Éloge de la pentitude (F’Murrr – Glénat)

elogepentitude

Tout le monde connaît Le Génie des Alpages du bon F’Murrr. Enfin, les vieux parce que les p’tits jeunots, s’ils n’ont pas la chance d’avoir ça dans la biblio­thèque pater­nelle, ça ne leur parle pas… Quant on pense que ça a été une des séries les plus populaires des années 80. Bon, bref, alors que la série est publiée chez Dargaud, c’est Glénat qui a sorti ce recueil de dessins de presse, d’affiches et autres biton­niaux alpins. Si on retrouve quelques beaux dessins, c’est quand même à réser­ver à des fans avertis vu la quanti­té phéno­mé­nale de petits dessins rapides noir et blanc. Une maquette peu satis­fai­sante à mes yeux. F’Murrr est un grand génie à mes yeux mais de plus en plus mécon­nu – faut avouer que le dernier Génie ne cassait pas une patte à une brebis.

manif bovine

évitez le fromage

ermite erranov

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

18 commentaires

  • Tiens, pour une fois tu parles d’un album que je possède. J’aime beaucoup, mais il me semble qu’il vaut mieux avoir lu d’autres histoires du Génie des Alpages avant de s’atta­quer à ce recueil

  • Immense auteur;j’aime autant sa façon de penser et son regard‑à la Léautaud-sur ce triste monde(où l’on fait des recueils à la va-vite,par dessus la jambe et tout);moins bons les derniers”Génie…”?Oui,possible,mais son dessin et ses couleurs ont pris une allure extraordinaire;il me semble qu’il y a encore trouvé le moyen de faire de (bons) pas en avant…L’idée de Glénat est quand meme heureuse(est-ce que Glénat n’avait pas réédi­té un petit bouquin formi­dable il y a 2,3 ans..?On y trouvait Afghans,chars et humour-dans le désordre-).Je trouve qu’un Johan de Moor(hélas/tant mieux trés dissipé,dispersé…)a la trempe d’un F’Murrr.

  • Comment arriver à Johan de Moor… :-) Le dessin de F’Murrr est toujours très intéres­sant c’est un fait mais depuis le Cheva­lier il n’a rien fait de trans­cen­dant.

  • Le Génie des Alpages reste un grand mystère pour moi.
    Je le lisais déjà môme, sans y comprendre grand chose. Vieillard pré-sénile, je n’y comprends toujours rien malgré la beauté du dessin. Je dois être trop c… ration­nel.
    Ce qui est rageant c’est que les filles semblent adorer : Je n’étais même pas foutu de comprendre la seule BD qui m’aurait permis de draguer quand j’étais ado acnéique purulent :-)
    Sinon, j’aurais, peut-être comme Julien, hésité 2 secondes avec Johan de Moor si la boite de camem­bert avait été propo­sée dans un Méli-Mélo d’Oslav.

  • Il y a d’ailleus une théorie de Goossens sur le succès de Bilal et de F’Murrr en fonction du public féminin. Sa conclu­sion était que ni lui ni moi n’avions notre chance. Merci Daniel :-)

  • Etrange que tu n’aimes pas, Totoche, parce que c’est d’abord de l’humour. Il y a au départ de l’iro­nie (les alpages, l’uni­vers bucolique, l’idéal hippie, le retour à la nature) mais cela devient très vite carica­tu­ral, puis il apparait une sorte d’uni­vers autonome où les situa­tions sont privées du bon sens. F’Murr joue avec l’absurde, mais il y ajoute une sorte de méchan­ce­té, ou plutôt de féroci­té de bon aloi qui lui donne un ton unique. Il a encore une manière de jouer avec les genres graphiques ou avec la page (Régis Franc n’a rien inven­té) et il inter­pelle souvent le lecteur en intro­dui­sant de malicieux clins d’oeil. On peut bien sûr craindre bien sûr que tout cela ne devienne hermé­tique pour les lecteurs qui prennent la série au vol.

    Je te conseille de reprendre les premiers albums (on n’y trouve pas trop d’auto­ré­fé­rences) et de les feuille­ter sans te poser de question. Il y a dans le fond peu à comprendre, et il n’y a en tout cas rien d’intel­lec­tuel dans cette série. C’est surtout de l’humour, associé à un plaisir de délirer dans un monde person­nel.

  • Tout comme Totoche, pour moi c’est un auteur dont l’humour et même le sens m’échappe complè­te­ment.
    Et je ne suis pas non plus vraiment fan de son dessin que je trouve souvent confus pour de la bd (ça passe mieux en illus­tra­tion je trouve).

    Enfin, je dois être plutôt ”génie des plaines”… ce qui me rassure désor­mais c’est que je ne suis pas seul, jusqu’à présent je craignais d’avoir une maladie orphe­line.

  • @Raymond :
    Mon étroi­tesse d’esprit, certai­ne­ment…
    Sinon, il avait aussi fait un ”one shot” de Spirou avant que ce soit à la mode !
    Dommage (heureu­se­ment ?) qu’il ne se soit pas enten­du avec Jowis Sfrond­heim pour le Donjon.

  • @Julien, le truc sur les chars afghans, c’est chez Vertige Graphic et s’inti­tule exacte­ment ”Le Char de l’Etat dérape sur le sentier de la guerre”, et effec­ti­ve­ment c’est hilarant !
    Une chose sur les derniers ”Génie”, moins bons oui, mais graphi­que­ment vraiments sublimes je trouve, il y a une épure qui n’appa­rais­sait pas aux débuts de la série et qui est fort bienve­nue.

  • La compa­rai­son la plus étonnante que j’aie jamais lu depuis longtemps :-) Mais c’est vrai qu’il y a un côté clown triste.

  • Totoche a raison!!!Déjà en 1978,quelques traces(été de cette année là)de ”Spirale”(ou Spiroute!?)un Spirou fille(concrétisé en 1988 en album chez ces Belges de KHANI:”Spirella”)dessiné dans Spirou…Et il y a des(trés étranges,tant mieux,vive le métissage!)liens étroits entre F.Walthéry et F’murrr(collaborations furtives,clins d’oeil,caricatures etc…)…Je compa­re­rai F’Murrr davan­tage au grand J.L.Murat pour la profondeur,une espèce de rage aigre en plus de la mélan­co­lie sourde face à ce monde qu’ils n’aiment pas(moi non plus,c’est pas l’pro­bleme).

  • À propos de Waster­lain et complè­te­ment hors propos, il y a une histoire courte dessi­née par lui dans le dernier recueil Chroniques de Nävis et c’est assez étonnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *