Beuville dans le Collectionneur de Bandes Dessinées

Un survol respectueux de la vie et la carrière du grand illustrateur.

Il y a deux ans, je m’étais ren­du compte que je pou­vais en fait m’offrir des tas de bou­quins illus­trés par Beu­ville (ou m’en faire offrir quand c’était trop cher) et puis j’ai fait le tour de ce qui était dis­po­nible à l’époque et je n’achetais plus trop rien mal­gré ma sur­veillance des points de vente. Et, en tom­bant sur ce numé­ro n°93 du Col­lec­tion­neur de Bandes Des­si­nées de 2001, j’ai relan­cé la canne à pêche et le pois­son a mor­du comme un gros bâtard. J’ai donc une tonne de bou­quins à scan­ner et c’est un peu para­doxal de com­men­cer par ce maga­zine pour col­lec­tion­neur belge (bon­jour amis Belges) mais je pense aux curieux comme moi qui se demandent ce qu’il peut bien avoir là-dedans.

beuville-collectionneur-couv

On a donc une cou­ver­ture avio­nique de Beu­ville et un dos­sier de 8 pages (noir et blanc vu les contraintes éco­no­miques) conte­nant 19 images de toute pro­ve­nance (repro­duc­tions prin­ci­pa­le­ment) et de toute période. Le texte signé Jean-Michel Blanc et Fran­çois San Mil­lan décrit son par­cours et son tra­vail. Suit une courte biblio­gra­phie axée sur les paru­tions dans les maga­zines, un hom­mage signé Fol­let et un des­sin signé Cabu. Rien d’indispensable mais une petite piqûre de rap­pel de ce que je ne pos­sède pas encore (est-ce que je dois inves­tir dans les vieux numé­ros de Tin­tin pour son adap­ta­tion du Morne au Diable d’Eugène Sue dont on espère tou­jours une édi­tion ?).

beuville-collectionneur-05
grosse tête
beuville-collectionneur-04
cro­quis inédit pour Ruys Blas

beuville-collectionneur-02

beuville-collectionneur-01

beuville-collectionneur

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

2 commentaires

  • Je me sou­viens encore de la -rela­tive- décep­tion à la récep­tion de ce numéro.Mais rien que pour la couverture…Et une voie à creuser:ses des­sins gras et savou­reux pour « point de vue-images du monde ».
    Le texte de René follet,aussi.Et une der­nière phrase qui sai­sit le mieux l’art de Beu­ville.
    Pour le pro­jet « Mare au diable »,sou­hai­ter le pas­sage de Phi­lippe Capart sur le blog…

    • J’ai déjà un livre de la col­lec­tion de guides de voyage mais il n’a pas fait grand chose. Comme je ne suis pas un super fan de ses images de décor pur, j’hésite à y inves­tir.

      Quant au Mare, j’espère qu’il se fera un jour (j’étais en train de regar­der le prix des Tin­tin de l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *