Le fanzine à Li-An


Quoiqu’en en dise sur les quali­tés du Margouillat, lorsque vous faites partie d’un magazine à forte person­na­li­té, vous êtes frustrés de ne pas pouvoir y mettre tout ce qui vous passe par la tête sans compter les délais de sortie quelque fois scanda­leux :-). Vers 1998, je me suis mis en tête de faire mon propre fanzine. Voilà déjà la couver­ture…

noir et blanc

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

8 commentaires

  • Olivier : en effet, Migno­lesque. Un de mes collègues n’aimait pas dut tout ces aplats qu’il consi­dé­rait comme trop froids… Comme quoi, les goûts et les couleurs…

  • Trop fort ! : Du ”avorté sorti de l’oubli” ! Tu le sors du congé­lo ? :)
    La semaine commence fort !
    Top collec­tor !
    La suite !!!
    (bruit de foule en délire-limite émeute)

  • Ah oui, c’est un bon concept ça, la mise en ligne 10 ans plus tard d’un fanzine non publié, et dont même l’auteur a oublié le titre.
    Ah ben moi aussi je vais faire pareil, je vais mettre en ligne des trucs oubliés, aussi.

  • Contrai­re­ment à une légende tenace, M.Gropatapouf se lève donc aux aurores. On va appeler ce fanzine ”Gladia­tor” (private joke).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *