Éloge de la pentitude (F’Murrr – Glénat)

elogepentitude

Tout le monde connaît Le Génie des Alpages du bon F’Murrr. Enfin, les vieux parce que les p’tits jeu­nots, s’ils n’ont pas la chance d’avoir ça dans la biblio­thèque pater­nelle, ça ne leur parle pas… Quant on pense que ça a été une des séries les plus popu­laires des années 80. Bon, bref, alors que la série est publiée chez Dargaud, c’est Glénat qui a sor­ti ce recueil de des­sins de presse, d’affiches et autres biton­niaux alpins. Si on retrouve quelques beaux des­sins, c’est quand même à réser­ver à des fans aver­tis vu la quan­ti­té phé­no­mé­nale de petits des­sins rapides noir et blanc. Une maquette peu satis­fai­sante à mes yeux. F’Murrr est un grand génie à mes yeux mais de plus en plus mécon­nu – faut avouer que le der­nier Génie ne cas­sait pas une patte à une bre­bis.

manif bovine

évitez le fromage

ermite erranov

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

18 commentaires

  • Tiens, pour une fois tu parles d’un album que je pos­sède. J’aime beau­coup, mais il me semble qu’il vaut mieux avoir lu d’autres his­toires du Génie des Alpages avant de s’attaquer à ce recueil

  • Immense auteur;j’aime autant sa façon de pen­ser et son regard-à la Léautaud-sur ce triste monde(où l’on fait des recueils à la va-vite,par des­sus la jambe et tout);moins bons les derniers“Génie…”?Oui,possible,mais son des­sin et ses cou­leurs ont pris une allure extraordinaire;il me semble qu’il y a encore trou­vé le moyen de faire de (bons) pas en avant…L’idée de Glénat est quand meme heureuse(est-ce que Glénat n’avait pas réédi­té un petit bou­quin for­mi­dable il y a 2,3 ans..?On y trou­vait Afghans,chars et humour-dans le désordre-).Je trouve qu’un Johan de Moor(hélas/tant mieux trés dissipé,dispersé…)a la trempe d’un F’Murrr.

  • Comment arri­ver à Johan de Moor… :-) Le des­sin de F’Murrr est tou­jours très inté­res­sant c’est un fait mais depuis le Chevalier il n’a rien fait de trans­cen­dant.

  • Le Génie des Alpages reste un grand mys­tère pour moi.
    Je le lisais déjà môme, sans y com­prendre grand chose. Vieillard pré-sénile, je n’y com­prends tou­jours rien mal­gré la beau­té du des­sin. Je dois être trop c… ration­nel.
    Ce qui est rageant c’est que les filles semblent ado­rer : Je n’étais même pas fou­tu de com­prendre la seule BD qui m’aurait per­mis de dra­guer quand j’étais ado acnéique puru­lent :-)
    Sinon, j’aurais, peut-être comme Julien, hési­té 2 secondes avec Johan de Moor si la boite de camem­bert avait été pro­po­sée dans un Méli-Mélo d’Oslav.

  • Il y a d’ailleus une théo­rie de Goossens sur le suc­cès de Bilal et de F’Murrr en fonc­tion du public fémi­nin. Sa conclu­sion était que ni lui ni moi n’avions notre chance. Merci Daniel :-)

  • Etrange que tu n’aimes pas, Totoche, parce que c’est d’abord de l’humour. Il y a au départ de l’ironie (les alpages, l’univers buco­lique, l’idéal hip­pie, le retour à la nature) mais cela devient très vite cari­ca­tu­ral, puis il appa­rait une sorte d’univers auto­nome où les situa­tions sont pri­vées du bon sens. F’Murr joue avec l’absurde, mais il y ajoute une sorte de méchan­ce­té, ou plu­tôt de féro­ci­té de bon aloi qui lui donne un ton unique. Il a encore une manière de jouer avec les genres gra­phiques ou avec la page (Régis Franc n’a rien inven­té) et il inter­pelle sou­vent le lec­teur en intro­dui­sant de mali­cieux clins d’oeil. On peut bien sûr craindre bien sûr que tout cela ne devienne her­mé­tique pour les lec­teurs qui prennent la série au vol.

    Je te conseille de reprendre les pre­miers albums (on n’y trouve pas trop d’autoréférences) et de les feuille­ter sans te poser de ques­tion. Il y a dans le fond peu à com­prendre, et il n’y a en tout cas rien d’intellectuel dans cette série. C’est sur­tout de l’humour, asso­cié à un plai­sir de déli­rer dans un monde per­son­nel.

  • Tout comme Totoche, pour moi c’est un auteur dont l’humour et même le sens m’échappe com­plè­te­ment.
    Et je ne suis pas non plus vrai­ment fan de son des­sin que je trouve sou­vent confus pour de la bd (ça passe mieux en illus­tra­tion je trouve).

    Enfin, je dois être plu­tôt “génie des plaines”… ce qui me ras­sure désor­mais c’est que je ne suis pas seul, jusqu’à pré­sent je crai­gnais d’avoir une mala­die orphe­line.

  • @Raymond :
    Mon étroi­tesse d’esprit, cer­tai­ne­ment…
    Sinon, il avait aus­si fait un “one shot” de Spirou avant que ce soit à la mode !
    Dommage (heu­reu­se­ment ?) qu’il ne se soit pas enten­du avec Jowis Sfrondheim pour le Donjon.

  • @Julien, le truc sur les chars afghans, c’est chez Vertige Graphic et s’intitule exac­te­ment “Le Char de l’Etat dérape sur le sen­tier de la guerre”, et effec­ti­ve­ment c’est hila­rant !
    Une chose sur les der­niers “Génie”, moins bons oui, mais gra­phi­que­ment vrai­ments sublimes je trouve, il y a une épure qui n’apparaissait pas aux débuts de la série et qui est fort bien­ve­nue.

  • La com­pa­rai­son la plus éton­nante que j’aie jamais lu depuis long­temps :-) Mais c’est vrai qu’il y a un côté clown triste.

  • Totoche a raison!!!Déjà en 1978,quelques traces(été de cette année là)de “Spirale”(ou Spiroute!?)un Spirou fille(concrétisé en 1988 en album chez ces Belges de KHANI:“Spirella”)dessiné dans Spirou…Et il y a des(trés étranges,tant mieux,vive le métissage!)liens étroits entre F.Walthéry et F’murrr(collaborations furtives,clins d’oeil,caricatures etc…)…Je com­pa­re­rai F’Murrr davan­tage au grand J.L.Murat pour la profondeur,une espèce de rage aigre en plus de la mélan­co­lie sourde face à ce monde qu’ils n’aiment pas(moi non plus,c’est pas l’probleme).

  • À pro­pos de Wasterlain et com­plè­te­ment hors pro­pos, il y a une his­toire courte des­si­née par lui dans le der­nier recueil Chroniques de Nävis et c’est assez éton­nant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *