Les femmes façon puzzle de Miles Johnston

Miles Johns­ton est un artiste bri­tan­nique qui réa­lise pour le plai­sir des petites illus­tra­tions au crayon de papier sur car­net Moles­kine. D’inspiration sur­réa­liste, il a su se déga­ger du côté bazar mou à la Dali pour s’orienter vers une étran­ge­té plus nip­pone. Ses jeunes filles en tranche ont une beau­té étrange rehaus­sée par la vir­tuo­si­té tech­nique.

miles-johnston
Concor­dia
miles-johnston-13
avec les filles j’ai un suc­cès fou
miles-johnston-19
otite
miles-johnston-20
gui­li gui­li
miles-johnston-25
mon royaume pour une aspi­rine
miles-johnston-30
je ne veux pas voir le der­rière
miles-johnston-33
fumer tue

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

5 commentaires

  • C’est bluf­fant ! Sur­pre­nant ce car­net petit for­mat, bien que le tra­vail se fasse avec force minu­tie, « métier », pas­sion semble-t-il, comme pour une œuvre plus impo­sante et en recherche d’aboutissement. Etrange aus­si l’utilisation du porte-mine à pointe fine, qui ne per­met pas l’estompage autre­ment que par l’usage récurent de l’estompe après les traits. Jamais vu tra­vailler ain­si. Belle trou­vaille, je ne connais­sais pas. Mer­ci Jean-Mi.

  • *Le deuxième des­sin fait inévi­ta­ble­ment pen­ser à « la jeune fille et la mort » de Munch, revi­si­té avec x détails ajou­tés, et réa­lisme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *