Le Cri du Margouillat n°1

déjà bruyant
couver­ture de Mad

Me voilà en train d’inau­gu­rer une catégo­rie qui n’inté­res­se­ra que les histo­riens de l’Art et les grands malades. Disons que je suis amusé d’entendre parler du ”Cri du Margouillat” puis ”Margouillat” comme d’une revue mythique. D’autant plus fantas­mée que peu de gens l’ont connue réelle­ment à part les Réunion­nais des années 80/​90. Et puis ça me permet­tra de mettre à jour ma biogra­phie.

Un beau matin de 1986 dans la bonne ville de St Denis de la Réunion, Gontran Hoarau (Goho) et André Pangra­ni (Anpa et autres) viennent beugler sous les fenêtres de mes parents pour me traîner au jardin de l’Etat où se déroule une exposi­tion ”Rock et BD” (ah, les années 80…). Je les connais depuis peu (même si André est censé suivre le même cursus univer­si­taire que moi) et ils sont comme moi fans de BD et de Moebius en parti­cu­lier. À côté de l’expo, on peut consul­ter des BD et Mad, jeune lycéen et star locale (il réalise des dessins pour le Quoti­dien de la Réunion) crobarde histoire de faire une anima­tion. On n’est pas nombreux mais tous passion­nés et Boby Antoir saute sur l’occa­sion pour propo­ser de monter un fanzine BD (c’est un ”vieux” qui a déjà l’expé­rience des magazines). Reste plus qu’à trouver un finan­ce­ment et des auteurs… Le numéro 1 sort à l’occa­sion d’un Festi­val du Livre et de l’Image au Parc des Exposi­tions. 1000 exemplaires vendus. C’est parti mon kiki !

ben pas de Tehem ? (clic l’image) Tiens, j’avais oublié que j’étais déjà au comité de rédac­tion pour ce premier numéro.

quel marrant ce Serge (clic l’image) Après une planche de Goho/​Anpa très Clerc, Mad se fend d’un repom­page complet de Moeb/​Giraud. Visible­ment, le CdM serait métal­lique ou ne serait pas. Serge Huo-Chao-Si répond présent avec une parodie de la série phare de l’Auteur BD Local Michel Faure : ”L’éta­lon noir” (au grand soula­ge­ment de Serge, Michel Faure est plié de rire).

cheveux longs et SP 103 (clic l’image) Appol­lo se contente d’une rubrique hard rock (c’est beau la jeunesse) et se bat déjà pour la préser­va­tion de son nom.

bourbon et petites pépées (clic l’image) Anpa et Goho sont les vraies révéla­tions de ce numéro un . Faut dire qu’on est en pleine mode ”Giraud”.

dégueu
(clic l’image) Le seul pro du magazine, c’est évidem­ment Michel Faure qui nous offre un magni­fique porfo­lio sur la pêche aux zourites.

Contri­bu­tion person­nelle :
p.25 illus­tra­tion pour ”CAP.10”, un article de Olivier Pradi­naud || p.27 ”Comptine”, histoire en une planche || p.34, ”IAR”, histoire en 2 planches (1) || p.38 ”C..”, histoire en une planche (2) || p.58 illus­tra­tion pour ”Le Major contre le gang des canotiers blancs (une aventure inédite du Major par Alfred Lénine)” (3) || 4° de couver­ture (idée Anpa) (4)

poulet géantChina GirlEt Malvina ?une carie en moins

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

30 commentaires

  • Salut Li An. Je suis retom­bé sur ton blog par hasard, et ça m’a fait tout drôle de voir cette
    relique du premier numéro du Cri.
    J’espère que tout va bien pour toi.
    Cordia­le­ment, Frenchy

  • Par hasard par hasard… C’est ce que disait Ravaillac à Henri IV :-)
    Sympa d’avoir laissé un commen­taire en tous les cas :-)

  • Ravaillac, un grand homme… Un Sarko­zy avant l’heure. Est-ce que je peux repom­per ton article sur le Cri dans le Pirate de la Réunion ? Je comptais deman­der à Appol­lo un papier, mais comme il est prof, il est toujours très occupé. Tu sais ce que c’est…
    Cordia­le­ment,
    Frenchy

  • Sache cher Frenchy (alors il fait beau à Toulouse ?), qu’Ap­pol­lo passe quoti­dien­ne­ment sur ce blog (c’est un ensei­gnant, n’oublie pas) et donc il a lu tes commen­taires (d’ailleurs il se deman­dait ce que tu devenais). Mais comme il est aussi très pudique, il préfère ne pas laisser de traces à la posté­ri­té. Tu peux repiquer mon pseudo texte si je suis crédi­té évidem­ment :-) (c’est quoi, le Pirate de la Réunion ?).

  • Salut Li-an

    je suis un fan de bd​.Je vu dans un album collec­tif canadien ton illus­tra­tion ‚c’est super bien. J’ai vu aussi une illus­tra­tion d’un dessi­na­teur malgache didier mada bd, il a fait un dessin sympa ressemble à une reine malgache avec un parapluie et un lamba. Est-ceque vous connais­sez cet dessi­na­teur malgache ? J’aime bien son graphisme parce que j’ai avec moi aussi ses bd histo­rique nampoi­na et imboa.
    J’ai remar­qué qu’ à madagas­car il y a pas mal de dessi­na­teurs avec diffé­rents style (humou­ris­tique, réalisme,semi realisme) mais je me demande pourquoi ces dessi­na­teurs là n’arrivent pas à éditer ses bd en dehors de son pays??? à part anselme et didier mada bd, alors qu’ils ont vraiment du talent.

  • Appol­lo, s’il daignait parler, t’expli­que­rai qu’il a géré des stages sur Mada avec Serge Huo-Chao-Si, qu’on invité réguliè­re­ment des auteurs malgaches au festi­val de St Denis de la Réunion. Mais il faut voir que l’édi­tion est diffi­cile en ce moment et qu’il vaut mieux avoir un projet blindé ou qui corres­pond à une attente pour pouvoir éditer… On espère toujours trouver un auteur malgache qui saura toucher les éditeurs parisiens…(et merci pour les complie­ments).

  • Merci pour la réponse.
    Je sais que pour avoir de l’édi­tion est très diffi­cile, mais j’ai vu des dessi­na­teurs qui ont la chance d’avoir une édition, mais ses bd ne marchent pas.
    J’ai vecu à madagas­car pendant 5 ans, pendant la periode ( des années 80)ou il y avait beaucoup de bd dans les kiosques et je vous dit que ses gens là sont vraiment doué. Peut être Michel Faure qui a fait un service natio­nal là bas peut nous confir­mer parce que lui il a commen­cé à éditer ses oeuvres à madagas­car avant de faire éditer une grande édition en europe.
    J’ai lu beaucoup sur l’his­toire de la bd dans l’océan indien mais Madagas­car est le premier à commen­cer de publier de bd comics​.Il a vecu une belle aventure, mais malheu­reu­se­ment, ça n’a pas conti­nué, peut être à cause de la politique instable dans la grande île.
    Je souhaite vraiment que les dessi­na­teurs malgaches trouvent des grandes éditions pour sortir ses oeuvres et je pense qu’ils les méritent.

    Vous avez dit que votre scéna­riste Appolo a géré un stage là bas. Est-ce qu’il n’a pas pensé de travailler avec des dessi­na­teurs malgaches pour avoir de la chance d’être édité ? Je pense qu’il ne conteste pas que les malgaches ont du talent sur ce 9 ème art.

    sincè­re­ment
    fredo

  • Ah ça il faut le deman­der à Appol­lo. Pour ce que j’en ai vu, les Malgaches rencon­trés ont de bonnes dispo­si­tions mais leur projet manquent de ”maturi­té”.
    Il y a deux possi­bi­li­tés : soit l’auteur veut faire une BD commer­ciale mais pour cela il faut une bonne culture de ce qui s’édite et se vend en France (très diffi­cile pour les Malgaches), soit il s’oriente vers une BD dite d’ ”auteur” (que ce soit de l’auto­bio­gra­phie ou autre) mais là il faut une bonne maîtrise du médium et un point de vue intéres­sant.
    La BD malgache souffre de beaucoup de maux et le plus impor­tant est proba­ble­ment d’ordre écono­mique et social. Sans classe moyenne aisée, pas d’ache­teurs de livres ou de revues, donc pas ou peu d’objets cultu­rels. Evidem­ment, si un petit génie voit le jour à Madagas­car, on peut espérer qu’il finisse par être repéré (le Centre Cultu­rel Français fait un gros travail en ce sens). En règle générale, les auteurs africains que j’ai croisés faisaient une BD très datée (années 80) et n’avaient pas vraiment digéré les nouvelles influences du genre (qui va du manga à la ”nouvelle école française”). On peut espérer qu’avec le dévelop­pe­ment de l’Inter­net ça évolue (les Chinois commencent à bien bouger).

  • Moi aussi je pense qu’il faut passer par le centre cultu­rel français pour s’en sortir. C’est le cas du dessi­na­teur malgache didier mada bd. C’est grâce au centre cultu­rel français à Tana qu’il a eu des contacts à l’exte­rieur et il paraît qu’il habite en france actuel­le­ment et frequente avec des dessi­na­teurs étran­gers.
    Vous avez dit là pour faire éditer il faut une bonne culture. Si je regarde le graphisme de cet dessi­na­teur, il a bien evolué, en plus il maîtrise bien la culture de son pays.
    Je pense que si cet dessi­na­teur s’accroche, il arrive à avoir une édition en France. Je l’espère bien.
    En Afrique, je pense que les congo­lais sont très fort en bd. Je connais l’oeuvres du congo­lais Barly baruti ”MANDRIL” édité par Glenat avec le scéna­rio de Giroud, je pense que vous connais­sez cette BD?! Et aussi la bd du congo­lais PAt Massio­ni ”RWANDA94” édité par Albin Michel.

    Si vous me deman­dez mon avis,je pense que l’ave­nir de la bd mondiale sera en Afrique. La bàs, les scéna­rios ne sont pas encore bien exploi­té, et c’est à eux même de le faire. Peut être dans 10 ou 20 ans, tôt ou tard, les éditeurs et les lecteurs cherche­ront un autre scéna­rio et en Afriqur noir qu’ils vont trouver.

    Moi person­nel­le­ment je n’aime pas les styles MANGA, c’est trop commer­ciale, je prefère la bd FRANCO BELGE. J’ai remar­qué que votre style s’ins­pire beaucoup à MOEBIUS, CAZA, mais j’aime bien quoi​.De tant plus que je suis fan de ses deux dessi­na­teurs.

  • En effet, j’ai été (et je reste encore) très Moebius.
    J’ignore à quel point l’ave­nir de la BD passe par l’Afrique. Il faudrait que ce conti­nent développe une vraie culture BD (c’est à dire trouve un large public) pour espérer avoir un vrai poids (ce qui est le cas du manga au Japon et (encore) de la BD en Belgique/​France).

  • Oui, oui, j’ai eu Appol­lo le soir même au téléphone. Il s’inquié­tait pour moi, ce qui est plutôt gentil. Le Pirate, c’est un site qu’on fait depuis quelques années avec David, Ptéros, et quelques autres… http://​www​.lepira​te​de​la​reu​nion​.net ou http://​www​.webzi​ne​ma​ker​.com/​l​a​u​r​e​l​en/ (en fait, y a deux sites). Bon, j’ai jamais osé te deman­der un dessin, mais si le coeur t’en dit…

    Amica­le­ment,
    Frenchy

    PS : dis donc, ton blog est très populaire : en tapant ”le pirate de la reunion” sur Google, il arrive en cinquième réponse…

  • Ah la la… C’est facile de moucater.C’est pour ça que je suis en forma­tion ”respon­sable edito­rial multi­me­dia”. Au sujet d’inter­net 2.0, j’aurais queleques remarques à faire sur le graphisme de ton site. Je t’envoies un devis ? : )

    Amica­le­ment,
    Frenchy

  • Salut Jean-Michel !
    Que de souvenirs…tu comptes faire une expli­ca­tion de texte pour chaque numéros du Margouillat ? Coura​geux​.Ca ne te dirait pas de racon­ter en BD l’his­toire de ce journal (une vieille idée d’Appol­lo)? Ou que chaque dessi­na­teur raconte SON cri du Margouillat dans un collec­tif ?

  • Mondié­sé­nieur ! Thier­ry qui me laisse un commen­taire ! Je vais allumer un cierge à St Expédit (j’en ai instal­lé un dans mon jardin)!!
    Je compte en effet parler de tous les numéros auxquels j’ai parti­ci­pé :-)) En fait, j’ai toujours en tête une histoire inspi­rée des soirées Margouillat chez Boby (mais roman­cée et les noms seront changés genre Pierre Huo Chao Si ou Téhen ‑hum).
    L’idée de la BD est rigolote mais j’avoue que je ne sais pas ce que je pourrai racon­ter (mes diverses démis­sions ? La censure Vollar­dienne ?).

  • Ben…Par exemple, racon­ter comment tu en es arrivé à parti­ci­per au Margouillat, avec un bref flash-back sur ce qui t’a amené à la BD..Tu as sans doute beaucoup de choses à racon­ter, non ? Ca serait fun que chaque vieux du Margouillat raconte son parcours jusqu’au journal. En même temps, je me demande si Serge Huo-chao-si va accep­ter de le faire…

  • Ah ah. Mais pff, ça a pas l’air facile ton truc. Je suis pas capable de faire un truc bien carré moi :-) Faut que ça ressemble à rien pour que je sois satis­fait :-))

  • Ce serait vache­ment bien, un collec­tif des auteurs Margouillat racon­tant ”leur” Margouillat. Mais moi, je ne sais pas dessi­ner, alors…

  • Il a fallu attendre Sarko­zy président pour voir ça. Après Téhem, voilà sa Sainte­té en personne, l’ami Appol­lo.
    Ben mon gars, t’as plus qu’à convaincre un dessi­nos de faire ton histoire (et si c’est un gars du Margouillat, ça va lui faire deux histoires à dessi­ner, ah ah ah).

  • Rien ne t’empêche de faire un truc barré dont tu as le secret..Du moment que dans la dernière page on retrouve la même image que dans toutes les histoires des autres dessinos(c’est pas très clair, mais je me comprends…), c’est-à-dire une sorte de photo de classe…
    Et Appol­lo, tu peux ecrire un texte qui pourrait être illus­tré par tous (c’est-à-dire Serge).

  • Bonjour ! Je faisais une recherche sur les margouillats, et je suis tombée sur votre blog qui m’a rappe­lé de bons souve­nirs (j’ai passé un an à la Réunion en 1989). J’ai fait un lien vers chez vous sur ma page d’aujourd’­hui.

  • L’his­toire de Goho/​Anpa est plutôt typée ”Yann/​Conrad” période ”Matri­cule Triple Zéro”-”Sawfee” que Clerc (je parle en connais­sance de cause : le ai recopiées aussi à l’époque !).

  • Anpa était en pleine période Clerc/​Vian mais je ne pense pas qu’il connais­sait bien YannConrad. C’était plutôt Serge Huo-Chao-Si le fan des Innom­mables.

  • Coucou Li-An, figure toi que vendre­di soir au vernis­sage de l’expo le mec de l’émis­sion Galiga­lang m’a posé une question super dure à laquelle évidem­ment j’ai répon­du ce qu’il me passait par la tête … Pourquoi le cri du margouillat s’appelle le cri du margouillat ??? Après enquête j’ai consta­té que personne ne connais­sait la réponse … Il aurait fallu qu’il y ait Boby peut être ;-)

    • @made974 : il n’y a pas de réponse satis­fai­sante. Il y a eu brains­tor­ming et petit à petit, c’est ça qui est sorti (je crois qu’on est parti du ”Cri du peuple”). C’est juste que ça faisait journal et réunion­nais. D’ailleurs, c’est rigolo : chacun est persua­dé d’avoir eu l’idée :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *