Alexander Shumtsov dit Votsmush

Je n’ai jamais par­lé ici de ma pro­fonde aver­sion pour les car­nets de voyage. Une variante par­ti­cu­liè­re­ment vicieuse des pho­tos de vacances où il faut s’épater de voir à quel point c’est exo­tique, c’est bien ren­du, quelle chance tu as d’être allé là-bas et pour­quoi tu passes ton temps à sor­tir tes aqua­relles au lieu de pro­fi­ter du moment pré­sent, pauvre cloche abru­tie obsé­dée par le temps qui passe et les sou­ve­nirs qui s’enfuient ! À ce titre, Titouan Lama­zou mérite une place de choix aux Enfers au côté de tatie Gérard avec ses dia­pos de sa croi­sière en Égypte en 1981 (je ne peux rien ima­gi­ner de plus gon­flant que ces col­lec­tions d’aquarelles de jolies filles des quatre coins du monde). Bon, m’étant ain­si fâché avec un per­son­nage qui a l’air pour­tant bien sym­pa­thique, je vais pou­voir sau­ver mon âme per­due en vous fai­sant décou­vrir l’anti Titouan Lama­zou.
Alexan­der Shumt­sov (connu aus­si sous le nom de Vots­mush) réa­lise des aqua­relles à par­tir de ses voyages. À mes yeux repus d’Americana char­gée de faire de l’argent, de post man­ga gir­ly, de sous Blain aux hor­mones ou de fran­co belge en panne d’inspiration, le tra­vail de Shumt­sov donne l’envie de croire en un Dieu plein de bon­té. C’est ori­gi­nal, oni­rique et beau. Ça donne envie de s’envoler (en oubliant son appa­reil pho­to et ses aqua­relles).

bateau vole

lagune bleue

le complot des chats

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

6 commentaires

  • Admi­rable « com­plot des chats »(Ce pour­rait en etre le titre,non?)VOTSMUSH a le sens des pers­pec­tives accrocheuses,et de la cou­leur bien pensée.Quant à Titouan Lamazou…Ce qui me désole tou­jours avec cette espèce de média­ti­sa­tion si conve­nue c’est que-à aucun moment-on est capable de voir,un peu,ailleurs.De citer d’autres noms,évoquer d’autres espaces.S’émouvoir d’autres choses que d’un talent trés terne,ronflant de monotonie.Et puis je crois tel­le­ment à l’idée de culture,de travail,par la recherche,gacher du platre que son tra­vail m’ennuie.Que de réflexions,de théo­ries pour accou­cher de vide.

  • J’aime vrai­ment beau­coup ces images, mais pour le coup peut-on vrai­ment par­ler de car­nets de voyage, il s’est sans doute ins­pi­ré de ses voyages, mais retra­vaille-t-il d’apres des pho­to­gra­phies ou d’apres d’authentiques cro­quis qu’on pour­rait alors appe­ler car­nets de voyage. Mais je reste admi­ra­tif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *