Le Cri du Margouillat n° 9

couverture du numéro 9 par Li-An

Le numé­ro 9 du *Cri du Mar­gouillat* est daté de juillet 1992. Me voi­là de retour à la Réunion, tout frais ensei­gnant au Tam­pon. En me raclant les yeux sur mes des­sins, j’ai bien l’impression d’en voir un numé­ro­té 1993 mais on va faire comme si on avait rien vu et on va dire qu’il a mis un an pour sor­tir.
L’édito fait office de som­maire et on retrouve à peu près la même équipe (1). Après Boby et son Chose, Séné conti­nue les Zis­toir Pla­fon (2). Deux pages de chro­niques rock suivent et me donnent l’occasion de faire deux illus­tra­tions (et des chro­niques). Une his­toire ins­pi­rée du Petit Cha­pe­ron Rouge made in La Réunion suit signée Huo-Chao-Si et Appol­lo (à la fin tout au moins) où tout le monde se croise dans le Jar­din de l’État de St Denis (2). Enfin de la viande fraîche avec l’arrivée de Gré­goire au des­sin déjà très pro. Il nous fait une his­toire SF (3) et des planches par ci par là dont un hom­mage au … tabac ? (4). Le cour­rier des lec­teurs a aban­don­né l’idée de voir de vrais lec­teurs nous écrire et Bob se pose la ques­tion de la régu­la­ri­té du CdM, une ques­tion que l’on n’a pas fini de se poser (5). Arrivent les pages ”Océan Indien” avec une mise en page spé­ciale (pour les recon­naître je sup­pose). Marc Ran­da­bel pour l’île Mau­rice, Anselme (6) et Rado pour Mada­gas­car et Vincent Lié­tard (8) pour Mayotte avec Bao et ses aven­tures qui se pour­suivent. Maïe conti­nue ses his­toires d’expat en Afrique (7).On retrouve ensuite sept pages d’Ivan par Tehem qui grimpe dans la mon­tagne sui­vi de Bob de nou­veau pour un gag à Toto. Hobo­pok clôt ce numé­ro en beau­té avec le Temps béni des Colo­nies (9) avant une qua­trième de cou­ver­ture Ti Burce par Tehem qui s’est fen­du de cou­leurs pour l’occasion (10). Ce numé­ro com­por­tait aus­si un superbe pos­ter très Conra­dien par Mad qui a dû bien plaire aux petits lec­teurs (11).

On me retrouve un peu par­tout dans ce numé­ro pour illus­trer la chro­nique rock (je chro­nique même le col­lec­tif I’m your fan en hom­mage à Leo­nard Cohen et Dia­monds and Pearls de Prince & The New Power Gene­ra­tion (a) (b). On remar­que­ra au pas­sage l’illustration hom­mage à Len­ny Kra­witz. Le Marg conti­nue ses aven­tures strippo/​policières ralen­ties en bas de Ter La Y Mou­kat ©, Copi­nage consa­cré plu­tôt au théâtre (i) et les jeux à la con ® (j’y fais d’ailleurs un jeu idiot). Fran­çois Gil­let signe un billet sur le nou­veau groupe Ampère avec mes des­sins (d) (e) et (f). Anpa signe un scé­na­rio de deux planches que j’explose. Elles res­tent dans mes planches favo­rites depuis long­temps (g) (h). En (j), j’illustre le feuille­ton major­desque d’ Alfred Débou­lon­né. The Fine Young Lizard mélange rap et rock sym­pho­nique (l, m, n et o) et j’ai droit enfin aux paroles d’un vrai groupe : Élise et les Coco­tiers Bleus (p et q).

Kri­tik BD : les cri­tiques n’étant pas signées, je soup­çonne avoir rédi­gé celles consa­crées à Foli­gat­to de Nico­las de Cré­çyAlexios Tjoyas, Waldo’s Bar de Blutch, Névé à la Réunion d’ Emma­nuel LepageDie­ter et Le sang des Rois de Che­va­lierSégur.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *