elephant art – le blog d’ Andrew Shek

Andrew Shek est charac­ter designer comme disent les Anglo-Saxons, ce qui doit signi­fier qu’il fait des recherches préli­mi­naires graphiques pour les films d’ani­ma­tion ou le cinéma, qu’il met en place des person­nages et looks. C’est un vivier de gens hyper doués mais aussi une redou­table machine à norma­li­ser l’ima­gi­naire (le but étant de réflé­chir à quelque chose de cohérent et de gérable par l’indus­trie). Shek est visible­ment spécia­li­sé en anima­lier et les amoureux des animaux vont tomber en pâmoi­son. Les autres prendront un carnet de croquis et feront leurs gammes (ah, ouai, c’est construit comme ça un éléphant ???).

vous faites ça avec vos mains ?

animal anorexique

rhino cubiste

sac à patates

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

11 commentaires

  • ”un vivier de gens hyper doués mais aussi une redou­table machine à norma­li­ser l’imaginaire”. C’est tout à fait ça. Ceci dit ces dessi­na­teurs talen­tueux sont bien méritants de travailler dans un semi-anony­mat alors que les films sur lesquels ils travaillent remplissent les salles des multi­plexes. Je ne sais pas quelles impres­sions ils en retirent. Sont-ils frustrés, ou satis­faits de travailler pour le plus grand nombre ?

  • @olivier : c’était un peu un spécial OM.

    @Lematt : mais il n’y a pas de lapin…

    @Eric Tao : j’ai l’impress­sion qu’ils sortent quand même de l’ano­ny­mat total d’avant le Web. D’ailleurs de plus en plus voient publier des bouquins sur leur travail – sans compter les recueils consa­crés aux films d’ani­ma­tion qui semblent très bien se vendre – , voire font du comics ou de la BD à leurs heures perdues.

    @Thier­ry Robin : j’espère que tu parles de mon billet, Thier­ry :-)

  • Je me suis senti un peu visé effec­ti­ve­ment ;)

    Et je dois te dire que ce post tombe à point, moi qui avait un petit coup de pompe ( entre autre à cause de l’actua­li­té ) ‚me voilà requin­qué avec ce nouveau blog à visiter :))

    Merci à toi donc !

  • ”Ceci dit ces dessi­na­teurs talen­tueux sont bien méritants de travailler dans un semi-anony­mat alors que les films sur lesquels ils travaillent remplissent les salles des multi­plexes. Je ne sais pas quelles impres­sions ils en retirent. Sont-ils frustrés, ou satis­faits de travailler pour le plus grand nombre ?”

    C’est vrai que ça peut être embetant, voir son nom au générique en tout petit, quand tout le monde s’est barré de la salle.…
    En même temps , ils vivent de leur art, ils sont talen­tueux comme il a été dit avant, y’a un forma­tage certes mais comme dans toutes recherches ils peuvent s’écla­ter je pense dans toutes les direc­tions avant de resser­rer la direc­tion.… bah après anony­mat ou pas on s’en fout non ?

  • Ben, faut croire que non vu les auteurs BD qui gagnent bien leur vie qui se plaignent des médias (alors ne parlont pas des petits). Il faut voir que dans la création, les sources de stimu­la­tions sont nombreuses et la recon­nais­sance publique n’est pas la moindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *