Le Cri du Margouillat n°6

marg06-1

Voi­ci donc le numé­ro 6 du Cri du Mar­gouillat. Un numé­ro un peu en demi teintes (com­ment ça parce que je n’y fais pas grand chose ?) où Igor Hobo­pok se démène comme un beau diable (on y apprend en effet son pré­nom et que le pseu­do a été choi­si « parce que ça fait russe ». Et le Mur de Ber­lin n’était pas encore tom­bé. Encore une sale­té de coco infil­tré…).

Comme à notre habi­tude, com­men­çons par notre som­maire… L’édito en face nous rap­pelle ce que la cou­ver­ture cla­mait : les Mal­gaches entrent dans le Mar­gouillat. Si le Mar­gouillat a eu une bonne idée c’est bien celle de consi­dé­rer nos voi­sins comme des col­lègues poten­tiels.

 

sommaire
som­maire

Ces Mal­gaches, on les découvre après un gag de Bob, la suite de l’histoire de Sta Notte et une his­toire courte de SF de Michel Bau­dry.

Roddy
Rod­dy

On com­mence par Rod­dy qui raconte de manière très clas­sique un conte mal­gache.

Ndrematoa
Ndre­ma­toa

Ndre­maoa et son des­sin assez éton­nant s’intéresse au quo­ti­dien des Mal­gaches (avec un joli titre « Dia ny tena non mena­tra« ). Ses per­sos ont des looks assez éton­nants et je n’ai jamais su à quel point ça pou­vait être réa­liste ou inven­té.

Anselme
Anselme

Et enfin Anselme amène son iro­nie lucide sur les rap­ports Afrique/Occident où tout le monde en prend pour son grade. Et son des­sin enle­vé et super effi­cace. On peut lire son car­net de voyage chez Hobo­pok en ce moment par ici : http://hobopok.blogspot.com/2008/10/cte-cte.html.

de notre envoyé spécial à Madagascar
de notre envoyé spé­cial à Mada­gas­car

On va ter­mi­ner ce tour d’horizon avec le repor­tage à Mada­gas­car de notre Tin­tin sovié­tique : Hobo­pok est allé faire un tour dans la Grande Île à la ren­contre des auteurs publiés dans ce numé­ro.

Suivent des choses déjà bien ins­tal­lées ( le feuille­ton du Major illus­tré par Téhem ), le même Téhem qui pour­suit vaillam­ment son his­toire à suivre Ivan, un gag de Boby qui rêve de s’enfuir de son coffre fort, BGM qui fait des hachures anti­mi­li­ta­ristes et le Temps béni des colo­nies avec 5 gags, mazette. Goho se fend d’un petit strip et Séné ferme la bou­tique avec un des­sin qui s’est trou­vé.

Séné
Séné

contri­bu­tions per­son­nelles : ben j’étais très occu­pé en 1988 parce que je ne réa­lise que deux petits strips du Marg et deux petites illus­tra­tions pour bou­cher les trous…

le Marg tousse

le Marg rôde

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

5 commentaires

  • Valab’ !

    Oui mais ce doux et slave pré­nom n’est, parait-il, qu’un pur délire issu du cer­veau Appol­lo­do­rien…

    Je me per­mets de rap­pe­ler, en son absence, qu’Hobo­pok a mis en ligne sur son blog un très beau et inédit car­net de voyage : Côte à Côte réa­li­sé par Anselme :
    http://hobopok.blogspot.com/2008/10/cte-cte.html

    C’est quoi ce « Meyer Kama­rad » ???

  • Hum, je pen­che­rai plu­tôt pour Anpa qu’Appol­lo pour le coup. D’ailleurs, il est en métro­pole à ce moment là et ne fait rien dans ce numé­ro.
    Je vais rajou­ter le lien pour le car­net de voyage, c’est une bonne idée…
    Où ça un « Meyer Kama­rad » ?

  • On me demande de pré­ci­ser qu’Appol­lo a bien par­ti­ci­pé à ce numé­ro pour la rubrique Ter la y mou­cat. Au temps pour moi si c’est confir­mé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *