Beuville dans le Collectionneur de Bandes Dessinées

Il y a deux ans, je m’étais rendu compte que je pouvais en fait m’offrir des tas de bouquins illus­trés par Beuville (ou m’en faire offrir quand c’était trop cher) et puis j’ai fait le tour de ce qui était dispo­nible à l’époque et je n’achetais plus trop rien malgré ma surveillance des points de vente. Et, en tombant sur ce numéro n°93 du Collec­tion­neur de Bandes Dessi­nées de 2001, j’ai relan­cé la canne à pêche et le poisson a mordu comme un gros bâtard. J’ai donc une tonne de bouquins à scanner et c’est un peu paradoxal de commen­cer par ce magazine pour collec­tion­neur belge (bonjour amis Belges) mais je pense aux curieux comme moi qui se demandent ce qu’il peut bien avoir là-dedans.

beuville-collectionneur-couv

On a donc une couver­ture avionique de Beuville et un dossier de 8 pages (noir et blanc vu les contraintes écono­miques) conte­nant 19 images de toute prove­nance (repro­duc­tions princi­pa­le­ment) et de toute période. Le texte signé Jean-Michel Blanc et François San Millan décrit son parcours et son travail. Suit une courte biblio­gra­phie axée sur les parutions dans les magazines, un hommage signé Follet et un dessin signé Cabu. Rien d’indispensable mais une petite piqûre de rappel de ce que je ne possède pas encore (est-ce que je dois inves­tir dans les vieux numéros de Tintin pour son adapta­tion du Morne au Diable d’Eugène Sue dont on espère toujours une édition ?).

beuville-collectionneur-05
grosse tête
beuville-collectionneur-04
croquis inédit pour Ruys Blas

beuville-collectionneur-02

beuville-collectionneur-01

beuville-collectionneur

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

2 commentaires

  • Je me souviens encore de la ‑relative- décep­tion à la récep­tion de ce numéro.Mais rien que pour la couverture…Et une voie à creuser:ses dessins gras et savou­reux pour ”point de vue-images du monde”.
    Le texte de René follet,aussi.Et une dernière phrase qui saisit le mieux l’art de Beuville.
    Pour le projet ”Mare au diable”,souhaiter le passage de Philippe Capart sur le blog…

    • J’ai déjà un livre de la collec­tion de guides de voyage mais il n’a pas fait grand chose. Comme je ne suis pas un super fan de ses images de décor pur, j’hésite à y inves­tir.

      Quant au Mare, j’espère qu’il se fera un jour (j’étais en train de regar­der le prix des Tintin de l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *