Le Cri du Margouillat n°6

marg06-1

Voici donc le numéro 6 du Cri du Margouillat. Un numéro un peu en demi teintes (comment ça parce que je n’y fais pas grand chose ?) où Igor Hobopok se démène comme un beau diable (on y apprend en effet son prénom et que le pseudo a été choisi ”parce que ça fait russe”. Et le Mur de Berlin n’était pas encore tombé. Encore une saleté de coco infil­tré…).

Comme à notre habitude, commen­çons par notre sommaire… L’édito en face nous rappelle ce que la couver­ture clamait : les Malgaches entrent dans le Margouillat. Si le Margouillat a eu une bonne idée c’est bien celle de consi­dé­rer nos voisins comme des collègues poten­tiels.

 

sommaire
sommaire

Ces Malgaches, on les découvre après un gag de Bob, la suite de l’histoire de Sta Notte et une histoire courte de SF de Michel Baudry.

Roddy
Roddy

On commence par Roddy qui raconte de manière très classique un conte malgache.

Ndrematoa
Ndrema­toa

Ndremaoa et son dessin assez étonnant s’intéresse au quoti­dien des Malgaches (avec un joli titre ”Dia ny tena non menatra”). Ses persos ont des looks assez étonnants et je n’ai jamais su à quel point ça pouvait être réaliste ou inven­té.

Anselme
Anselme

Et enfin Anselme amène son ironie lucide sur les rapports Afrique/​Occident où tout le monde en prend pour son grade. Et son dessin enlevé et super efficace. On peut lire son carnet de voyage chez Hobopok en ce moment par ici : http://​hobopok​.blogspot​.com/​2​0​0​8​/​1​0​/​c​t​e​-​c​t​e​.​h​tml.

de notre envoyé spécial à Madagascar
de notre envoyé spécial à Madagas­car

On va termi­ner ce tour d’horizon avec le repor­tage à Madagas­car de notre Tintin sovié­tique : Hobopok est allé faire un tour dans la Grande Île à la rencontre des auteurs publiés dans ce numéro.

Suivent des choses déjà bien instal­lées ( le feuille­ton du Major illus­tré par Tehem ), le même Tehem qui poursuit vaillam­ment son histoire à suivre Ivan, un gag de Boby qui rêve de s’enfuir de son coffre fort, BGM qui fait des hachures antimi­li­ta­ristes et le Temps béni des colonies avec 5 gags, mazette. Goho se fend d’un petit strip et Séné ferme la boutique avec un dessin qui s’est trouvé.

Séné
Séné

contri­bu­tions person­nelles : ben j’étais très occupé en 1988 parce que je ne réalise que deux petits strips du Marg et deux petites illus­tra­tions pour boucher les trous…

le Marg tousse

le Marg rôde

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *