Ex libris pour les 10 ans de Bédérama

une lumière dans la nuit
clic – à la gouache pour les curieux

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

11 commentaires

  • Beau­coup plus sub­til de votre part (in)consciente, cher Maître.
    On y voit une prin­cesse de dos entou­ré de trois nains, c’est la trans­fi­gu­ra­tion du mys­tére du tri­angle fémi­nin ce que confirme le sombre moine dans le fond, figure de l’interdit et le cro­co­dile sur le dan­ger de la décou­verte.

  • A bra­vo pour l’ effet de sur­prise mai­te­nant tous les clients du bédér qui sont des fidèles visi­teurs de ton blog connai­tront en avant pre­mière ce magni­fique ex-libris que tu leurs a concocté.Pour ma part au milieu de cet uni­vers glaucque j’aurais vu une librai­rie scin­tillant de mille feux mais l’artiste est libre de son choix.

  • Ah ben, je ne vois le mail de Raoul qu’à rebour. J’ai eu de graves pres­sions pour égayer tout ça mais on aurait fini par retom­ber dans la Grande Gen­tillesse et moi je l’aime bien ce des­sin :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *