Drugstore family – Mezzo (Mosquito)

J’en aurai eu des sueurs froides à courir après les numéros de Picsou du fiston avant qu’ils ne finissent chez les copains dusdit fiston. C’est qu’il y avait dedans les magni­fiques fausses couver­tures de Mezzo quin annon­çaient le gadget du mois suivant, un truc qui ne sorti­rait jamais en bouquin, ma ptite dame !
J’avais tout faux. Mosqui­to a eu la très bonne idée de rassem­bler une première fournée de 53 (fausses) couver­tures dans un beau petit bouquin. Avec plein de chats balafrés, de lettrages amoureu­se­ment dessi­nés, de monstres globu­leux et de couleurs sombres. Evidem­ment, ça manque un peu de filles avec des gros seins…

une belle image là

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

11 commentaires

  • Diable ! Mais ça me ramène quelques années en arrière tout ça… J’avais oublié combien j’aimais ces illus’ quand j’étais tout piti.
    Mais comment fais tu pour retrou­ver ces perles ? Tu as à ta dispo­si­tion une armée de farfa­dets qui voyagent dans le temps ? Un couple d’androïdes chasseurs de trésor à la retraite, qui partagent leur savoir millé­naire avec toi ou tu as cloné chaque illus­tra­teur d’antan et tu leur extorques des infos au jour le jour…

  • Euh, non, là c’est une nouveau­té Stéphane :-)) Ces images ont 2 ans à tout casser, tu confonds avec les illus­tr que Mezzo faisait avant et que l’on peut retrou­ver (certaines) dans un autre recueil Mosqui­to. Je me rappelle d’ailleurs avec émotion d’affiches rock qu’il avait réali­sé pour des groupes et que j’aime­rai bien revoir (enfin, je crois que c’était lui mais je n’en suis pas du tout sûr).
    Pour ce qui est des autres images, c’est juste parce que je n’achète plus de BD ah ah ah ah et j’ai donc trans­po­sé ma tendance collec­tion­nite dans l’illus­tr… Et Inter­net est un merveilleux outil pour cela…

  • Ah ben zut, comment je vais faire pour me débar­ras­ser des quatre années de Picsou Magazine qui encombrent mon appart’ à présent… Il me reste plus qu’à trouver des collec­tion­neurs de Winsh­luss avant que Corné­lius ne réunisse tout ses tafs pour le mag’ dans un beau recueil (et ouiiiii c’est prévu)

  • Pour les amateurs,et MEZZO étant rare,un entre­tien sur ”Les désarmés”,qui reparait,avec les couleurs de RUBY(cf.Casemate n°27)

  • Je me rends compte de la paren­té vive avec le travail de Michel Constant…De plus en plus en phase avec l’époque.

  • Michel Constant est le dessi­na­teur de BITUME avec Michel Vandame au scénario.Depuis il travaille avec J.L.Cornette,dans un style différent.J’aimais beaucoup son esthé­tisme trés controlé,un maniè­risme sur le fil…Mais on n’en trouve plus trace;et les albums de BITUME(Casterman)ne ”sont plus disponibles”…Il a égale­ment signé RED RIVER HOTEL au Lombard…J’avais décou­vert et aimé son travail dans (A SUIVRE) et dans l’expé­rience LUDO,au coeur de SPIROU en 1998(ou il y avait aussi MATHY,BLANQUET,PELLEJERO…).Et ben,voilà.

  • J’ai dû entra­per­ce­voir ça de loin mais je n’ai pas trop vu le lien avec le travail graphique de Mezzo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *