’épousseter mes épaules (de poussière,donc)et de saisir surtout la jubilation qui caractérise ses illustrations:On sent le plaisir du bonhomme;prolongement du jeu par une science maîtrisée.Mais justement,avec ce petit plus,plaisir éclatant,qui conserve formidablement vivante cette machinerie
    (« Formidablement »;c’est jeune,ça?)
    (Le dernier rappelle Krassinsky)

  • Belles illustrations, qui révèlent effectivement la jubilation d’un jeune créateur, pas encore étouffé par l’inévitable routine d’un beau métier certes, mais oh combien fastidieux et répétitif, qui, nous poussant à user et abuser de recettes graphiques,nous conduit parfois vers l’ennui. Merci Li-An, ce dessinateur me fait penser à celui que j’étais il y a quelques années. Finalement, ça donne la pêche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *