Carl Larsson

Carl Larsson (1853 – 1919) est le grand oncle de Gary Larson, le cartoo­nist améri­cain bien connu pour ses gags anima­liers hilarants. Le coup de la vache avec un chapeau de cow boy m’a toujours fait rire. Ah, on me souffle dans l’oreillette qu’il n’y a aucun lien de paren­té entre les deux hommes, au temps pour moi.
Carl Larsson (pffff, et le coup de la puce qui va au mariage de sa cousine, trop fort le Gary) est une vraie icone suédoise et on trouve encore assez facile­ment des bouquins dédiés à son travail. Je ne mets donc cette image ici que pour attirer des gens via Google et aussi parce que des gens comme Franquin adoraient son travail. Et vous remar­que­rez à droite, le person­nage dans l’embrasure de la porte, un ”truc” que Moeb utilise réguliè­re­ment (des portes, des fenêtres qui s’ouvrent vers un autre plan). En fait, c’est super beau ce qu’il fait, Carl, plein de lumière et de douceur avec un trait précis sans être affec­té, un plaisir à dessi­ner la nature (pas comme tous ces fainéants qui font de l’héroïc fantai­sie). Ce gars-là aurait dû faire de la BD, il aurait gagné plein de thunes (ah, on me souffle qu’il n’était pas à plaindre. Au temps…).

mange ta soupe
clic l’image

”Le petit déjeu­ner de la lève-tard” 1900 Carl Larsson adorait repré­sen­ter ses enfants puis petits enfants. Là, on peut voir Gredna, la tante de Gary.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

19 commentaires

  • Oui, c’était un bienheu­reux de la vie… pas très fan du roman ”Sundborn”, mais ça m’a qd mm fait décou­vrir cette bande-là autour de Larsson.

  • oui, alors, heu… il s’agit d’un livre de Phlippe Delerm(oui, le père de), écrivain spécia­liste des petits riens, qui raconte en gros la paren­thèse enchan­tée des peintres de la lumière de Sundborn, Kroyer et Strind­berg, entre autres, amis de Larsson. C’est facile à lire, plutôt agréable. roman­cé plutôt que documen­taire.

  • Merci pour ces préci­sions. Carlsonn est en effet un peintre du bonheur, un sujet qui dispa­rai­tra quasi­ment avec la première Guerre Mondiale.

  • Merci pour lui, de mettre en exergue mon « ami » Carl dont je connais l’œuvre depuis 40 ans.

    C’est un génie du dessin et si je mets ce petit mot c’est pour rétablir un peu : je ne crois pas que ce Monsieur aurait couru après la « thune » s’il avait vécu notre siècle !

    Quant à la petite phrase qui tue — (pas comme tous ces fainéants qui font de l’héroïc fantai­sy). —, d’abord, ils ne sont pas fainéants, ce travail demande beaucoup de temps de persé­vé­rance et un réel talent de dessi­na­teur ! Ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît, il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton et tout se met en place comme par magie ! Je parle des bons des vrais, bien enten­du, pas ceux qui font des petits person­nages avec des kits préfa­bri­qués du style Poser, quoi que !

    Ce sont de vrais talents qui s’expriment avec les nouvelles techno­lo­gies. Prenez-les en respect s’il vous plait, ils le méritent grande­ment.
    Cordia­le­ment.

  • C’est vrai qu’il faut travailler pour faire de l’héroöque fantai­sie ? Rhoooo… On ne m’a rien dit.…
    Bon, je blaguais Viede­la­na­ture, je dessine moi même une série qui est proche de héroïque trucmuche, vous savez…
    Mon commen­taire était là pour regret­ter qu’un genre genre dont l’action se déroule dans la nature montre aussi peu de paysages intéres­sants… On voit plus de grosses épées que d’arbres majes­tueux.
    D’ailleurs, j’écris ce que je veux sur mon blog. Tous des grosses faignasses. Et j’ai des noms !!

  • Ah bon ! C’était de l’ironie ! Tant mieux, j’aime mieux ça. Mais si l’on ne vous connaît pas, ce n’est pas évident à la première lecture !

    Oui Totoche, j’en connais moi des gens qui dessinent à la main ! Et même qui ensuite les passes en virtuels.

  • Oups ! Ne tirez pas les gars ! I was just kidding, old chaps !
    (Je paraphra­sais juste Jijé, qui, inter­ro­gé par une vieille dame inter­lo­quée par tous ses ”petits Mickeys” lors d’une séance de dédicace, lui répon­dit : ”oui, oui, madame, c’est fait à la main …”)

    Bon, d’accord, ça n’amuse que moi, désolé !
    J’aurais dû mettre un ;-)))

  • Meuh non Totoche elle est pas nulle ton histoire. Moi elle me fait marrer aussi, et en plus elle est super mignonne et authen­tique. (comment on fait pour pas dessi­ner à la main au fait?)

  • Il n’y a pas que les petites vieilles qui se posent la question. Les gamins (plus spécia­le­ment des banlieues) posent réguliè­re­ment la question. Sinon, on dessine avec ses pieds.

  • Je connais ça, ma belle mère envoie des cartes de voeux réali­sées par des personnes handi­ca­pées. Ça serait chouette de tomber sur un génie qui peint avec sa bouche…

  • Au Petit Palais,du 7 mars au 7 juin,”Carl Larsson,l’imagier de la Suède”.

    Une chouette infor­ma­tion glanée dans ”Point de vue” qui propose une visite de 6 pages de la maison de notre cher ami.Qui se visite (Sundborn) l’été.

    (Bon​.Et bien.Merci M’man!)

    J’ai tout dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *