On n’est jamais si bien servi que par soi-même

Un Prix des Lycéens bien chargé pour Cyclone BD 2017

Ce billet a été mis à jour le 04/12/2017 — voir plus bas.

Je par­lais dans mon pré­cé­dent billet de l’édito d’Appollo dans le Cri du Margouillat n°31 qui rap­pe­lait pour­quoi nous avons déci­dé de cou­per les ponts avec le fes­ti­val Cyclone BD (ou plu­tôt l’équipe actuelle) que nous avions pour­tant ima­gi­né. Évidemment, l’amateur moyen de BD de la Réunion peut être un peu aga­cé de cette rup­ture qui nuit à la beau­té d’un évé­ne­ment qui devrait être une fête com­plète pleine de dédi­caces et de rigo­lades. Mais il est vrai­ment dif­fi­cile de tra­vailler avec des gens qui ont une vision très per­son­nelle de la pro­mo­tion de la BD à la Réunion.

Et si je votais pour moi ?

Pour preuve l’incroyable Prix des lycéens orga­ni­sé par le fes­ti­val cette année en par­te­na­riat avec le Rectorat de la Réunion. Le concept est simple : pro­po­ser une liste d’albums de BD aux lycéens afin qu’ils choi­sissent celui qui leur plaît le plus. Ça néces­site évi­dem­ment que les CDI achètent les­dits albums pour que les élèves puissent les lire dans les meilleures condi­tions.
L’équipe du fes­ti­val a une concep­tion très par­ti­cu­lière de la notion de sélec­tion des meilleurs albums puisque sur les six titres pro­po­sés, quatre sont soit édi­tés soit réa­li­sés par des membre de ladite équipe. Vous avez bien lu, les gens qui ont fait le choix des BD ont sélec­tion­né aux 2/3 leur propre pro­duc­tion. La per­sonne en charge du dos­sier est elle-même scé­na­riste d’un des albums.

On pour­rait rétor­quer que la taille du mar­ché de l’édition BD à la Réunion limite le choix mais, dans ce cas-là, n’aurait-il pas mieux valut évi­ter ce concours qui res­semble tel quel à une ten­ta­tive pitoyable de refour­guer ses albums aux lycées de la Réunion ? Je m’interroge, à vous les stu­dios.

Vous pou­vez retrou­ver la liste des albums sélec­tion­nés sur la page offi­cielle du Rectorat https://www.ac-reunion.fr/pedagogie/leducation-artistique-et-culturelle/daac/domaines-artistiques-et-culturels/lecture-ecriture-et-oralite/peac-lecture-ecriture-et-oralite/peac-participer-au-prix-cyclone-bd-des-lyceens.html.

cyclone-bd-concours-lycee

Mise à jour du 5 décembre 2017

Soyons jour­na­lis­tique, allons jusqu’au bout de l’info, coco. Le pre­mier Prix des Lycéens a donc été décer­né à Laval Ng (des­sin) et Philippe Pelaez (scé­na­rio) pour leur album PARALLÈLE 2 (bon, le deuxième tome de Parallèle, je n’ai pas lu hein, on ne trouve pas les albums Sandawe chez mon libraire). J’aimerai bien féli­ci­ter Laval — un vieux com­pa­gnon du Margouillat — mais il se trouve que le nom de Philippe Pelaez appa­raît dans la cap­ture d’écran ci-dessus. Monsieur Pelaez a donc eu le grand hon­neur de se remettre à lui-même le prix en tant que res­pon­sable du concours — et pour lequel il s’était sélec­tion­né ? Une pan­ta­lon­nade pitoyable…

Pour finir sur une note plus posi­tive, une belle image de Laval Ng qui mérite bien mieux que ces gre­nouillages de bas étage.

ex-libris-laval-ng-parallele

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

10 commentaires

  • Bonjour Jean Michel, Étant cité dans ton papier per­met moi de te répondre.
    Effectivement la sélec­tion, à laquelle je n’ai pas par­ti­ci­pé, est assez réduc­trice. Si sur les deux der­nières années il y avait eu au moins un album du cri il y serait très cer­tai­ne­ment. DBDO en a deux avec 15 albums publiés sur la même période. Et je me réjouis qu’un auteur his­to­rique du mar­gouillat, publié chez nous, en fasse par­tie. Dbdo est dif­fu­sé par flam­ma­rion par­tout dans le monde et ne cherche pas à four­guer à tout prix ses albums à la réunion même s’il s’en vend quelques mil­liers chaque année. Pour ton info nos albums sont déjà ache­tés par les cdi lors de leur paru­tion et depuis le lan­ce­ment de ce prix par la per­sonne en charge nous avons eu 4 albums com­mandes.

    • Je ne vois pas le rap­port avec l’auteur his­to­rique du Margouillat à qui on n’a pas deman­dé son avis (je serais curieux de le connaître d’ailleurs, il n’apprécie peut-être pas, je vais lui poser la ques­tion). Que vous n’ayez pas mon­té la liste n’a pas empê­ché sa publi­ca­tion visi­ble­ment – et le tutoie­ment n’est plus trop de rigueur au vu des rela­tions du moment.

      • Ce com­men­taire a été cen­su­ré car il était désa­gréable. Cet blog est mon espace per­son­nel et non un espace de dis­cus­sion ouvert à tous – et notam­ment les gens que j’évite.

  • Salut Li-An.

    Effectivement, cela peut lais­ser per­plexe…

    En plus, mon âme rebelle a tou­jours regar­dé d’un mau­vais oeil cette démarche détes­table qui consiste à mettre en com­pé­ti­tion et hié­rar­chi­ser des oeuvres rele­vant de la créa­tion artis­tique. C’est tel­le­ment sub­jec­tif !
    Il y a tou­jours des gens qui ont besoin de tout cata­lo­guer, clas­si­fier, ran­ger dans des caté­go­ries et des boîtes à pen­ser. Gros beurk.

  • Pour info, c’est le tome 2 et non le 3 ( qui n’est pas sor­ti) de Parallèle qui a été pri­mé. Ceci étant dit, en dehors des polé­miques que j’entends, c’est un bon album.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *