Confessions d’un monte-en-l’air ( Nicole Claveloux & Marcel Lerouge – Folies d’Encre )

clavelouxmontecouv

Nicole Clave­loux est proba­ble­ment une des illustrateurs/​trices français/​es les plus étonnants/​es et ce n’est pas ce dernier recueil porno­gra­phique qui va me contre­dire. Inspi­ré de notre célèbre gentle­man cambrio­leur Arsène Commun­la­pin, le texte de Marcel Lerouge (ouf ouf ouf) est tout à fait classique, narrant quelques aventures sans entrer dans le détail. Aventures repré­sen­tées de manière beaucoup moins allusive par Clave­loux. En effet, si je présente ici trois images coquines afin de ne pas provo­quer de crise cardiaque ou de scène de ménage, le reste de l’ouvrage est empli de pénis turges­cents et de sexes béants et humides (voire les deux lorsque les circons­tances le permettent) et n’hésite pas à aborder les frontières des déviances sexuelles les moins courantes. À une époque où les guerrières se baladent nombril à l’air et string assor­ti, rappe­ler que l’érotisme est une mise en bouche pour le sexe et affron­ter fronta­le­ment ce genre d’images me réjouit grande­ment. Tiens, d’ailleurs je vais voir si je ne peux pas inter­vie­wer Nicole pour en savoir plus…

esprits d'escaliers
esprits d’escaliers
homme objet
homme objet
une vue imprenable sur la Seine
une vue impre­nable sur la Seine

merci à Totoche qui sait pourquoi

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

18 commentaires

  • Quel plaisir de revoir des images de Nicole Clave­loux ! Depuis son passage à Métal Hurlant, et son merveilleux Oiseau Vert, je n’avais pas beaucoup enten­du parler de cette dessi­na­trice (si je ne me trompe, elle a surtout fait des livres pour enfants).

    J’aime beaucoup son dessin, mais j’ai peine à croire qu’elle illustre mainte­nant des histoires érotiques. En tout cas, sur les images que tu nous montres, ce serait plutôt un érotisme ”soft”

  • @Doc Mars : j’ai eu peur, Doc :-)

    @Raymond : je te conseille de faire une recherche sur mon blog pour voir au moins un autre bouquin de Clave­loux et le ”site officiel” de la dame, Raymond. Et il faut bien lire mes billets :-) J’ai dit que j’ai choisi exprès des dessins softs. La plupart sont bien hard. Ce livre fait suite à un autre de ses ouvrages consa­cré à l’érotisme : une adapta­tion person­nelle de Barbe-bleu. Il semble­rait que ces bouquins ne soient déjà plus dispo­nibles à la vente.
    Ce passage à l’érotisme m’intrigue aussi et c’est pour cela que j’espère pouvoir lui poser quelques questions.

  • Peut-être cette grande dame de l’illustration pour enfant et autres en a-t-elle assez des limites que lui imposent forcé­ment parfois ces employeurs d’éditeurs…
    C’est rigolo, parce que ce doit-être une mamie, mainte­nant, non qui se lance dans l’érotisme ?

  • @kris : elle est née en 40. Tu peux compter. Je pense qu’elle s’amuse autant à faire des trucs pour gamins que les trucs érotiques. Déjà, dans Métal ou Ah Nana, elle faisait des choses très variées.

  • Plus que son passage à l’érotisme (pas nouveau dans son travail, mais peut -être pas si crûment c’est vrai), ce qui m’intrigue, c’est qu’elle ait un site aussi moche !
    (Si tu la croise, propose lui donc de lui en faire un tout beau à la hauteur de son talent… hum… )

  • En fait, ce n’est pas elle qui fait le site mais un groupe d’amis fans d’après ce que j’ai compris. Je n’ai toujours pas reçu de réponse à ma demande d’interview (par leur canal d’ailleurs) :-(. Bon, c’est sûr que c’est un peu ”back to the 90’s”.

  • C’est étonnant : tout le monde parle d’ ”érotisme”.
    Dans le cas de ce beau livre, il serait plus adéquat à mon avis de parler de ”porno­gra­phie” plutôt que d’ ”érotisme”, même si la quali­té est au rendez-vous (contrai­re­ment à certaine cyber-BD Indienne).
    C’est vrai que les images que tu as choisies sont assez soft (il y a des enfants qui regardent), ceci explique peut-être cela.

  • Bah, j’ignore où se situe la frontière entre ”érotisme” et ”porno­gra­phie”. Il y a de nombreux mots spiri­tuels sur la question. Mettre des images plus crues m’aurait obligé à des manips de protec­tion enfan­tine assez gonflantes (genre page proté­gée par mot de passe ou autre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *