Boule de Suif – l’al­bum chez Delcourt

boule_de_suif_couv

La voilà enfin, cette adap­ta­tion BD du grand clas­sique de Maupas­sant . Mais comment fait-il se demande la foule médu­sée (ou blasée, ça dépend) ?

Déjà, on essaie de contac­ter des spécia­listes du genre que vous écou­tez sur France Inter. Ainsi, Noëlle Benha­mou, spécia­liste de Maupas­sant a eu la gentillesse de relire mes planches et de donner divers avis fort avisés. Elle a aussi rédigé le petit texte de présen­ta­tion biogra­phique en quatrième de couver­ture. Michel Prati m’a fourni de la docu­men­ta­tion et m’a orienté dans mes recherches. Un grand merci à tous les deux. Et n’ou­blions pas de saluer bien bas Laurence Croix qui a fait les belles couleurs (la foule est en délire, on appelle la sécu­rité)… Appollo me rappelle qu’il m’a genti­ment orienté vers cette nouvelle en parti­cu­lier. Et j’al­lais l’ou­blier (d’ailleurs je l’ai oublié dans l’al­bum, argh !)…

J’ai enfin décou­vert ce blog sur la guerre de 1870 réalisé par Antan parti­cu­liè­re­ment riche en images… au moment où je termi­nai l’al­bum…

bouldesuif-roman-couv

J’ai acheté par hasard l’édi­tion Folio Clas­siques comme base de l’adap­ta­tion et je ne l’ai pas regretté. Quelques notes de bas de page judi­cieuses m’ont permis de préci­ser quelques détails histo­riques (pourquoi les toilettes affichent un numéro « 100 » par exemple) sans être enva­his­santes.

france-secondempire-couv

Acheté pour cause de recherche de doc, Les Français sous le Second Empire (Thierry Dehan & Sandrine Séné­chalÉditions Privat) s’est révélé très déce­vant. Une icono­gra­phie pauvrette, un texte mini­mal face à une volonté de survo­ler toute la période dans ses moindres aspects. On se retrouve avec une intro­duc­tion très scolaire sur la période. La couver­ture est encore ce qu’il y a de mieux…

paris-second-empire-book-couv

Belfond publie en 1982 ce gros ouvrage de 320 pages de Michel Cabaud avec le concept: une page, une photo (ou plus). Les travaux dans Paris, les vedettes du théâtre et de la litté­ra­ture, les ouvriers etc… tout y passe. Une excel­lente mine visuelle que j’ai décou­vert chez mon bouqui­niste après avoir terminé l’al­bum… En complé­ment, une notice biblio­gra­phique sur chacun des photo­graphes publiés.




  • 80 commentaires

    • En tombant par hasard, le 19 décembre dernier, sur la redif­fu­sion de l’émis­sion « 2000 ans d’his­toire« , sur France Inter, consa­cré à Maupas­sant, je me suis dit que l’at­ta­chée de presse de Delcourt avait sacré­ment bien fait son boulot !
      Tu as vrai­ment de la chance d’être dans une maison d’édi­tion qui défende aussi bien ses auteurs.

    • Il n’est pas prévu une version N&B ?
      il me semble que ce que j’ai vu par ici se passait bien de couleur (j’aime pas trop en plus les à-plats fade à l’or­di… mais bon, je n’ai pas encore vu cet alboum)
      Sinon, chuis pressé de le lire…

    • Totoche a trés bon gout,et de trés bonnes habi­tudes radio­pho­niques!Chaque livre nouveau est un événe­ment cher,et un petit miracle,non?Bravo donc;au plai­sir de te lire,au plus vite;quant au travail de Laurence Croix,loin d’etre convenu,est-elle,dés l’ori­gine d’un tel projet,une voix,une écoute possible,au fil des pages..?J’aime son apport,déli­cat,qui rappelle les meilleures colla­bo­ra­tions qui soient(à mes yeux):Laura & Dino Batta­glia;Patri­zia Zanotti & Hugo Pratt…

    • @b : oui dépê­chez vous, il n’y en aura pas pour tout le monde…

      @Totoche : C’est ça la classe

      @Raymond : je manque un peu de recul pour répondre. L’his­toire est elle-même assez méchante, je ne sais pas si j’en ai rajouté :-)

      @Alan : si vous en ache­tez 5000 chacun, il y a des chan­ces…

      @julien : j’ai pour prin­cipe de lais­ser les colo­ristes propo­ser des choses quitte ensuite à les agonir d’injures et les fouet­ter pour qu’elles recom­mencent (c’est pour ça que je choi­sis des filles).

      @Hobo­pok : très drôle. Tu as le numéro 2347, Hobo­pok (le nombre de personnes qui m’ont fait cette blague).

    • ça aurait pu etre pire comme blague: »Boule & bill de suif »(tiens,c’est minable!?);mais SERIEUSEMENT,à quand une petite inter­view de Laurence Croix!?a t’elle des projets person­nels?a t’elle puisé dans ta doc.pour trou­ver l’ins­pi­ra­tion?Voilà,des trucs,comme ça!L’al­bum est beau,je vais me préci­pi­ter pour l’ache­ter(on peut enta­mer comme ça une chaine de l’ami­tié,sur cette initia­tive)

    • J’ignore si les colo­ristes peuvent avoir des projets person­nels ? Je pour­rai toujours lui deman­der. L’idée de l’in­ter­view est rigo­lote mais va falloir me creu­ser le cibou­lot pour trou­ver des ques­tions intel­li­gentes.
      Atten­tion en vous préci­pi­tant à ne pas déra­per sur le verglas…

    • Bah,il me semble que la plupart des colo­ristes ont une « forma­tion »(quel mot)artis­tique;beau­coup(kath­leen…Luce Daniels,Bruno Wesel,J.P.Stas­sen etc…)ont d’autres acti­vi­tés,prennent parfois d’autres chemins(pein­ture,surtout)?..Voilà une 1ére ques­tion…Je me souviens que (feu)Pavillon Rouge avait fait un dossier là dessus(avec Ruby,notem­ment);bon,j’vais relire ça.merci à Totoche pour le making of(rappel),c’est vrai ton dessin est remarquable,évident et s’af­firme de plus en plus comme une signa­ture,singu­lier,et l’his­toire a le « don » de nous prendre la main dés la 1ére page.

    • On ne peut rester de glace devant une aussi belle couver­ture. Vive­ment voir (alli­té­ra­tion)le tout. Samedi, si ça glisse pas trop jusqu’au maga­sin…

    • Waou ! Y’a Maupas­sant qui a bien voulu t’écrire un scénar ? Héhéhé

      [Edit] je viens de vois que d’autres on fait ce genre de blagues vaseuses avant moi … désolé

    • M’en fiche, Maupas­sant va venir chez vous avec une batte de base-ball et IL VA TOUT VOUS CASSER VOTRE VITRINE DE TROPHÉES DE L’AS ST ETIENNE !

      @julien : on se calme Julien :-) Je ne trouve pas que mon dessin soit si fara­mi­neux que ça (d’ailleurs je suis en train de cogi­ter mécham­ment pour le prochain album possible).

    • Toc, Toc, qui est la?
      Maupas­sant.
      Maupas­sant quoi?
      « Maupas­sant par la Lorraine, avec mes sabots.. »

      Toc, Toc, qui est la?
      Li-An.
      Li-An quoi?
      « Li-An, le ciel, le soleil et la mer…. »

    • @Hobo­pok : JD Morvan m’a proposé « La Comé­die Humaine » (ce n’est même pas une blague…)

      @urba­trof : en fait, je crois que « les 100 000 Verges » seraient plus ma tasse de thé.

      @smurz : sors de ce corps, Delporte! La première n’est pas tirée du Trom­bone Illus­tré ?

      @Totoche : il est prêt (depuis trois semaines à ce que j’ai compris) et il me reste à le récep­tion­ner pour le signer.
      La dili­gence est inspi­rée de Stage Coach dérivé de Boule de Suif. D’où…

    • Je ne dispose que du recueil des couver­tures de Franquin, non des origi­naux du Trom­bone (Snif!).Je n’ai pas trouvé ce Toc Toc dedans.
      Quelqu’un (une) peut-il véri­fier?

    • Je vais faire mon grognon, mais je préfè­re­rais un bel album person­nel de SF bien barrée comme tu sais le faire, et comme tu nous en conseilles si souvent avec bonheur.
      La fréné­sie d’adap­ta­tion actuelle m’exas­père. Maupas­sant, c’est extra­o­di­naire, mais je ne vois pas l’in­té­rêt de l’ »adap­ter ». Quant à dire que cela devient « autre chose » par l’adap­ta­tion, tant qu’à faire, autant faire vrai­ment autre chose. Pour moi, adap­ter Maupas­sant, à la rigueur, consis­te­rait à aller obser­ver les paysans cauchois du XXI siècle pour en faire quelques nouvelles graphiques contem­po­raines, ça serait telle­ment plus inté­res­sant que cette collec­tion Ex Libris qui collec­tionne les clas­siques en faisant du pied à cette grand bécasse d’Edu­ca­tion Natio­nale.

    • Sans faire du pied à la bécasse (origi­nal?!),les adap­ta­tions peuvent permettre une lisi­bi­lité aisée d’une œuvre, indé­pen­dam­ment de la touche person­nelle qu’y injecte l’ar­tiste, of course.
      Cela permet de décou­vrir des auteurs par un autre biais que celui proposé par l’ap­proche clas­sique de la grande bécasse que tu cites (testé et approuvé par mes filles).

      PS: Je ne fais pas partie de la grande bécasse!

    • @smurz : la flem­me…

      @Appollo : c’est encore pire que ce que tu crois: j’ai oublié de te remer­cier dans l’al­bum… J’ai vague­ment honte. Je vais au moins le mettre dans le billet.

      @Gros­pa­ta­pouf : oui, je me flagelle, flop flop flop. Ce qui est très drôle, c’est que j’ai dû inter­ve­nir sur Comix Pouf en louvoyant parce que je savais que je polis­sais le bâton qui allait me frap­per. Bah, moi ça m’a amusé et de toute manière mon adap­ta­tion est bien plus mieux que les autres, c’est sûr :-))) En fait, j’au­rai bien fait « Au coeur des ténèbres » en SF. Appollo a d’ailleurs une excel­lente idée d’adap­ta­tion en SF mais il va la refour­guer à Brüno, c’est sûr. Et d’ailleurs, c’est pas ma faute, c’est la faute à Appollo, la preuve, il vient récla­mer son dû ici ! (je peau­fine un concept encore plus pourri, t’inquiète Gros­pa­ta­pouf :-)).

      C’est joli, « la grande bécasse » (et en plus, c’est ciblé !).

    • Pas d’ac­cord(et pis qu’est-ce que c’est que ce « modé­ra­teur »d’en­thou­siasme!?)sur l’art de l’adap­ta­tion;au delà du plai­sir person­nel de l’au­teur,il y a le bonheur de prendre le coeur d’une trame et de déve­lop­per tel ou tel aspect du récit,person­na­ge…Le systé­ma­tisme-incarné par le prin­cipe meme d’une collec­tion-peut agacer,mais s’il créer des ponts entre les arts,c’est formi­dable!..G.Sime­non est l’exemple phare et éton­nant d’avoir su géné­rer des oeuvres aussi diffé­rentes(cinéma)en lais­sant une part d’ima­gi­naire,se centrant sur la force des person­nages plutot que sur la trame;la vision de Maupas­sant par Batta­glia,de J.Ray par Brec­cia(…)sont des exemples forts:S’ap­puyer sur un texte fort et propo­ser un regard intime,clas­sique ou autre;
      Euh…Si­non,j’com­prends pas,LI AN,t’as pas fait stop­per les rota­tives quand tu t’es rendu compte d’avoir omis le remer­cie­ment à APPOLLO!?

    • Quelle ingra­ti­tu­de… Quand je pense que j’avais passé une bonne heure au télé­phone pour te convaincre de choi­sir « Boule de Suif » et même pas un mot pour dire merci…. (y a inté­rêt à ce que j’ai un exem­plaire gratos)
      D’au­tant que comme Gros­pa­ta­pouf, je suis abso­lu­ment contre les adap­ta­tions (surtout lorsqu’on voit les résul­tats abomi­nables que ça a donné dans toutes les collec­tions dédiées qui viennent d’ap­pa­raître). L’adap­ta­tion, c’est une grosse conne­rie. Il n’y a que quelques excep­tions : Oedipe-Roi, Dom Juan, Fran­ken­stein, Dracula, éven­tuel­le­ment Jules Verne. En gros, le théâtre clas­sique -parce qu’il fonc­tionne sur la réapro­pria­tion du mythe – et les « mythes » litté­raires. Encore faut-il être d’une intel­li­gente infi­dé­lité, sinon c’est de l’illus­tra­tion pénible.
      Il n’y a aucun argu­ment valable à l’adap­ta­tion d’une oeuvre litté­raire, surtout pas péda­go­gique (et c’est un bécas­sier qui parle), mais enfin, si on a décidé de faire une adap­ta­tion, autant choi­sir cynique­ment une oeuvre effec­ti­ve­ment étudiée en classe : Boule de Suif par exemple, héhé.

    • J’en déduis donc qu’il faut jeter aux orties ( quoique, c’est pas si mauvais les orties) toutes les adap­ta­tions, que ce soit sous forme de BD, de films ou de théâtre? (c’est mon côté provoc’)

    • Je ne désire pas attaquer ce grand débat sur l’adap­ta­tion en BD que j’ai épuisé avec 8 tomes de Tschaï. C’était surtout pour moi l’oc­ca­sion de travailler tout seul sans trop me prendre la tête sur une histoire. Fran­che­ment, ce n’est pas très éloi­gné de bosser sur le scéna­rio d’un autre et tout le monde n’est pas Maupas­sant :-)

      Mais Gros­pa­ta­pouf a raison, il ne faut pas que je m’em­bourbe. Le problème c’est que je ne dessine pas très vite en ce moment d’où des diffi­cul­tés à mener deux projets de front :-) Et surtout, je n’ai pas trouvé de « concept » qui justi­fie un inves­tis­se­ment en temps consé­quent….

    • Oui, tout le monde n’est pas Maupas­sant. Par exemple, Flau­bert n’est pas Maupas­sant.
      Et Van Gogh ? C’est pas un concept qui justi­fie un inves­tis­se­ment consé­quent ?

    • Moi je suis pas d’ac­cord avec Gros­pa­ta­pouf, je préfère tout ce que fait Li-An sauf le Cycle de Ch’Ti ou chais pas quoi…

      désolé Li-An…

    • Entiè­re­ment d’ac­cord avec Appollo : vous verrez qu’un jour on adap­tera, après les clas­siques de la litté­ra­ture, les chefs d’oeuvre du rock (AC/DC, Pink Floyd …) en BD… N’im­porte quoi !

      Et puis , si au lieu d’écou­ter Appollo, tu avais choisi Le Petit Prince, au moins tu aurais eu le prix de la meilleure bande dessi­née de l’an­née par le maga­zine Lire ! Waf !

    • Ne parlons pas de Moto­rhead
      Bon Dieu, mais c’est bien sûr, le Petit Prince ! Bravo à Lire pour cette prime à la créa­tion :-) (ça va, j’ai toutes mes chan­ces…).

    • J’ai rien compris, Boule de suif c’est quel album de Boule et Bill ?

      A part ça, féli­ci­ta­tions aux deux auteurs. Reste plus qu’à aller en librai­rie pour en voir plus.

    • Le cycle de Tschaï, c’est aussi une adap­ta­tion… non, je voulais parler de « Planète loin­taine », super BD SF décom­plexée.
      Sinon, je me demande souvent pourquoi j’ai autant de mal à suppor­ter les adap­ta­tions en BD alors qu’au ciné ça ne me pose pas trop de problème. Peut-être parce que le genre ciné­ma­to­gra­phique s’éloigne telle­ment de l’écrit que l’ex­pé­rience qu’on en a est réel­le­ment autre. Mais la bande dessi­née a surtout du mal à se défaire de l’al­bum stan­dard et de la collec­tion, ce qui enferme d’em­blée toute tenta­tive d’adap­ta­tion libre dans un carcan prédé­fini et soumis à la volonté de l’édi­teur. C’est le cas de cette collec­tion Ex-Libris. Au cinéma, cela part plus souvent de la volonté d’un auteur : Bres­son et Pialat « adap­tant » Berna­nos, Chabrol Flau­bert, c’est autre­ment passion­nant que Tartuffe en BD, non ?
      Et Gemma Bovery de Posy Simmonds, ça se lit comme une œuvre origi­na­le…

    • Gemma est excellent mais très éloi­gné du « modèle ».
      Le procès sur les collec­tions n’est pas évident: au cinéma, on connait des tas de films de commande à des formats bien défi­nis et des thèmes itou connus pour fonc­tion­ner (les polars de la Warner des années 40 par exemple) qui sont deve­nus des clas­siques. Et il y a plein d’exemples dans la litté­ra­ture. Du moment qu’il y a de bons albums, on s’en fout de la collec, du concept etc… Mais il faut qu’il y ait de bons albums :-)

    • Mme Totoche (qui a meilleur goût que moi, c’est pas diffi­cile) me rappelle que nous avons décou­vert Alexis Tolstoï, Léo Malet et Jean-Claude Denis-écri­vain grâce à Rabaté, Tardi et… Jean-Claude Denis-auteur de « bédé »
      … Incultes que nous sommes.
      En tous cas, ça a l’air super bien ce que fait ce fameux Maupas­sant, il a fait d’autres trucs ?

    • Si l’adap­ta­tion revet les habits de « Découvre Molière en BD »,je trouve cela assez repous­sant,de meme que revi­si­ter les 3 mousque­taires,l’ile au trésor…En­nuyeux programme,éculé,et peu,trés peu souvent probant;
      Toute­fois,à la liste inspi­rée de Mme & Mr Totoche,j’ai pour ma part fait quelques pas en avant,fran­chi quelques ponts grace à Chauzy(Marc Villard,et surtout Thierry Jonquet),lu et appré­cié des roman­ciers contem­po­rains comme Manchette(encore du roman noir,parce qu’il est un peu maudit comme la bd?)Siniac,Patrick Deper­dange,Jacques de Pier­pont,Vincent Rava­lec,etc…Leur gros point commun:Ce sont trés souvent d’étroites colla­bo­ra­tions qui permettent d’al­ler au delà de l’adap­ta­tion,l’au­teur et l’écri­vain se rencon­trant,un peu,beau­coup,à la folie…F­red a creusé au mieux l’oeuvre de l’im­mense Jules Renard,et l’hon­neur revient à Frank le Gall qui-en biai­sant,avec un trés bel album de Théo­dore Pous­sin-a livré par bribes,par les senti­ments les plus forts,sa vision de « pierre et Jean » …De Guy de Maupas­sant;et pour rigo­ler un peu(ouais…)je rappel­le­rai la collec­tion(chez Dupuis 1991–1997?) »SULITZER » avec 3,4 séries étran­ge­ment pas si mal foutus(mais les petites mains de feu(!)sulit­zer comme loup Durand étaient plutot de bons conteurs…)

    • D’un autre côté, on assiste à de multiples tenta­tives de couplage « dessi­na­teur/écri­vain célèbre » dont les résul­tats, pas vrai­ment honteux, ne sont pas non plus renver­sants.
      J’ai gardé un bon souve­nir de L’île au trésor de Corteg­giani & Faure.

    • pas mieux.En géné­ral les roman­ciers voulant se commettre(« pour se détendre »qu’i’­disent)dans la bédé,comme Weber,Benaquista,Klotz(…)alignent des poncifs pour faire plus « bédé »…
      Ruez-vous sur le « couple » Fred Vargas/Baudoin,moins surfait que F.Begb…et trés au dessus du lot…Oh,et puis dans la jeune collec­tion de JD Morvan,Gaul­thier a fait un bien bel album(Robin­son Crusoe).

    • Je te soutien­drai encore plus après avoir lu ton Boule de Suif. Discu­ter du bien fondé d’adap­ta­tion c’est comme critiquer le prin­cipe de la reprise dans le jazz ou la pop. Il y en a des excel­lentes, des nullis­simmes, des sincères, etc. Après, qu’il y ait ces dernières années une satu­ra­tion et un embou­teillage, c’est une autre histoire.

    • On pour­rait connaitre les réflexions de Jean David Morvan,à ce sujet..?On ne peut pas l’ac­cu­ser de manquer de sincé­rité ni d’en­thou­siasme dans ces projets…Autre profil de l’adap­ta­tion:Les livres de Denis Deprez,décon­cer­tants,passion­nants autant que auda­cieux et déce­vants(oui,oui,tout ça);chez Caster­man,où l’on trouve aussi un « Dr jeckyll… »de Mattotti qui a de la gueule(mais je crois que le sujet est en train de lasser,j’ar­rete).

    • Aussi couillon que cela puisse paraitre, je me souviens avoir pas mal feuilleté de Je bouquine à la bibli, juste pour le « grand clas­sique mis en bd » dont un auteur présen­tait quelques pages histoire d’at­ti­rer le chaland (pas celui là, l’autre). C’est typique­ment un truc que je trou­ve­rais naze main­te­nant mais à l’époque ça marchait pas mal et ça m’a permis de faire des liens entre bd sf et litté­ra­ture sf, de la même manière qu’un roman de sf avec une couv de bilal me disait vazy c’est du tout bon. En même temps c’est pas vrai­ment vrai vu qu’on m’aviat offert niourk quand j’étais pas bien grand et que je n’avais pas encore décou­vert la sf en bd. Bref, y a surement un inté­rêt à tout ça.

      Mais je rejoins l’idée que faire des collec­tions de grands clas­siques adap­tés en bd c’est un peu condes­cen­dant comme démarche à mon goût. Ceci étant dit je me ferai une joie de lire le livre concerné pour me faire une idée de cette adap­ta­tion-ci !

    • Les adap­ta­tions litté­raires en bandes dessi­nées ne datent pas d’hier (je me souviens en parti­cu­lier des albums N/B des éditions Prifo de ma jeunesse).
      Non, ce que je trouve « débile », c’est cette nouvelle « mode » et cette nouvelle « ruée vers l’or », ce nouveau « filon » des éditeurs, car même si la plupart des auteurs (comme toi) doivent y mettre tout leur cœur, au final, cela m’ap­pa­rait tota­le­ment arti­fi­ciel et commer­cial.

      J’ai la désa­gréable impres­sion qu’on refuse des projets person­nels pour mieux faire signer ces adap­ta­tions moins « risquées ». Me trompé-je ?

      D’une manière géné­rale, je suis contre les « collec­tions ».

      Les adap­ta­tions de Daniel Casa­nave semblent donner effec­ti­ve­ment raison une fois de plus à Mr Appollo.

    • Je me fais une joie de le lire en ce moment (ça glis­sait pas samedi jusqu’au maga­sin), mais je ne pour­rai pas me faire une idée de l’adap­ta­tion, vu que je ne me souviens même-pas si j’ai lu Boule de suif, snif, autre­fois. (Oserais-je dire) En tout cas, Li-An, il y avait une belle pile à vendre au Furet du Nord, et je redis que la couv. séduit l’oeil, tout comme le cartonné et les feuilles d’as­pect mat. Bon, je suis pas resté sur place quand même pour faire ta promo, faut pas char­rier, hein. ;-)
      Pour ce qui est d’en dire du mal, je suis au milieu du book (ça se lit plus vite que ça se fait, ça doit être dépri­mant pour un auteur!)et j’ai plus envie d’en dire du bien. (Ah le fayot dirait Totoche. Ben quoi, quand c’est bien faut le dire)
      Bon, le prochain c’est quoi dis-donc?

    • « Nouveau filon »?Sur quelques 3000 albums par an(c’est ça,non?)je ne crois pas que l’adap­ta­tion tue la créa­tion;y a de la place pour tout le monde,pour tous les prix,pour tous les genres et toutes les désillu­sions…Je me dis aussi que l’adap­ta­tion est une-probable-bonne école pour un auteur à quelqu’é­tape de son parcours que ce soit,un exer­cice de style qui peut s’avé­rer heureux;
      « Boule de Suif » est un bon cas,parce que c’est une nouvelle et Maupas­sant a su suffi­sam­ment suggé­rer,élaguer,autour du noyau qu’est son argu­ment pour qu’un LI AN(avec talent,avec recul et(?)une pointe d’iro­nie)ou un Batta­glia(Mosquito, »maupas­sant »,pas cher,en vente partout)puissent trou­ver à préle­ver,à s’ex­pri­mer diffé­rem­ment et pour un prix qui vous fera sourire(Donc,OUI,j’ai aimé et je vais faire passer le mot à Montréal,prochai­ne­ment)…Et,OUI(à nouveau),ton dessin me plait de plus en plus;

    • @julien :
      Gilles Ratier estime à 4.29 % le pour­cen­tage d’adap­ta­tions litté­raires en 2008 (154 sur 3592 nouveaux albums).
      Si l’on rapporte ces 154 adap­ta­tions (une tous les 2 jours !) aux 1547 nouveaux albums « franco-belges », cela repré­sente tout de même 9.95 %.
      1 BD sur 10 ! (si je me suis pas gourré dans mes calculs)
      Ça commence à faire pas mal, non ?
      Donc, quelques soient les tirages, je main­tiens ! ;-)

    • @Totoche : ça ne m’inquiète pas outre mesure. Le pour­cen­tage de romans adap­tés au ciné dans l’an­née doit être bien plus impor­tant. Je pense que c’est une espèce de crise de crois­sance/confiance. Il faudra regar­der dans trois ou cinq ans où on en est…

      @Boying­ton : oulala, c’est pas demain la veille. C’est en tous les cas une bonne nouvelle que le Furet en ait une grosse pile :-) Faut juste pas qu’elle reste grosse (la pile). Et merci d’avoir « à moitié » appré­cié :-) C’est déjà ça :-)))

    • Et lundi soir, 18h30 sur Orléans TV, vous pour­rez me voir au jour­nal :-)) Comment ça vous ne captez par Orléans TV ?

      Merci pour l’info, Kris.

    • Oh, je serai très circons­pect vis à vis du rapport nombre de dédi­caces/succès d’al­bum. Enfin, vaut mieux ça qu’une indif­fé­rence polie :-)

    • Et ils sont trés sympa chez FRANCE3:Le 1er Février dans(L’EXCELLENT) »le cinéma de minuit »(de l’ex­cellent Claude Jean-philipe),ils diffusent le « Boule de suif » de Chris­tian Jaques,1945,(le réali­sa­teur du sublime »les dispa­rus de saint agil », »l’as­sas­si­nat du père noel »…).Un hasard,ça?!
      Pour le rapport dédi­caces/succés,je suis HELAS,de ton avis miti­gé…Et puis les vieux et respec­tables Paapa,Azara…­font beau­coup,beau­coup de dédi­ca­ces…C’est vrai­ment pour vendre leurs livres,je le crois…Mais je suis partial,je n’aime pas les foires du livres,les festi­vals,et les dédi­ca­ces…C’est une partie infime(et nombreuse à la fois)du public,tout aussi respec­table par ailleurs.

    • Pas qu’Alfred d’ailleurs. Pour la collec, plusieurs auteurs ont eu droit à un passage à Radio France. Mais j’ai bien peur que l’ef­fet de la nouveauté ne soit passé :-)

    • Aaarghh… J’étais bien décidé à le prendre en passant à la F… l’autre jour, mais il n’y était pas. Peut-être un peu trop tôt/tard. De toute façon, autant combler mes lacunes en attaquant « Le Cycle de Tschaï ». A bien­tôt.

    • Ben zut, j’ai failli le rater! « Boule de suif » version Miche­line Presle est passé hier soir ou plutôt très tôt ce matin sur France 3. Programmé donc, et pas encore vu… Connais-tu ce film, Li-An, y en a-t-il d’autres qui ont été réali­sés sur le sujet? Tiens, j’ai acheté le book pour lire l’ori­gi­nal (ou relire? La mémoire me fait défaut)

    • Bon, ben the page en ques­tion cannot be found, car le name a pu be chan­ged, ou other thing :-) Pas grave, j’irai googli­ser ailleurs

    • J’ai déplacé le commen­taire pour que ça fasse plus « cohé­rent ». Il est prévu en 3000 exem­plaires à moins de 5 euros. Pas cher le collec­tor :-)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *