Vincent Hui

où est la télé

chauve qui peut

gros câlin
clic

Vincent Hui est né à Hong Kong et c’est à peu près tout ce que je sais de lui.
Son site http://www.hardsponge.com/

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

13 commentaires

  • Xièxie”(c’est à peu près tout ce que je sais dire en chi­nois) Li-An pour nous faire connaître ce mon­sieur Oui et son art vision­naire. Moi qui aime tant les Verlinde, Molhitz et autres mes­sieurs du genre, je le découvre et l’apprécie déjà beau­coup. Son site me semble un peu her­mé­tique par contre.

  • Merci Boyington de m’ouvrir l’esprit. Je n’ai pas trou­vé l’ami Verlinde sur Google, il fau­dra que tu me donnes un lien.
    Pour vision­ner les images il faut juste lais­ser la sou­ris sur la minia­ture jusqu’à appa­ri­tion de l’image deman­dée. Malheureusement, il sem­ble­rait que mon­sieur Hui ait arrê­té de mettre à jour son site en août.

  • Well, pour Verlinde, taper 1, heu non, par­don, taper “Claude Verlinde”, voire aller direc­te­ment dans la barre d’adresse sur http://www.galerie-boulet.com, et des­cendre sur Claude Verlinde. Cette gale­rie en pré­sente une belle bro­chette. L’artiste ne doit pas avoir de site sur Internet, mais en fouillant on trouve des choses. Il est né en 27 je crois, et doit être fla­mand d’origine, ce qui peut expli­quer bien des choses sur son tra­vail.
    Philippe Mohlitz a fait les Beaux-Arts de Paris, si je ne fais pas erreur, (comme peut-être Verlinde) et vit désor­mais à Bordeaux. Il a réa­li­sé des gra­vures sublimes dans les années 70 (ça n’engage que moi), il sculpte aus­si, des bes­tioles bizarres. On doit trou­ver plus faci­le­ment sur la toile.

  • De rien, par contre, je viens de retour­ner chez Monsieur Hui et j’ai bien du sou­ci avec ses petites cases, qui fonc­tionnent une fois sur trois, pas toutes, et s’évertuent à m’enquiquinner en fichant le camp dès que je veux les voir entiè­re­ment.:-(
    J’ai déjà vu mieux comme sys­tème, tiens chez Li-An par exemple, comme ça, au hasard.
    :-)

  • Moi, j’ai réus­si à toutes les voir :-) Il faut faire une espèce de gym­nas­tique de la sou­ris pour évi­ter de pas­ser sur une autre image.

  • Ben y’a les jours avec et ceux sans (Seu San… plu­tôt japo­nais ça…). Aujourd’hui j’ai pu voir les super tra­vaux de Mr Oui sans aucun pb. , d’un petit cliquer-glisser très rapide et fonc­tion­nel. Ca me ras­sure un peu sur mes capa­ci­tés intel­lec­tuelles, et ça me fait dou­ter de mon matos infor­ma­tique (ou alors ce sont les aleas du net) Bref, un monde éton­nant et pas­sion­nant à visi­ter.

  • Beau et inquié­tant. Certaines images m’ont aus­si­tôt rap­pe­lé le défunt Guido Buzzelli. Pas vous ? Lui aus­si s’essayait à la pein­ture et à l’illustration mais c’est moins connu que ses BD aux Humanos, par exemple. Voir http://www.chez.com/buzzelli/ (mais les repros sont épou­van­tables). Pol

  • Oui, c’est vrai qu’il y a un côté Buzzelli. Merci pour le lien, mais je n’arrive même pas à trou­ver les images :-) La malé­dic­tion des fans pas adeptes de l’informatique a encore frap­pé. Buzzelli, il est tel­le­ment étrange que je n’ai pas encore réus­si à entrer dans son uni­vers. Mais je ne m’avoue pas vain­cu :-)

  • Ah, il est mort, j’ignorais (de quoi?). Je découvre ses pein­tures, j’ignorais aus­si. (Qu’est-ce qu’on peut igno­rer dans une vie) Je connais­sais Guido qu’en BD noir et blanc, comme tu le laisses sup­pu­ter (qu’est-ce que c’est encore ce mot à la gomme), Pol. En dehors des Humanos, il y avait un fas­ci­cule, “Démons!”, sor­ti en 1980, aux édi­tions du fro­mage (atten­tion, j’en vois qui rigolent) assez sym­pa. Il me semble qu’on a dû le voir aus­si dans (à suivre) à une époque. Dommage effec­ti­ve­ment que l’on montre en si petit ses oeuvres sur le site don­né. Sinon ça a l’air bien inté­res­sant éga­le­ment. Et oui, il y a un peu du Hui là-dedans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *