Cauche­mar­rant (Franquin – bede­rama)

cauchemarrant-franquin-301

Pfff, y’a des jours comme ça, vous atten­dez que les choses se fassent, vous n’êtes plus maître de votre avenir… Keskeje vais faire comme billet ? J’ai lu plein de BD, des nulles, des pas mal mais pas des génial­lis­simes/bizarres/faut abso­lu­ment que j’en cause. Télé­rama vient de publier sa liste de BD pour Noël et, juste­ment, y’en a dedans dont j’au­rai pu parler, histoire de mouca­ter un peu mais même pas envie. Et puis ils ont fait un dossier Spécial forma­tions sur la BD où Serge Hono­rez de chez Dupuis nous fait le coup « à l’an­cienne » (fanzi­nat, assis­tant (?!?) ça existe encore ce truc, coop­tage. C’est sûr que pour faire Gastoon…) alors qu’en face deux char­mantes demoi­selles -pourquoi les mecs ne pour­raient pas être char­mants, tiens ? – parlent de leur passion peu rému­né­rantes. Dans leur cas, je ne sais même plus si on doit dire « métier » puisqu’on est dans des albums rela­ti­ve­ment confi­den­tiels pour ce que j’en sais – et j’es­père que j’ai tort pour le coup. Deux visions grand écart de la BD… J’at­tends main­te­nant avec impa­tience le Spécial forma­tion sur « comment deve­nir écri­vain ».

Bon, bref, je suis allé regar­der dans ma biblio­thèque et j’en ai sorti Cauche­mar­rant, un recueil de dessins et de planches de Franquin publié par un éditeur mysté­rieux. Je crois qu’il n’y a pas plus triste qu’un fan de Franquin – peut-être un mili­tant UMP en ce moment ? Quand est-ce que l’on aura droit à des bouquins avec vrai­ment plein de dessins dedans, tous ces petits trucs dessi­nés dans Spirou enfin bien rangés… Évidem­ment, il y a des tas de choses bien chères qui sortent mais, fran­che­ment, je ne me vois pas lire les éditions plein format dans mon lit… Pfff, je me sens d’hu­meur… franqui­nienne aujourd’­hui.

cauchemarrant-franquin-101

cauchemarrant-franquin-201

cauchemarrant-franquin-401

cauchemarrant-franquin-501

cauchemarrant-franquin-601




  • Étiquettes

    24 commentaires

    • Il y avait aussi quelques (rares) petites douceurs dans l’édi­tion « J’ai Lu » de Gaston,avec un Franquin tantôt déli­cieux,tantôt pathé­tique…Oui,l’amou­reux-écon­duit-de Franquin peut être malheu­reux;pour ma part je n’ai même plus cette joie;ma passion s’est vola­ti­li­sée.(Faut peut être attendre les envies des petits enfants du maître,comme pour Beuville?)

    • De mémoire, la cita­tion de Hono­rez c’est « on reçoit 50 dossiers par la poste chaque semaine et on en retient un tous les 5 ans » et donc que la meilleure manière d’être repéré c’est d’être coopté par un auteur déjà installé.

    • Houlàà ! On ne lit pas de dossier sur la BD dans T…rama à l’en­trée de l’hi­ver, on allume le feu dans la chemi­née avec, à la rigueur. C’est un coup à te retrou­ver allongé sur deux poubelles (comme dans le gag 68 des idées noires du même Franquin). Il faut te ressai­sir ;-)
      Lis plutôt une BD que tu trouves nulle et mal dessi­née, ça sera toujours plus béné­fique que ces dossiers « marron­niers ».

        • @Li-An:
          Pour rester dans Spirou et hors du temps, je te pres­cris pour ton cas deux « nouveau­tés » :
          L’in­té­grale Sibyl­line (surtout le dernier, avec les histoires inédites en albums, période fantas­tique) et pour lire dans ton lit, car son format est normal :-) l’al­bum : Will dans Spirou.
          Bon, la seule contra­dic­tion par rapport à ce que je t’ai dit tout à l’heure, ce n’est ni nul, ni mal dessi­né…

            • @Li-An: Infame cette édition de Sybilline pour mes yeux sensibles et émus.Mais,là,pour le coup,acces­sible à un jeune poten­tiel nouveau public…Les dossiers forma­tion viennent en géné­ral aprés les dossiers Franc-maçons,immo­bi­lier,spécial montres,clas­se­ment des meilleurs hôpi­taux qui sévissent par ailleurs.Comme dirait mon édition alle­mande de Cauche­mar­rant: »Wir schlies­sen! »(puis: »Schluss mit diesem horror… »)

            • @Li-An: Par rapport aux T1 et T2, le dernier (Sibyl­line) est plutôt correct dans l’en­semble.
              Mais je vois que ton cas semble plus sérieux, et que de (re)lire un auteur comme Mache­rot qui fut un expert de la dépres­sion n’est peut-être pas une bonne idée de ma part.
              Remarque Franquin n’a rien a lui envier de ce côté-là :-)
              Bon oublie-tout ce que je viens de dire, bonne dépr… nuit !
              Ça devrait aller mieux demain.
              Espé­rons, sinon malheur ! Comme tu dis. ;-)

    • Elles sont très belles, les BD de Lucie Dorbiano et d’Au­drey Spiry. Je ne sais pas si elles rapportent beau­coup d’argent à leurs auteures mais leurs vertus anti-dépres­sives sont mani­festes. Vous devriez essayer.

    • Il faut savoir reve­nir aux fonda­men­taux !
      Franquin, Uder­zo…
      C’est ce qui fait le plus de bien…
      Puisque c’est la période des fêtes !
      J’ai toujours sept ans quand je lis Gaston, et avec le recul de l’âge c’est la poésie autant que l’hu­mour qui se dégage de ces histoires.

      BON NOËL M.Li-An !

      • @Lio­nel: Sept ans ? Quelle chance, moi je l’ai décou­vert plus tard… Mais Cauche­mar­rant à sept ans, dur dur…

        Bon Noël à tous, comme dans les illus­tra­tions des vieux Spirou…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *