Georges Beuville et les contes du Dauphiné

les joyeux brigands

L’ensemble des images cou­leurs réa­li­sées par Georges Beuville pour les “Contes et Légendes du DauphinéLuce Bosquet – Fernand Nathan

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

34 commentaires

  • Merci Li-An, pour ce tra­vail de redé­cou­verte du grand des­si­na­teur et illus­tra­teur que fut Beuville. Et bra­vo pour ton blog où je fais tou­jours de très jolies décou­vertes…

  • Ah bah, je suis moi même ravi que vous lais­siez un gen­til com­men­taire. La décou­verte, c’est ce qu’il y a de mieux (dixit Casanova).
    En ce qui concerne Beuville je ne suis pas le seul à œuvrer dans ce sens. Dommage qu’il n’existe pas d’éditeur en France qui tente de publier ces illus­tra­teurs désor­mais pas­sés de mode.

  • Alors là, c’est une colle parce que j’ai peu lu le jour­nal Tintin et sûre­ment pas à l’époque où je l’ai un peu lu.

  • Apparemment oui, on retrouve la signa­ture d’un “Beuville” dans Tintin, Spirou et même Pilote d’après le site bdoubiees.com.
    Je ne sais pas si c’est le même ou un homo­nyme.
    Si quelqu’un a une info …

  • Il me semble que c’est le même car j’ai le sou­ve­nir d’illustrations (prin­ci­pa­le­ment d’aviation) avec la fameuse signa­ture en asté­risque, dans le jour­nal Tintin des années 60. Mais je n’ai pas pu en trou­ver confir­ma­tion sur le net (si ce n’est le réfé­ren­ce­ment dans bdou­bliées)

  • Il sem­ble­rait que Casanave et Larcenet soient éga­le­ment fans.
    Ses illus­tra­tions de cou­ver­ture de livres de poche m’ont rap­pe­lé le temps ou j’en ch.… sur les fiches de lec­ture au col­lège !

  • Je sais qu’il a tra­vaillé pour Pilote et Spirou donc, pas de pro­blème c’est bien lui, il n’y en a qu’un seul de recen­sé :-)

  • Je croyais que l’expo Bofa était ter­mi­née ? (mais c’est vrai qu’ils vendent des ori­gi­naux de Beuville). J’ai d’ailleurs un Contes et Légendes à scan­ner …

  • Ah, peut-être bien,
    il est néan­moins pré­ci­sé sur la page d’accueil que Bofa et Beuville font par­tie des “artistes per­ma­nents de la gale­rie”.
    Je n’ai pas pu encore y aller, la gale­rie étant fer­mée le same­di, ce qui n’est pas pra­tique (sur­tout par ces temps de grève).

  • En effet, on peut voir (et ache­ter) des ori­gi­naux de ces deux artistes à la gale­rie par tout temps et en toute sai­son.

  • A l’invitation aléa­toire de vision­ner les anciens billets, je redé­couvre celui-ci.
    Aurait-il tra­vaillé pour la biblio­thèque rose ? J’ai le sou­ve­nir d’illustrations dans le même style, dans ces ouvrages appar­te­nant à mes tantes, lus chez ma grand-mère…

  • Tu confonds peut-être avec Billon qui a un peu le même genre de tra­vail (fais une recherche sur le blog). Je ne me rap­pelle pas avoir vu de Beuville en Bibliothèque Rose mais je n’en jure­rai pas.

  • Oui, j’ai par­lé de la rose et pas de la verte par flemme, mais il y avait de tout dans la biblio­thèque de Mammy…
    Visuellement les illus­tra­tions dont je me rap­pelle ne semble pas de billon.
    Dans le style goua­ché et gammes cou­leurs de Beuville, il y avait de chouettes illus­tra­teurs visi­ble­ment influen­cés…
    Dans cette col­lec­tion un excellent récit à mar­qué mon enfance : Erik le viking. Loin des cli­chés sur les Northmens, l’histoire égare le héros bles­sé obli­gé de se dis­si­mu­ler par­mi les francs…

  • Au temps pour moi. Le titre c’était “le viking au bra­ce­let d’argent” et la col­lec­tion Rouge et or.
    Mémoire, mémoire…

  • Ça prouve que la dis­cus­sion est vivante :-) (mais bon, c’est vrai que l’on est par­ti assez loin (ah ben, Google Chrome n’a pas fonc­tion­né cor­rec­te­ment pour mon com­men­taire qui don­nait le nom de l’illustrateur en ques­tion).

  • j’ai connu Monsieur Beuville je lui ai pré­sen­té Cabu ce sont les seux meilleurs illus­tra­teurs Cabu est un admi­ra­teur de Beuville je rerette l’absence de cet homme mer­veilleux

  • dans la biblio­thèque rose, c’est “Zozo la tor­nade” de Astrid Lindgren qu’il faut chercher…par exemple à Emmaüs !

  • http://www.editions-gargantua.fr/
    Beuville a publié dans la biblo­thèque verte et, oui, dans tin­tin, édi­tion belge où il a adap­té Le morne au Diable d’Eugène Sue en 1949/1950 sur l’insistance d’Hergé et Jacobs. Du raba­té 50 ans avant l’heure.
    Vivement un vrai grand site avec bio/biblio et plein d’images…
    François san Millan a signé des pages sur Beuville où il le pré­sente dans le col­lec­tion­neur de band des­si­née #93…
    Monsieur Gargantua.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *