Le Cri du Margouillat n°7

marg7-1

Après un numéro en demi teinte, ce numéro 7 du Margouillat est explo­sif (que l’on datera au pif de la fin de l’année 1990) . Du Huo-Chao-Si nouvelle manière, 13 planches inédites de Michel Faure , des Ti Burce de Tehem qui commencent à se faire une place, du Tronchet, plein de pages d’Anselme, on en avait pour son argent…

Serge Huo-Chao-Si signe la couver­ture qui promet alcool et petites pépés. Après une photo émouvante des manifes­tants pour Télé Freedom (qui avait le bon goût de passer des films X non cryptés), le tradi­tion­nel édito de Boby qui voit dispa­raître tous les magazines BD et le sommaire (1). Goho et Anpa font un gag adminis­tra­tif local (2) et le courrier est réduit à sa plus simple expres­sion (il y a quand même un beau dessin de Faure que je repro­dui­rai un autre jour sur ce blog). Huo-Chao-Si réalise une très belle histoire tirée d’un conte tradi­tion­nel chinois tout en ombres chinoises (3). On remar­que­ra que ces planches sont sponso­ri­sées par le Conseil Général de la Réunion. Au Margouillat, on est plus fort que les skippers des Vents des Globes.
B. Lerme­chin, je ne l’ai jamais croisé. Sa maman est venu nous appor­ter des photo­co­pies du travail de son fils qui s’était tué dans un accident de la route. Je ne peux pas m’empêcher de penser encore aujourd’hui qu’il avait quelque chose à racon­ter (4).
Suivent 7 planches de l’histoire à suivre de Tehem ”Ivan”. Je vous dispense de forts goûteux ”Jeux à la con” et ”l’horoscope” de Mozez­li (où on apprend que la Ciccio­li­na est Vierge). Trois pages (non inédites) de Tronchet qui était notre ami suivies d’une inter­view de Chris­tin par François Gillet, la profes­sion s’invitait dans nos belles pages. 32 pages d’Anselme, on ne peut pas dire que l’on chômait à Madagas­car. Pour pouvoir tout passer, on les case deux par page (5). Presque aussi proli­fique, Faure et ses délires SF de l’époque sont boutés hors de chez Glénat. ”Éloïse” (6) débarque chez nous. Le feuille­ton litté­raire ”Le Major contre les canotiers blancs” est illus­tré par Huo-Chao-Si, Séné fait deux histoires ”plafon” (7), Hobopok une tonne de ”Temps béni” (8), Tehem propose un Ti Burce qui n’a toujours pas sa forme défini­tive en trois gags (9) et Appol­lo s’associe de nouveau à Huo-Chao-Si pour deux planches hommages à un fameux person­nage de BD (10). Oula, je vous ai presque tout scanné le numéro ! La quatrième de couv est pour un duo inédit : Tehem + Frenchy (très Édika pour le coup) (11).

Et on conti­nue…

Pour ce qui est de ma parti­ci­pa­tion person­nelle, j’avais eu un coup de génie : j’allais deman­der à ce que l’on me trouve des groupes rock réunion­nais et je ferai des BD sur les paroles de leurs chansons. Le peu de succès de cette entre­prise me conduit à écrire mes propres ”chansons” et les illus­trer (a). Voici donc ”Li-An and the Fine Young Lizards” (la chanson ”Napalm Love” est tiré d’un bouquin fantas­tique mais je me demande qui va deviner). Pendant ce temps, le Marg poursui­vait ses démbu­la­tions stripiennes (b)…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

14 commentaires

  • Grand merci pour ce trés digne présent..!Je suis égale­ment touché par ces quelques dessins de B.Lermechin;c’est bien de le faire-un peu-revivre par son travail…Quant à M.Faure,oh oui tiens,ce serait bien,vraiment bien de glisser peu à peu vers son travail…Bon,l’idée de dessiner-sur-des-paroles-de-chansons-qui-bon-finalement-non,c’était aprés le collec­tif Jacques Brel de 1988?Et ces ”Fine young…”tu les as imagi­né avec quel ”son” dans la tete?..Merci pour ces lectures !

  • Olala, je ne me rappelle plus trop, je l’avoue. Peut-être du U2 de l’époque ou du Joe Jackson???

    Le problème avec Mickey Faure, c’est que si c’est un grand dessi­na­teur, ses histoires sont souvent barrées à l’Ouest.

  • De Michel Faure j’avais surtout retenu ses récits avec Makyo(dont ELSA)…Et son album de la série ”DECALOGUE” avec Giroud qui est brillant…Barrées à l’Ouest,ah oui,là,oui…Un peu comme Georges Bess,à l’Ouest mais je prends ces claques là avec joie…Y avait pas un groupe,dans ces années 87 – 90 dans ce nom là(five young cannibals,ou à peu prés?)..?Elles sont chouettes toutes ces pages,y a de l’enthousiasme,une ferveur sincère;des planches sur planches avec un appétit évident;le résul­tat est que 15,20 ans aprés cette fougue est intacte,et le ”CRI…”a bien mérité ce panthéon(je l’ai décou­vert dans un article dans le trééés moribond ”tintin” d’alors,en 1986,mais on s’en fout)

  • @julien : Je n’ai pas lu le Décalogue. C’est assez éloigné de mes goûts. Oui, c’est un peu genre Bess si on veut.
    Fine Young Canni­bals, oui :-)
    Pour ce qui est de l’abattage, pas trop dur vu les délais de parution du magazine très… aléatoire.

    @Raymond : ce n’est pas de l’ignorance, Raymond… Ou alors il y a beaucoup d’ignares sur Terre :-)

  • @Totoche : moi non plus :-) Je pense surtout que ce numéro a été très long à sortir et il a eu le temps de bien dessi­ner…
    Quant aux strips, c’est très collec­tif puisque c’est moi tout seul qui me contente de faire mumuse en ne racon­tant rien. Dans le prochain numéro, le dessin va aboutir à celui de la première version de ”Planète Lointaine”.

  • Il me semblait bien recon­naitre ta patte et ton person­nage, mais c’est le pseudo (Sergio le Dessi­no) qui pertur­bait mes synapses : rien à voir avec Serge Huo-Chao-Si ? La rondeur du dessin me faisait penser aussi à Mad (Dedans le Bayou)… :-)

  • Ah oui, j’avais oublié que j’avais pris ce pseudo… Désolé de t’avoir embrouillé les esprits :-) C’était bien en référence au person­nage ”Sergeo le dessi­no” créé par Serge.

  • Oula, il faut croire que c’était un titre facile à faire… (mais les royal­ties n’auraient pas été pour moi).

  • Argh… Je me sens vieux tout d’un coup. Quand je montre­rai ça à mes petits-enfants (j’ai encore le temps)… Dire que j’ai scena­ri­sé pour le grand Téhem. J’avais oublié. Faut que je rajoute ça à mon CV.

    Frenchy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *