Art Book ( Guillaume Sorel-Toth)

Les Éditions Toth sont tel­le­ment mal dis­tri­buées que je suis com­plè­te­ment pas­sé à côté de ce bou­quin à sa sortie…Guillaume Sorel est un cas à part dans ma per­cep­tion de la BD ou du des­sin. J’avoue avoir détes­té ses pre­miers albums (“L’île des morts” chez Vents d’Ouest). Ces cou­leurs mono­chromes, ce des­sin tout mou, ces types qui crient en ten­dant la main, des cadrages bizarres et tout mal fichus, bref, j’avais ran­gé Sorel dans la case “à oublier”. Et puis j’ai croi­sé des gens très bien qui m’ont van­té ses cou­leurs dans ses illus­tra­tions. Ça m’a un peu désta­bi­li­sé, je l’avoue. Et puis je suis tom­bé sur un des­sin pour les édi­tions Denoël qui avait de la gueule. Et puis plein de couv’ inté­res­santes. Me voi­là obli­gé de battre ma coulpe et de recon­naître le grand talent de ce mon­sieur.

où est ma tronçonneuse ?
clic l’image

Contrairement au des­sin de Moeb que je qua­li­fie­rai de miné­ral, celui de Sorel est liquide. Ses choix mono­chromes donnent un effet aqua­tiques ren­for­cé par des traî­nées qui s’étirent à tra­vers le des­sin. Un autre plai­sir visuel, c’est l’absence d’esbrouffe, des images ori­gi­nales et fron­tales qui ne se perdent pas dans la pré­cio­si­té ana­to­mique tel­le­ment à la mode (sus aux comics et au man­ga !). Quelque fois c’est un peu ban­cal mais c’est tou­jours ins­pi­ré.

Le loup! Le loup!

Vous pou­vez pour­suivre la visite sur ce site qui lui est consa­cré ici.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *