Le dessin retro sensible de Dima Izotov

Dima Izotov est Russe et designer – il crée emballage pour mousse à raser et affiches pour musée – mais dessine aussi. Son dessin à la plume, un peu sec mais aussi délié fait directement référence aux illustrateurs des journaux russes de la période soviétique – notamment pour la jeunesse. Cet héritage assumé et des thématiques qui rappellent un peu l’école bobo française (Dupuy etc…) ont un charme fou et donne envie d’en voir plus.

entre deux planches
entre deux planches
selfie toi-même
selfie toi-même
la vie d'artiste
la vie d’artiste
retrouve Vladimir
retrouve Vladimir
métro lointain
métro lointain

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

9 commentaires

    • Les perspectives tordues sont très bobo mais on voit tellement peu de travail à la plume ces temps-ci que ça fait super plaisir d’en mettre ici.

        • Ah ben, j’en reste un peu baba, je n’y avais pas pensé. Bravo pour mes envolées sur la plume :-) En fait, je ne peux pas conclure. Il me semble qu’il y a un encrage pour la plupart. Il faudrait lui poser la question :-)

  • ça rappelle,ça rappelle;oui,mais la ligne connait des ruptures,des heurts qui lui donnent une allure moins « chic »,plus juste,plus vivante.Comme un rappel (une citation?) de courants qui ont emmené notamment un Bernard Buffet.
    On en trouve même trace chez un Will.

    • J’ai un peu la flemme d’aller farfouiller dans mes archives numériques mais il y a de nombreux illustrateurs russes des années 50/70 qui ont ce genre de graphisme que l’on retrouve en effet dans nos pays comme tu le fais remarquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *