Le Cri du Margouillat n°10

margouillat-10

Le numéro 10 du Cri du Margouillat affiche novembre 1992. La couverture culinaire est signée Grégoire. Le numéro comporte 12 planches réalisées par des élèves du lycée de Terre Sainte que j’avais cornaqués.

(1) Sommaire
(2) après l’histoire du Petit Chaperon Rouge par Huo-Chao-Si & Appollo du numéro précédent, voilà la version Bob – 10 premières pages d’une histoire à suivre.
(3) Téhem boucle Ivan, une histoire qui aura duré 50 pages.
(4) puisque c’est le numéro 10 et pour fêter ça, l’équipe présente ses dix albums BD préférés.
(5) Grégoire fume. Il fait deux gags en une planche dans ce numéro.
(6) une histoire d’une page de Moniri.
(7) l’Océan Indien continue à fournir des planches avec Vincent Liétard et son Bao, Deven et l’île Maurice et (8) Aimérazafy qui réalise 4 planches.
(9) un gag de Fabrice.
(10) et (11) Huo-Chao-Si et Frenchy réalisent une histoire d’amour canine très hard.
(12) et (13) Maïe fait son Oubapo à elle.
(14) Claire Ruiz illustre un texte de Sébastienne avec un personnage important dans la société réunionnaise et franchement sous-exploité en BD locale.
(15) un seul gag de Ti Burce de Téhem.
(16) Hobopok continue à faire grincer des dents.
(17) non seulement le Cri du Margouillat a du mal à trouver de la publicité mais en plus il l’illustre lui-même avec des idées saugrenues. Le commanditaire a bien ri.

En ce qui me concerne, je débute la publication des strips de La Ti Do, je fais encore une chanson illustrée de piètre qualité (b), un labyrinthe qui reprend les personnages de 7 histoires de pirates (a) et une histoire de 3 planches, L’inspiration, à découvrir sur mon blog BD.
Je chronique aussi les albums Mise en boîte – Tom Carbon de Cromhecke & Letzer, Le Secret Atlante – Jeannette Pointu de Wasterlain et deux volumes de Kokokino World de Maniri & Smolderen.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

2 commentaires

  • Je me souviens de la double planche de Maïe, fort bien construite et tellement vraie !
    Quant au reste… du grand Margouillat.

  • Ce qui me fait penser qu’il ne faut pas que j’oublie de publier mes planches sur le blog BD. En fait, grâce à ton commentaire, j’ai relu les planches de Maïe et c’est vrai qu’elles sont excellentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *