Cover Brow­ser

ufo

trop cool

en taule
clic

Je me demande si les couver­tures réus­sies du Spirit par Will Eisner ne sont pas les plus belles choses au monde (bon, excep­tée certaines femmes et un bon repas…). Ces truands telle­ment pati­bu­laires, ces nanas vulgaires et provo­cantes, ce type avec son masque, ces situa­tions insen­sées. Quand je serai vieux et à la retraite, je ne dessi­ne­rai plus que des fausses couver­tures Spirit (l’Ombre de Planète Loin­taine lui doit telle­ment).

Dégot­tées ici, avec plein d’autres couver­tures de plein de maga­zines (surtout US) http://www.cover­brow­ser.com/




  • 43 commentaires

    • Ben tu vas regret­ter de ne pas être allé voir l’expo « De Super­man au Chat du Rabbin » …
      (L’ori­gi­nal de « Klez­mer » de Joann Sfar, quelle beauté !!!)

      lien mort

    • Je me demande d’ailleurs comment Frank Miller va réus­sir à adap­ter le style de Eisner (qui faisait des mise en pages assez incroyables) au ciné­ma…c’est pas gagné appa­re­ment…
      lien mort

    • Aaaah, le costume de Vampi­rella : quelle classe ! Pas du tout vulgaire ni provoquant, grâce au petit col blanc qui change tout !

      Terrible, la caté­go­rie « Worst album covers  » !

    • >>>Totoche: « (L’ori­gi­nal de  »Klez­mer" de Joann Sfar, quelle beauté !!!)"

      ***cen­suré pour cause d’agres­sion pas drôle et pas argu­men­tée***

    • Oui oui, il y a des belles choses Vasco. Le problème avec le Spirit c’est que c’est quelque fois génial et quelque fois chiant comme la pluie (qu’il dessine très bien d’ailleurs).
      Oslav: il peut être facho tant qu’il fait un film sympa (mais en fait je m’en fiche, je pense qu’un bon film d’ani­ma­tion aurait mieux fait l’af­faire).

    • Toujours rien ? Je te l’ai renvoyé depuis deux adresses.
      À toi de me contac­ter main­te­nant.

      (ps : « chiant comme la pluie » le Spirit ! je trouve que tu pousses un peu)

    • Au lit, Totoche !
      Vasco: rien reçu. J’es­père que ton ordi n’est pas vérolé ce qui explique­rait que tes messages n’ar­rivent pas jusqu’à chez moi. Essaie les adresses suivantes: lian00"at"gmail.com et li.an"at"free.fr
      Dans les deux cas, je devrais avoir une trace de tes messages, meme consi­dé­rés comme spam ?!?
      Je main­tiens que certaines histoires du Spirit ne sont pas géniales (horri­ble­ment bavardes, pas très bien dessi­nées et peu inté­res­santes). Je ne suis pas assez spécia­liste pour faire la part entre les divers studios, les pages dessi­nées par Eisner et à quelle époque, ça me donne le tourni.

    • Les 95 premiers numé­ros de P.S Maga­zine (revue péda­go­gico-tech­nique de l’ar­mée améri­caine desti­née aux jeunes recrues), est visible – dans une bonne qualité – sur le site de la biblio­thèque de la Virgi­nia Common­wealth Univer­sity : http://dig.library.vcu.edu/cdm4/browse.php?CISOROOT=/psm .
      Si j’en parle ici, c’est que cette revue était dessi­née par Will Eisner et son studio…
      (info trou­vée sur le blog d’Aa­poum Bapoum : http://aaablog.type­pad.com/weblog/2008/04/un-peu-de-lectu.html )

    • Puisqu’on est chez les ricains, je sais que ça a un vague rapport avec ci-dessus, mais ne pour­rait-on parler d’un auteur de BD qui pour moi est sorti du lot, et qui offi­ciait chez EC Comics dans les années 50 (pas toujours dans le sens de ce qu’on atten­dait chez ces éditeurs), j’ai nommé Bernard Krig­stein, voir ici par exemple:
      http://www.pres­si­bus.org/bd/bdbric/usa/krig­stein.html

      On a pu le voir notam­ment dans un livre de 74, « Horreur-Une antho­lo­gie en bandes dessi­nées » aux Editions William France (Les contes de la crypte, la voûte de l’hor­reur, le repaire de la peur, etc.)
      Pour moi c’est un balaise (c’était) en dessin, et il était aussi artiste, je crois.

    • Rogn­tudjûûû !!! Mais de quoi il se mêle, Provi­sus ?
      Bon, alors Clave­loux c’est pu bon, Eisner non plus, keski nous reste en stock ?
      Private joke :-)

    • Vasco > Malheu­reu­se­ment ce site ne propose pas sa plus célèbre bande dessi­née (Master Race) et la qualité de repro­duc­tion des planches est bien trop médiocre pour pouvoir les appré­cier plei­ne­ment. En revanche, la page suivante http://www.bkrig­stein.com/krig­co­mics.html propose quelques très belles planches, en haute qualité, extraites du second album Krig­stein publié par Fanta­gra­phics (deux volumes à $49,95 chaque http://www.fanta­gra­phics.com/index.php?keyword=krig­stein&Search=Search&Itemid=62&option=com_virtue­mart&page=shop.browse ).

      Totoche > Ce n’est pas parce que je suis dans les choux, cette fois-ci, que tu peux te permettre de me narguer. Tout ça n’aura qu’un temps… et ma vengeance sera terrible. ;-)

    • Provi­sus, ta page fait partie du site que je mentionne !
      C’est vrai que « master race » est une merveille, mais je crois qu’on peut la trou­ver en « papier » et en français, en tout cas j’en ai une version qui date d’avant les éditions carton­nées grises de je sais plus quel éditeur.

    • Li-An > Meeeeerde! Je suis désolé que tu aies engagé de nouveaux frais par ma faute. Qu’est-ce qui m’a pris de parler de Krig­stein bon sang! Que va dire ta femme? Je m’en veux,je m’en veux…

    • Provi­sus : Désolé, je me suis mal exprimé, mon inten­tion n’était pas de me moquer, je ne parlais pas du Méli-Mélo.

    • Merci Totoche, on parlait de « Master race » et la voici !
      Ce genre de mise en page devait surprendre plus d’un lecteur à l’époque, et en plus il il fait très fort dans la variété visuelle !
      Un quan­tité d’ar­tistes viennent à l’es­prit, des auteurs de Bd comme des peintres, mais qu’il a précédé (en vrac : Brec­cia, Andréas, Tardi, Monory, Adami…), et on voit aussi ceux du passé auxquels ils se réfère mais alors là c’est un cours d’his­toire de l’art qu’il faudrait faire…
      Dans un tout autre style j’aime aussi beau­coup ses histoires dessi­nées d’une plume hachu­rée et expres­sion­niste et d’un pinceau baveux, comme dans sa bd « fumée d’opium » ou dans certaines de ses illus­tra­tions.

    • Passez donc voir, si vous êtes à Paris, les planches de « L’Homme de Mars » de Kent chez Aaapoum Bapoum (rue Serpente, Paris). Je précise que ce n’est pas moi le mec qui achète des BD2Q cari­ca­turé sur le blog signalé par Provi­sus. (re-private-joke !)

    • L’an­tho­lo­gie Williams sus-nommée présen­tait d’ailleurs un bon choix, puisqu’on y trou­vait « La grande course » et « Rêves d’opium ». Par contre j’ai des doutes sur les couleurs dans ce bouquin, par rapport à celles probables de l’époque (des roses bonbon un peu étranges notam­ment). D’autres choses sympas à reluquer sur le lien de Toto­che…:-)

    • Merci de corri­ger et de préci­ser mes approxi­ma­tions Boying­ton , mais c’est que tous ça est bien loin­tain !
      J’avais mal lu ta première inter­ven­tion, mais c’est effec­ti­ve­ment dans cette édition que figure « master race » (traduit « la grande course ») et « rêves d’opium », (pour la couleur, je suppose qu’il vaut mieux se fier à « Golden age » qu’à cette édition un peu pop). On peut trou­ver aussi, en noir et blanc cette fois, les très expres­sion­nistes « dans le sac » et « vous assas­sins » (celle-ci signée Dr Cali­gari Krig­stein !) dans l’an­tho­lo­gie Huma­noïdes asso­ciés des « histoires de suspense » parue en 83.

    • Hé ben Vasco, je sens qu’il doit y avoir une biblio­thèque consé­quente chez toi (je me trompe?), sûre­ment comme chez Li-An aussi… :-)

    • Pas tant que ça Boying­ton, mais elle ne contient que du meilleur choix !
      (et soit dit en passant je n’ai certai­ne­ment pas les moyens de Li-An qui achète même en étran­ger et autres langues !)

    • (Il doit pas avoir le temps de tout lire ;-)…) Marrant que tu m’aies parlé des « histoires à suspense » de 83, ça m’a donné l’idée de replon­ger dans « l’an­tho­lo­gie de l’âge d’or » de Métal Hurlant(80), et je suis tombé sur une dizaine de pages de Vaughn Bodé (Cobalt 60), copy­right de 1968, en noir et blanc et en français, dont je n’avais plus aucun souve­nir. Comme je lisais à l’époque les « Métal » que me prêtait un bon copain, je ne les ai pas, hélas, chez moi, et je ne me souviens pas non plus si les planches de Bodé étaient souvent à l’hon­neur. En fait, je cher­chais déses­pé­ré­ment d’autres Krig­stein dans mon « fouillis », et snif, que dalle! La vie est trop injuste. (Et le neuf ça coûte cher…)

    • « …La majo­rité des histoires du Spirit-, il y en eut une par semaine pendant douze ans-, consti­tuèrent un défi plus ou moins flagrant au bon sens et à la routine de la créa­tion des bandes dessi­nées à la chaîne. » : ext. de « Comics USA » par Marc Duveau, 1975. Ca pour­rait expliquer le côté « chiant » ponc­tuel dont tu parles ci-dessus, Li-An. Qui tien­drait le coup sans péter les plombs parfois, sur cette durée?…
      (Duveau consacre 13 pages à Eisner dans sa petite antho­lo­gie de l’époque.)

    • Moi, je connais surtout les Spirit des publi­ca­tions Huma­nos. Et du point de vue graphisme, c’est super pas régu­lier. De plus, la réédi­tion de strips il y a quelques années, m’avait laissé songeur.

    • Ques­tion : « Le Spirit », c’était du travail de « studio » comme pour PS maga­zine ? Ou bien Eisner faisait tout (ce qui est rare aux USA, je crois) ??? (Je suis inculte en Eisner).

    • C’est très compliqué puisqu’il a travaillé tout seul et en studio. Je n’ai pas encore lu de choses sur sa vie et je ne peux donc pas préci­ser quand est-ce qu’il a fait quoi. Les seules certi­tudes portent sur son travail « graphic novel » qu’il a réalisé tout seul si je ne dis pas de conne­ries…

    • « … De l’été 42 à la fin de 1945 Will Eisner dut suivre l’exemple de ses person­nages et partir servir son pays, il laissa alors le Spirit entre les mains de ses assis­tants. Eisner eut toujours à ses côtés une équipe compo­sée aussi bien de dessi­na­teurs que de scéna­ristes. Tous devaient atteindre par la suite une certaine noto­riété. Ils lui prêtèrent parfois seule­ment quelques mois l’aide de leur talent… »
      Toujours sorti de « Comics USA », voici une réponse à ta ques­tion Totoche. Ca éclaire un peu aussi le fait de sortir autant d’his­toires, dont je parlais ci-dessus. Je devrais tout (re)lire avant de causer ;-)

    • Hé ben voilà, je savais bien qu’on avait parlé de Krieg­stein sur ce blog. En plus c’est « ma faute » alors… Rigolo, je l’ai retrouvé à cause de Raymond et Vasco… (Infan­tino, « comics USA », Will Eisner etc.)
      En plus Li-An, je pense même t’avoir incité à ache­ter un bouquin sur lui… Y a pas qu’ma mémoire qui flanche, dis-donc… :-)

    • Ah ben, je ne l’ai jamais reçu ce bouquin (il va falloir que je véri­fie mon cour­rier). Je pense qu’il doit être épuisé. Et ça date d’il y a un an :-)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *