La famille souriante de Dick Sargent

Dick Sargent (1911 – 1978) est un illus­tra­teur US qui s’est fait connaître pour ses cou­ver­tures pour le Satur­day Eve­ning Post au ren­du très pho­to­gra­phique et qui tourne – comme beau­coup de choses à l’époque – autour de la famille pros­père états-unienne des années 50 – un peut l’équivalent de Roba côté BD franco/belge. Il adore mettre en scène les rap­ports enfants/parents, des rap­ports pas tou­jours évi­dents dans ses images.
Son tra­vail est très nar­ra­tif et il réa­li­sé de nom­breuses séquences en plu­sieurs images pour arri­ver au gag. Il n’atteint peut-être pas les hau­teurs de Nor­man Rock­well mais son sens de l’humour et de la cari­ca­ture méri­tait bien un petit billet.
L’arrivée en force de la pho­to­gra­phie dans les maga­zines US des années 60 l’ont inci­té à par­tir s’installer en Espagne comme artiste peintre.

happy-mothers-day

hunting-his-tux-for-the-party-bmp

dr-and-the-dog-bmp

cub-scouts-in-phone-booth

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

2 commentaires

  • Il est quand même étrange son travail;c’est trés bien ain­si.
    Il y fait côtoyer par­fois (les deux exemples centraux)un réa­lisme pho­to­gra­phique avec des mises à plat de perspectives:il soigne un hyper­réa­lisme( des matières,des corps) dans des lignes faussées;ça devrait titiller les mor­dus de Mar­tin Parr.

    • Je ne connais­sais pas le tra­vail de Mar­tin Parr. Mais c’est vrai qu’il y a sen­ti­ment un peu étrange dû peut-être à un décor très « plat » par rap­port aux visages.1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *