Evgeny Shukaev, un pilier de Krokodil

Je suis tom­bé sur le tra­vail d’Evge­ny Shu­kaev (1932 – 1988) en sui­vant la piste de Soy­fer­tis. Sur le moment, j’ai pous­sé un grand cri en pen­sant ”une autre facette du tra­vail de Soy­fer­tis”. Plus franche, plus riche dans les cou­leurs, plus légère dans l’esprit. Ce n’était pas lui mais son confrère de Kro­ko­dil Shu­kaev. Il faut dire que sur les images décou­vertes, on peut devi­ner un cou­si­nage dans le trait. Mais là où Soy­fer­tis repré­sente le petit peuple dans sa vie quo­ti­dienne en cher­chant la forme et le trait, Shu­kaev injecte une joliesse qui le pousse à repré­sen­ter les jeunes gens et les jeunes filles d’une ”nou­velle bour­geoi­sie”. Je suis per­sua­dé qu’il devait être plus popu­laire que son confrère.

shukaev-07

shukaev-09

shukaev-19

shukaev-22

shukaev-28

shukaev-34

shukaev-35

Il est encore plus com­pli­qué de trou­ver des images de Shu­kaev qui ne semble pas avoir eu l’honneur d’ouvrages sur son tra­vail. Il a tou­te­fois illus­tré un Alice in Won­der­land.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

4 commentaires

  • Je com­prends qu’il n’y ait aucun commentaire:je suis moi-même sans voix.
    Ligne gracieuse,détendue;c’est la beau­té dans ses airs les plus sensuels.(faut bien dire que’qu’chose)
    Mer­ci !

    • Oui, il faut dire quelque chose pour nour­rir l’auteur du blog :-) Ça a moins ins­pi­ré après Soy­fer­tis visi­ble­ment.

      • C’est une autre génération,et pro­ba­ble­ment accom­pa­gnée d’une culture forte mais nour­rie d’influences autres je suppose;il tra­duit déjà une autre époque,une pos­sible rup­ture (ou l’envie de se démar­quer tout sim­ple­ment?).
        Comme pour Soyfertis,j’en appré­cie fort cette idée de ”mouvement”,une force lente qui crée un étrange dyna­misme,
        un éclat cer­tain dans ces quelques des­sins.

  • On retrouve ce genre de des­sin ”flot­tant” mais très effi­cace chez d’autres illus­tra­teurs plus contem­po­rains comme Petrov.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *